Le Marché de Tulorim

Morrigane
Messages : 11
Enregistré le : sam. 19 déc. 2020 07:06

Re: Le Marché de Tulorim

Message par Morrigane » mer. 28 sept. 2022 01:56

Tulorim était une ville singulière. Morrigane l’aimait, car elle stimulait son esprit. Ici, contrairement au village, elle pouvait apercevoir des races différentes, des garzoks, des elfes de toutes sortes etc… Cela changeait de l’esprit campagnard du peuple de Whiel plutôt fermé aux étrangers. Tulorim apparaissait comme une ville tellement cosmopolite quand ailleurs les Whiellois étaient si fermés sur eux même. De plus, elle qui n’avait pas l’habitude des voyages ressentait toujours ce sentiment de dépaysement qui, là aussi, la sortait de l’ennui que pouvait revêtir son existence par moment. Pourtant, cette ville n’avait objectivement rien de grandiose. Même en restant sur les artères principales, il était possible de constater à quel point elle était laissé à l’abandon dans certaines ruelles aux habitations délabrées. Certains marcheurs qui parcouraient les rues pour mener à bien leurs activités quotidienne semblaient constamment sur leur garde, guettant les pickpockets et autres bandits dont la ville était pleine. D’autres encore semblaient filés comme des fantômes parmi la foule, courant après quelques yus pour survivre une journée de plus.

Morrigane savait que Tulorim était une ville dangereuse, mais les whiellois savaient en général comment s’y déplacer pour éviter les problèmes. Tulorm était assurément une ville qui battait sa misère, mais avec une certaine fierté, un certain savoir-fair, qu’il fallait avoir pour combattre la déveine.

Il y avait quelques règles à respecter. Premièrement, éviter les signes extérieurs de richesse, deuxièmement ne jamais regarder un inconnu dans les yeux, troisièmement ne jamais prendre deux fois de suites le même chemin. Des conseils que Rodryk n’avait cessé de lui rabâcher en arrivant en ville et qu’elle écoutât, d’une oreille disraite.
L’esprit de Morrigane bouillonnait de toute cette activité autour d’elle. Elle était prise d’une excitation rarement visible chez elle.

"Allons au marché ! J'aimerais y acheter quelque chose."

« La nuit va nous tomber dessus. Tu ne veux pas plutôt y aller demain ?

Effectivement, Soleil approchait fortement de son coucher, il ne devait guère lui resté plus d’hune heure avant de rejoindre sa couche.

« Pourquoi remettre à demain ? Tu n’as pas dit que nous allions dans un quartier près du dock ? Le marché n’est qu’à quelques encablures. »


« Mais pourquoi t’es si têtue bon sang ?!... D’accord mais on ne traine pas. C’est dangereux ici la nuit. »


Lorsqu’ils arrivèrent au marché, ils trouvèrent une activité en nette décroissance. Les étales semblaient avoir été vidés de leurs produits. La plupart des marchands commençaient à ranger leurs marchandises restantes. Les plus modestes, jetaient des regards suspicieux autour d’eux, guettant le moindre opportun qui tenterait de voler quoique que ce soit pendant qu’ils étaient occupés à ranger. Les plus riche le faisaient l’esprit léger, grâce aux gardes payés par leurs soins. Ils avaient, pour la plupart, l’air de bandits notoires reconvertis dans la protection de biens et de personnes.

Morrigane parcouru rapidement les étagères des marchands mais s’arrêta devant l’un d’entre eux. Un homme dans la fleur de l’âge, protégé par deux gardes au visage fermé. Guilleret, il sifflotait en rangeant son étale plein d’objets magique en tout genre. Lorsqu’il releva la tête pour apercevoir le duos, un grand sourire commerciale s’étira sur son visage.

" D’honnêtes travailleurs venu cherché quelque chose après une dure journée de labeur ?
Je plaisante ! Honnête n’est pas un mot qui peut être employé dans cette ville. Hahaha ! Enfin sans compter nous autre marchands ! m’Voyez…. »
dit il un air espiègle sur le visage.

