Le Bois aux Aiguilles

Avatar du membre
Tips
Messages : 33
Enregistré le : ven. 11 janv. 2019 14:09

Re: Le Bois aux Aiguilles

Message par Tips » jeu. 1 avr. 2021 15:43

Alors que les lutins s’amusaient ne rien faire, le chien-saucisse cabotin monstrueusement gigantesque ne faisait rien non plus. Et à part Oljin le combattif qui était parti à la poursuite d’Huguette l’intrépide et d’Eden le jeune rouquin blond, les commissionnaires commandés par les lutins ne faisaient pas grand-chose non plus. Tout au plus quelques vagues questions pour faire passer le temps qui devenait longuet, qui rebondirent sur Tips sans qu’il y prête la moindre attention, trop occupé à écrabouiller l’ombre malmenée de Dicka. Parce que oui, lui il faisait quelque chose ! Deux choses, même. Non seulement il piétinait ardemment l’ombre qui avait tendance à trop se montrer, mais en plus il faisait des tests sur la mystérieuse canne à pêche qu’il avait tirée des mains du lutin psychopathe au ventre bedonnant qui faisait coucou au chaland.

En vain, cependant, puisque la boule au bout du fil le faisait tourner en bourrique, le menant dans diverses directions sans parvenir à se décider. Cela sembla même attrister Dicka, qui alla se réfugier près du gros chien dormeur. Crotte de souris : il ne pouvait pas décemment approcher de cette horreur de la nature pour continuer ses efforts pour malmener l’ombre de la tristounette éternelle. Oui, il fallait bien avouer qu’elle était triste sans arrêt, et sans raison. C’en devenait presque pénible, tant elle versait de larmes.

Aussi, le Gobelin, désarmé de l’une de ses préoccupations, se chargea totalement de l’autre, et décida de suivre les consignes que lui indiquait sa canne à pêche, accompagnement chaque mouvement de celle-ci pour ENFIN savoir à quoi elle pouvait bien servir. Après tout, les autres n’étaient pas encore revenus. Même la petite sorcière à la peau verte semblait s’impatienter, posant une question à laquelle Tips ne répondit pas, trop focus sur son nouvel objectif.
"Le cœur grossier de la prospérité ne peut comprendre les sentiments délicats de l'infortune..."

Tips, Gobelin

Avatar du membre
Nhaundar
Messages : 108
Enregistré le : dim. 30 déc. 2018 20:08

Re: Le Bois aux Aiguilles

Message par Nhaundar » jeu. 1 avr. 2021 16:25

Tandis qu’une partie du groupe s’est élancée dans le village maudit, à l’image de Corgy qui couine de peur et profite de l’occasion pour étendre davantage son territoire, l’autre partie reste en retrait. Dans les arbres, les oiseaux se promènent de branches en branches, d’arbres en arbres, ne sachant pas sur quoi poser leurs pattes et me faisant crainte inutilement le pire, alors que je guète par moment les cieux en quête d’un danger volant comme les corbeaux. Non loin de nous, des fourmis s’affèrent avec acharnement et il est inquiétant de voir à quel point elles peuvent être gosses désormais.

Bien que le village semble avoir des allures glauques, la nature semble déterminée à rester telle qu’elle est. Le bruissement du vent d’été dans les feuilles est accompagné du chant des cigales et du travail d’un pic-bois local. A ma question, Cassio me répond qu’il cherche des traces de passages de la panseuse pour s’assurer que c’est bien elle qui a planté la balise et me demande ce que j’en pense. Mon regard allant un peu partout, je finis par m’arrêter sur un détail qui me semble être en dehors de ce que l’on peut trouver dans la nature.

"Quelque chose comme ça je dirais !" Lui fais-je.