Celui-là était un véritable comédien pensa Morrigane, mais elle ne s’attarda pas sur le caractère de l’homme. Déjà, ses yeux lorgnaient sur le petit coffret de bois ouvert à l’intérieur duquel de nombreuses petites fioles de fluides étaient contenues. Le marchand le remarqua.

« Hmmm. Je vois que madame est intéressée par les fluides. J’ai ce qu’il faut. Dîtes moi tout quel est votre élément de prédilection…. Ah ne dîtes rien, belle demoiselle ! Une femme au regard si embrasé que le vôtre cela ne peut-être que la magie de flamme. »

« Hé oh ! Ca va maintenant les sous-entendus ! »
râla Rodryk. »

Morrigane était impressionnée, mais elle ne se laissa pas avoir. Cela n’avait rien à avoir avec un quelconque acte divinatoire ou une quelconque illumination prestidigitatrice. Elle savait certains être capables de ressentir les fluides des autres. Cela devait être le cas de ce thorkin, en plus d’être un bon commerçant.

« Oui, donnez m’en un. »



HJ :
-Achète un fluide 1/16 de Feu ( Effet Spécial de la Marque du lutin : Le personnage voit le coût de ses achats être réduit de [ 1d20 ]% (Un lancer à chaque intervention)

Avatar du membre
Gamemaster6
Messages : 542
Enregistré le : lun. 2 sept. 2019 17:36
Localisation : Prêt à plonger

Re: Le Marché de Tulorim

Message par Gamemaster6 » jeu. 29 sept. 2022 18:37

Intervention pour Morrigane

Le commerçant, visiblement enjoué de cette petite affaire de dernière minute et ignorant superbement le grognement de l'importun osant réprimander les compliments qu'il offre à la jeune femme, ne tarde pas à tirer une fiole du coffret. Le liquide à l'intérieur a une légère teinte orangée. Il pose la fiole sur son étal, un sourire commercial aux lèvres.

- Je ne vous en demanderai que 47 yus, mademoiselle.

Il offre une révérence quelque peu caricaturale à la pyromancienne, la fiole reposant dans sa paume tendu vers la jeune femme, un large sourire aux lèvres.
Image

Quand on l'appelle, il apparaît !!
Et il reste, alors gare !

Avatar du membre
Relonor
Messages : 104
Enregistré le : ven. 21 déc. 2018 20:38

Re: Le Marché de Tulorim

Message par Relonor » dim. 31 déc. 2023 13:48

IX.11 Le marché de Tulorim 1


Relonor laisse les rennes de l’attelage à p’tit George. Il a prouvé qu’il était capable malgré sa petite taille, conduire l’elfe noir jusqu’au marché ne sera pas un problème. Durant ce temps, le shaakt profite de l’occasion pour faire le tri dans ses affaires. Parmi les biens de son combat précédent et ce qu’il a récolté sur les hinïons durant la grande guerre, il y a beaucoup d’armes dont il peut se délester. Cependant, il y a dans le lot un sabre d’une grande qualité, tant par son tranchant que par l’ornement sur son ensemble. Une arme probablement détenue par une élite des soldats elfiques et pouvant faire réagir les membres de ce peuple et les pousser à la faute. Un objet dont l’utilité pourra se faire ressentir ultérieurement.


Faisant également le compte de sa fortune actuelle, il ressort également sa besace à rune. Sa première incrustation lui a octroyé une résistance à la magie de glace et ses autres runes en sa possession pourraient lui offrir d’autres avantages précieux, notamment la rune maîtrise. Néanmoins, il possède deux autres runes dont il ignore le sens. Un long trait qui se courbe presque sur lui-même à son extrémité sur une petite longueur. Cela pourrait lui offrir d’autres choix précieux quant à la prochaine incrustation qu’il fera. Relonor use donc de ses pouvoirs d’enchanteur pour connaître la signification précise de cette rune.