Là où on devrait trouver des crottes animales, des restants de coques de noix où des champignons, je commence à craindre le pire lorsque je remarque des ossements, vêtements déchirés ainsi que des armes et armures au sol. Quelque chose me dit qu’il n’existe pas de végétation ou d’animaux laissant ce genre de restes, à moins qu’il ne s’agisse-là de plantes carnivores ou d’écureuils psychopathes ! Des rencontres peu agréables à mon goût, surtout si moi je suis du leurs. La jeune taurionne vient à moi, m'apportant une feuille pour aider à la dissimulation dans la ville des géants, pas bête comme idée. Elle s'inquiète du groupe qui est entré dans la ville depuis un moment et propose d'aller les voir.

"Je pense que nous devrions effectivement rester groupé. Ce lieu sordide de m'inspire rien de bon, mais avant cela, j'aimerais juste inspecter ces choses."

Je m’avance lentement des ossements pour identifier leurs natures, lutine ou géante, éventuellement leurs provenances, ainsi que la durée approximative du temps passé ici. Cependant avant cela, craignant un piège, je m’inquiète de ce qui se trouve sur mon chemin et tâte le sol de mon bâton, gardant une progression prudente.

Avatar du membre
Gamemaster8
Messages : 961
Enregistré le : sam. 20 oct. 2018 14:38

Re: Le Bois aux Aiguilles

Message par Gamemaster8 » sam. 3 avr. 2021 21:16

Événement: On a toujours besoin d'un plus petit que soi
Pour Nhaundar, Syelsa et Tips

Dicka recroquevillée contre le flanc de Corgy et tout emmitouflée dans sa cape, conserve ses yeux fermés. Par sa respiration, il est facile de constater qu’elle ne dort pas. Elle semble essayer de se contenir et surtout de se soustraire à ce qui l’entoure. Corgy lui, demeure à présent immobile, les oreilles dressées à l’affût du moindre petit bruit. Et des bruits, il y en a. Oiseaux, fourmis, pic-bois, etc.
L’ombre qui était libérée des pieds de Tips, dut subir ceux de Syelsa et s’agiter à nouveau comme si elle tentait en vain d’éviter de se faire piétiner.

Cassio ramassa les feuilles que lui tendit Syelsa, pour en déposer une aux pieds de Dicka et conserver l’autre pour lui.

«Les cachettes seront sûrement nombreuses… par contre, ces feuilles faciliteront nos déplacements, tu as eu une bonne idée. » Se contenta-t-il de dire.

À la canne à pêche indécise, les mouvements de Tips furent salutaires. Alors qu’elle oscillait entre deux directions, le mouvement de Tips vers la gauche la fit converger vers cette direction. Puisque Tips la suivit, la sphère ronde continuait à tendre la corde pendant encore un mètre avant de se coller contre un objet sur le sol. Lorsque Tips s’en approchera, il pourra voir un très petit poignard … enfin, très petit pour un humain. S’il le prend dans ses mains, il constatera qu’il est très léger. Très petit pour un humain, ce poignard d’à peine 9 cm s’avérait une longue épée pour un lutin… Mais cette petite sphère qui a été attirée par cette épée pourrait être tout simplement un aimant… mais pourquoi alors n’avait-elle pas collé sur toutes les armures et armes ? Serait-elle attirée par un type de métal en particulier.

Cassio suivit Syelsa pour rejoindre lui aussi Nhaundar et écouta attentivement leur conversation. Le plastron de métal, la longue épée, ainsi que les ossements que Nhaundar observa étaient de tailles trop importantes pour appartenir à un lutin. Il s’agissait probablement d’une race de la taille d’un humain, accompagné d’un animal de haute stature. Pour qui sait les reconnaitre, le crâne animal ressemblait fort à celui d’un canidé.

Puis pour en rajouter à cette ambiance, une longue plainte vous parvint du village.


((( Pour Syelsa, Tips et Nhaundar: O,5 xp : distribuer feuille, fouilles dans les débris. )))
Image
À votre service, pour le plaisir de rp !

Avatar du membre
Tips
Messages : 33
Enregistré le : ven. 11 janv. 2019 14:09

Re: Le Bois aux Aiguilles

Message par Tips » sam. 10 avr. 2021 13:55

Alors que Nhaundar fouillait les poubelles et les tas de débris et déchets entourant ce vaste village géant, une attitude ô combien félicitée par le petit gobelin dont c’était la culture de le faire, Tips suivait avec attention la boule de sa canne à pêche. Celle-ci le mena droit à une ENORME FLAMBERGE, à la lame tranchante et pointue. Tips ouvrit la bouche en « o » face à cette découverte, et ramassa l’objet de ses convoitises avec intérêt. L’arme ne pesait presque rien. Une aubaine pour la manier !

« Ooooooh. »

A cette onomatopée répondit, au loin, un cri horrible venant du village. Il se retourna, haussant un sourcil. Peut-être les autres qui venaient de se faire trancher en rondelles. Il haussa les épaules : c’était pas faute de les avoir prévenu du danger. Et ils ne revenaient pas les chercher en plus, ces bougres. En tout cas, c’est pas lui qui irait de sitôt dans cette ville gigantesque aux airs de manoir hanté. Ça non. Enfin sauf si on le lui ordonnait bien sûr. Il fallait toujours répondre aux ordres.

Se détachant de cette plainte aigüe et terrible, il se concentra à nouveau sur la petite boule de sa canne à pêche. Une activité riche en résultat, contrairement à tout ce qu’il avait pu faire jusqu’ici, à suivre ces lutins farceurs dans leur chasse à la panseuse, et dans leur boite d’anguilles dont ils n’avaient toujours pas vu le bout. La boule magique en bout de sa canne avait précédemment hésité entre la gauche et la droite. Même s’il ne connaissait pas sa gauche et sa droite, il comprenait que s’il avait suivi une direction, il lui suffirait d’aller dans l’autre pour activer de nouveau le pouvoir de celle-ci. Aussi s’agita-t-il pour tenter de retrouver une nouvelle piste, non sans jeter un œil curieux et protecteur à Dicka, et soupçonneux au gros chien horrible contre lequel elle était lovée.
"Le cœur grossier de la prospérité ne peut comprendre les sentiments délicats de l'infortune..."

Tips, Gobelin

Avatar du membre
Nhaundar
Messages : 108
Enregistré le : dim. 30 déc. 2018 20:08

Re: Le Bois aux Aiguilles

Message par Nhaundar » sam. 10 avr. 2021 15:48

Des équipements de géants et la carcasse d’une grande créature ! Enfin pour un lutin. Que s’est-il passé ici pour qu’il y ait de tels décombres aux abords de la ville ? Je cherche des indices sur ce qui reste des protections, notamment le plastron pour comprendre ce qui a pu arriver, lorsqu’une plainte se fait entendre depuis le village.

Je me redresse vivement imitant l’instinct du lapin qui se redresse à l’écoute d’un bruit suspect. Les yeux ronds comme des piastres, je guette les alentours à la recherche d’un danger imminent ou du groupe parti dans la ville, espérant que ce hurlement ne vienne non seulement pas d’eux, mais qu’ils crisseront leur camp. En attendant, je me tourne vers le reste du groupe avec moi pour y voir le gobelin, pêcher dans l’air. Voilà ! On est dans un lieu maudit, un lutin est mort, on est séparé en deux groupes, un hurlement à m’en déchirer le cœur vient de se faire entendre et lui…il pêche du vent !

"Je vais aller voir ce qui se passe, mais il faut que…" Je m’arrête brièvement, le cerveau complètement fucké, lorsque je pose mes yeux par mégarde sur le gobelin. "…il faut que quelques-uns restent ici avec Dicka !"

A nouveau mon regard s’arrête sur le gobelin et sa canne à pêche en l’air. Puis je reprends mes esprits en secouant la tête, comme pour chasser une mauvaise pensée. Je pars en courant en direction de la ville, seul ou accompagné par ceux qui le désirent, une feuille pour me dissimuler en main gauche et bâton magique en main droite. Lorsque mes craintes me font penser que la source du hurlement pourrait venir de la panseuse, je redouble mes efforts pour me dépêcher.