Modifié en dernier par Relonor le sam. 13 janv. 2024 22:18, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Gamemaster8
Messages : 1157
Enregistré le : sam. 20 oct. 2018 14:38

Re: Le Marché de Tulorim

Message par Gamemaster8 » mer. 3 janv. 2024 14:56

Intervention GM pour Relonor


En peu de temps, la réponse vint à lui : Jet
Image
À votre service, pour le plaisir de rp !

Avatar du membre
Relonor
Messages : 104
Enregistré le : ven. 21 déc. 2018 20:38

Re: Le Marché de Tulorim

Message par Relonor » sam. 13 janv. 2024 22:17

Chapitre 11 - Le marché de Tulorim 1

Chapitre 11 - Le marché de Tulorim 2



Les pouvoirs de l’enchanteur lui permettent la compréhension du mot de pouvoir derrière la rune : Jet. Deux runes assez précises, puisqu’il n’en possède pas qu’une seule, mais au champ de possibilité large. Cela pourrait affecter autant un jet d’arme, qu’un lancer, ou même une projection de magie ou de matière. En faisant le tour de ses différentes runes, il trouve une potentielle utilisation de ses dernières runes, invoquer-jet-ombre. Cependant, s’il tâche de déterminer un effet possible, il est déjà en mesure de provoquer quelque chose de similaire grâce à son invocation. Non, pour l’heure, deux runes attirent déjà son attention et incrustée sur sa lame favorite, il espère en tirer un bénéfice très intéressant.

C’est ainsi qu’il invite sans refus autorisé, P’tit George à diriger le cheval et la charrette où il se trouve, jusqu’à un marchand de biens magiques. Ils finissent tous deux jusqu’à un être loufoque, plus proche du saltimbanque de rue, que du maître dans l’art de confectionner des produits magiques et surtout la subtile et secrète technique de l’incrustation de runes. L’elfe noir et le sinaris se regardent et le semi-homme hoche la tête à la question muette du shaakt.

L’individu est un homme brun, les cheveux en bataille et de grosse boucles d’oreilles là où on les trouve habituellement. Il est vêtu d’une chemise et d’un pantalon qui, s’ils sont d’assez bonnes qualités, ne se marient clairement pas ensemble et offrent un aspect extérieur peu engageant. Son sourire qui tend sur le côté comme une vache qui s’est soudainement arrêté de ruminer, n’a d’égale que sa barbe mal rasée. Seuls ses yeux semblent vifs et se posent avec sagesse sur ce qui est vraiment précieux.

Sortant de la charrette, Relonor fait confiance à P’tit George et se présente devant l’homme, muni de l’Outrage à Phaïtos.

"Bonjour. J’ai ouï dire que vous êtes un homme capable d’incruster les précieuses runes. Je souhaiterais poser les runes "Maîtrise" et "Attaquer" sur cette magnifique lame. J’ai déjà eu affaire à un maître dans cet art et il s’est disposé à prendre tout le temps nécessaire pour assurer de la réussite de l’opération, moyennant…finance. La question étant : en êtes-vous capable ?" Déclare l’elfe noir qui, doute quelque peu des capacités de l’homme en face de lui.

Avatar du membre
Gamemaster6
Messages : 542
Enregistré le : lun. 2 sept. 2019 17:36
Localisation : Prêt à plonger

Re: Le Marché de Tulorim

Message par Gamemaster6 » mar. 23 janv. 2024 18:07

Intervention pour Relonor


Face au challenge et le doute émis sur ses compétences, le marchand se fend d'un outré, presque caricatural.

- Comment ? On douterait de mes compétences ? Quel cruelle moquerie que tout cela. Faites-moi onc voir vos runes, shaakt, je vais vous en tirer quelque chose qui vaudra plus que l'or que vous aller devoir me donner, croyez moi !

Bien qu'un peu théâtrale dans sa réponse, le marchand semble tout à fait sûr de lui et ne tarde pas à se mettre au travail. Relonor peut l'entendre marmonner quelque chose au sujet d'une politesse décidément trop rare avant de prendre ce qui ressemble à une heure entière pour finalement reposer sa lame à Relonor. Ce dernier peut voir la fine incrustation des runes juste au niveau de la garde, la rendant à la fois discrète et élégante. le marchand affiche un large sourire, le mettant au défi de lui dire qu'il n'est pas satisfait.

- Pas mal, hein ? Malheureusement la phrase est un peu basique, vous en m'avez pas donné grand chose avec quoi travailler, mais avec ça, si vous aviez du mal à user de votre épée, ça sera du passé. Et si vous saviez vous en servir et bien, ce sera encore plus efficace, tout simplement. Et ça vous fera 500 yus pour le tout, une affaire, vous pouvez me croire !

Après avoir accepté et compté les pièces offerts en, paiement, il sourit de nouveau avant de faire disparaître l'argent comme par magie et de s'occuper d'un autre client qui a visiblement un caillou dans sa botte.
Image

Quand on l'appelle, il apparaît !!
Et il reste, alors gare !

Avatar du membre
Relonor
Messages : 104
Enregistré le : ven. 21 déc. 2018 20:38

Re: Le Marché de Tulorim

Message par Relonor » sam. 27 janv. 2024 15:09

Chapitre 11 - Le marché de Tulorim 2

Le marché de Tulorim 3


Face aux interrogations de Relonor concernant les compétences de l’humain, celui-ci adopte l’attitude presque caricaturale d’un homme outré. Est-ce une mise en scène pour des potentiels clients qui verraient dans son aspect un vulgaire marchand de produits fallacieux, un passionné de théâtre au point d’exhiber ses pseudos talents aux yeux de tous, ou juste un type complètement décalé de la réalité ? Qu’importe la vérité derrière cette question, l’homme ne paraît pas douter de ses compétences et prend l’arme ainsi que les runes, en marmonnant quelque chose de difficilement compréhensible, mais cela semble en rapport avec la politesse.

S’assurant d’un travail de qualité, l’humain œuvre et ce durant plus d’une heure. Il finit par rendre la lame, laissant le temps d’admirer non pas son travail, mais bien son œuvre, digne d’un artisan de grande qualité. Les runes brillent au niveau de la garde. Discrète et élégante, délicate et raffinée, la phrase runique offre plus de prestige à la lame et à son propriétaire. Se défendant du peu de matière pour travailler, l’artisan magique promet plus d’aisance aux initiés et d’efficacité à ceux qui savent manier une arme aussi précieuse. Pour cela, il demande la somme de cinq cents yus. Une coquette somme, d’autant plus que l’elfe noir ignore les avantages que ces runes offrent. Avant donc de payer son dû, il se saisit de la lame pour la contempler et use de ses capacités magiques pour comprendre la nature même que procure ce nouvel atout.

Sondant comme il le fait d’ordinaire, il focalise sa concentration sur la phrase et sa signification ainsi écrite. Celle-ci trouve un chemin jusqu’à son esprit et lui révèle que l’arme, dont la qualité n’a d’égale que la rareté du matériau qui l’a compose, possède un tranchant qui s’accroît à condition d’être l’instigateur d’un combat. Si cette simple obligation pour renforcer le tranchant de l’arme peut être problématique pour ses plans futurs, engager un affrontement inflige une répercussion notable et entache une réputation, le shaakt sait que rien n’ait jamais irréversible et qu’il est toujours possible de retourner le préjudice à son avantage par d’habiles manœuvres.

Jugeant de la réussite du travail, Relonor consent à payer le dû, mais si un autre client vient pour une affaire de caillou dans sa botte, il continue cependant de discuter avec le marchand. Sait-on jamais, peut-être a t-il une solution à son problème actuel et plus intéressante qu'un problème aussi insignifiant qu'un vulgaire caillou.

"Dites-moi, connaîtriez-vous un ou plusieurs moyens pour faire parler quelqu’un, sans avoir à le menacer ?" Commence-t-il avant de détourner la vérité. "Une affaire concernant un client m’a récemment conduit à le penser et je me demandais s’il existait des herbes ou même une potion pouvant provoquer des révélations non désirées en temps normal !"

Avatar du membre
Gamemaster6
Messages : 542
Enregistré le : lun. 2 sept. 2019 17:36
Localisation : Prêt à plonger

Re: Le Marché de Tulorim

Message par Gamemaster6 » dim. 4 févr. 2024 20:46

Intervention pour Relonor

Le marchand, un peu surpris par la question de Relonor, leva un sourcil intrigué avant de se pencher vers lui, comme pour lui faire une confidence.

N'allez pas crier ça sous tous les toits, cher client, ça risque de vous jouer quelques tours.

Ile se gratte la barbe en semblant réfléchir un instant avant de reprendre.

- Ma spécialité ce ne sont pas vraiment les plantes et les potions, je fais dans les artefacts magiques, mais j'ai déjà vu de mes yeux un type raconter sa vie à qui voulait bien l'entendre dès que quelqu'un lui posait une question. Et le type a parlé sans aucune inhibitions de toutes sorts des choses. J'imagine que ça pourrait vous servir ? Cherchez du "Plaisir en bouteille", mais en vous attendez pas à obtenir exactement ce que vous voulez. De ce que j'ai compris, si on en boit, on parle... mais pas forcément exactement de ce que l'on a envie de parler. On lui pose une question sur son activité , le type nous parle de pêche à la mouche qu'il aime faire lors de son temps libre, vous voyez un peu le genre ? Et allez-y doucement sur la quantité aussi.

Il haussa les épaules, comme si c'était une évidence pour lui.

- Quant à en trouver, je peux pas vous aider. Faut vous dégoter un apothicaire pas trop regardant à mon avis. Enfin, tant que vous avez de l'argent, vous trouverez bine quelqu'un qui peut vous en vendre. On est à Tulorim, après tout.

Il offrit un sourire commercial à Relonor en attendant de voir s'il avait d'autres questions qui rentraient davantage dans son champ de compétence.
Image

Quand on l'appelle, il apparaît !!
Et il reste, alors gare !

Avatar du membre
Relonor
Messages : 104
Enregistré le : ven. 21 déc. 2018 20:38

Re: Le Marché de Tulorim

Message par Relonor » dim. 18 févr. 2024 15:23

Le marché de Tulorim 3
Le marché de Tulorim 4


La surprise se peint sur le visage du marchand et c’est affublé d’un sourcil intrigué qu’il se penche vers l’elfe noir et sur le ton de la confidence, l’invite à ne pas évoquer ces propos à qui veut les entendre. Cela pourrait bien lui nuire d’une manière ou d’une autre. Puis après avoir réfléchi en se grattant la barbe, il poursuit. Bien que son domaine de prédilection soit les artefacts magiques, il a déjà eu affaire à un homme qui narrait sa vie sans aucune inhibition. Si c’est de cela que Relonor évoquait, il lui faudra acquérir du "Plaisir en bouteille." Hélas, le produit n’agit pas comme un révélateur de vérité. Celui qui en ingère parle sans contrainte certes, mais il parle de ce dont il a envie sur le moment. Focaliser un individu soumis au produit sur un sujet précis est compliqué. Orienter des questions sur son activité et il évoquera ses loisirs de pêche à la mouche, plutôt que la partie illégale dont il est vraiment question. Il met en garde cependant sur la quantité, laissant entendre qu’un surdosage s’éloignerait des besoins initiaux. Haussant les épaules, il réplique ne pas en avoir à sa disposition. Il faudrait trouver un apothicaire qui n’est pas regardant. Chose qui n’est pas rare à Tulorim où l’argent fait loi. Il termine son explication par le sourire d’un marchand qui espère que son client fera une nouvelle transaction ou s’éclipsera pour laisser la place à un autre client.

"Je vous remercie de l’information." Clame Relonor qui compte bien s’intéresser à l’éventualité d’utiliser ce fameux produit. "Je reviendrais vous voir si je dispose d’artefacts magiques !" Salue-t-il le marchand avant de retourner vers P’tit George.

"Dis-moi, le "Plaisir en bouteille" ça te parle ?" Demande-t-il à son homme de main.

"Le Plais…oui effectivement. C’est une échappatoire dans les bas-fonds de la cité. En respirer vous rend euphorique, mais c’est pas donner ce truc !" Explique-t-il.

Comme il le pensait, le shaakt avait bien entendu ce nom passé, mais ne fréquentant pas les consommateurs habituels, ni usant de produits similaires, il n’en avait qu’une notion vague d’un sujet abscons pour lui. Pourtant, il y a un certain intérêt à présent, plus encore s’il peut obtenir quelque chose en échange d’une dose.

"Et tu sais où on peut dégoter cela ?" S’intéresse-t-il.

Réfléchissant un instant, le regard perdu au loin, une étincelle se met à briller dans les yeux du sinaris.

"Je vais vous y conduire, mais on évite d’en parler à haute voix, le sujet attire l’attention des consommateurs habituels et ils ne sont pas fiables, pour les moins dangereux !" Prétend-il.

Ainsi Relonor comprend mieux le secret derrière cela. S’il s’avère qu’un apothicaire produisait du Plaisir en bouteille, il serait la cible des drogués du coin.

Avatar du membre
Relonor
Messages : 104
Enregistré le : ven. 21 déc. 2018 20:38

Re: Le Marché de Tulorim

Message par Relonor » dim. 18 févr. 2024 15:26

Le marché de Tulorim 4
La délivrance éphémère des miséreux, l'arôme miracle des forts 1.



Laissant le semi-homme conduire la charrette, celle-ci s’arrête près d’un étalage particulier. En réalité, plus qu’un point de vente sur le marché, on serait davantage proche d’un laboratoire à ciel ouvert. Il y a certes des potions mises en avant pour attirer le client sur les différents achats possibles, mais on remarque avec aisance, les décoctions en arrière-plan, savamment installé pour démontrer le savoir-faire de l’artisan. L’individu en question est un homme qui a vu passer nombre de printemps déjà avec les nombreuses rides qui constellent son visage. Dégarnis sur le dessus du crâne, ses cheveux au blanchiment avancé partent sur les côtés, tandis qu’une longue barbe fine termine la pilosité majeure de son visage. Portant une longue robe verte au liseré jaune d’or, ses mouvements ont la lenteur de son âge, mais ses mains semblent avoir gardé toute l’expérience d’un travail méticuleux des années durant.

"Tu es sûr de toi ?" Demande l’elfe noir à son homme de main.

Celui-ci hoche positivement de la tête, avant de surveiller les alentours. Le shaakt se dirige donc vers le marchand, parcourant les quelques pas qui les séparent avant d’examiner son offre.

"Bien le bonjour monsieur. Paraît-il que vous offrez de très bons produits. J’aurais besoin de diverses potions. Vos meilleures potions de soins pour les blessures les plus critiques, mettez m’en deux et une troisième pour des blessures un peu moins graves. J’aurais aussi besoin d’une potion de clairvoyance, c’est toujours utile ces petites choses. Enfin…" Continue-t-il en se penchant, faisant mine d’examiner des produits plus en détails. "…je cherche également un produit particulier : du Plaisir en bouteille." Il se recule un peu avant de poursuivre plus clairement. "J’aurais besoin de quelques doses, dans une assez grande gourde, je vous prie. Est-ce possible ?"

Répondre

Retourner vers « Tulorim »