Avatar du membre
Gamemaster8
Messages : 961
Enregistré le : sam. 20 oct. 2018 14:38

Re: Le Bois aux Aiguilles

Message par Gamemaster8 » dim. 11 avr. 2021 15:00

Événement: On a toujours besoin d'un plus petit que soi
Pour Nhaundar, Syelsa et Tips
Ayant ramassé la longue (pour une créature de la taille lutine) et légère épée, Tips suivit la petite sphère qui le conduisit non loin de là, se figeant sur .. la terre ? En fait, en époussetant légèrement le sol, il pourra trouver un tout petit morceau (même pour un lutin) de métal rouillé. Très léger lui aussi, il semble s'agir d'une petite plaque détachée (lors d'un combat, d'une attaque ou autre,... on ne saurait le dire) d'une armure beaucoup plus grande. Sa chasse au trésor ne fut pas aussi profitable cette fois-ci.
Aucun mouvement pour Dicka. Pour ce qui était de Corgy, il n'avait pas bougé d'un poil pour une fois, hormis ses oreilles qui bougeaient, alerte au moindre bruit.

Cassio qui ne possède pas d'outil de détection, lui, cherche en vain des traces de la panseuse. Résilient il poursuit sa recherche.

On observant plus précisément les restes de plastron, Nhaundar peut y distinguer la trace de croc. Juste à penser à la force des mâchoires d'une puissance telle pour permettre aux canines de traverser un plastron de métal, constitue une raison suffisante pour prendre la fuite.
Tout comme Nhaundar, les autres animaux figent un moment, le temps de la plainte, puis reprirent leur activité.

Alors que Nhaundar se dirige vers le village, une seconde plainte se fit entendre.
Suite à Tanasun pour Nhaundar.





((( Pour Tips : 0.5 xp : Pêche au métal léger.
Pour Nhaundar: 0.5 xp: Examen des restes d'armures . )))
Image
À votre service, pour le plaisir de rp !

Avatar du membre
Gamemaster8
Messages : 961
Enregistré le : sam. 20 oct. 2018 14:38

Re: Le Bois aux Aiguilles

Message par Gamemaster8 » dim. 18 avr. 2021 15:40

Événement: On a toujours besoin d'un plus petit que soi
Pour Syelsa et Tips
Dicka ouvrit ses yeux et regarda aux alentours. Elle vit Tips et Syelsa, mais ne vit pas Huguette, Eden, Nhaundar, Oljyn et Cassio. Et pourtant ce dernier était bien là, mais un peu en peu en retrait à quelques mètres de là, il était accroupi au sol et semblait affairé.

Dicka se leva et fit signe à Corgy de la suivre. Ce dernier n'obéit pas, il demeura bien en place contre l'arbre creux, ses oreilles étant la seule partie de son corps qui bougeaient. Après un haussement d'épaules, Dicka, coiffé d'un joli chapeau de sorcière, prit le petit sentier qui menait au village. Mais Cassio, distrait par on ne sait quoi, ne s'en aperçut pas.


((( Pour Tips et Syelsa.... vous pouvez vous fier au deux majs pour votre réponse, en respectant bien entendu l'évolution de la deuxième par rapport à la première le cas échéant. )))
Image
À votre service, pour le plaisir de rp !

Avatar du membre
Tips
Messages : 33
Enregistré le : ven. 11 janv. 2019 14:09

Re: Le Bois aux Aiguilles

Message par Tips » sam. 24 avr. 2021 16:14

Cette fois, il n’y eut rien comme mystérieux objet caché sous la terre. La canne à pêche magique ne l’avait mené que vers un tout p’tit bout de métal. Inutile. Une fois déterré, il fit la grimace et le jeta par-dessus son épaule négligemment. C’était sympathique, comme objet, mais ça avait ses limites. Il s’empressa donc de la ranger, s’équipant de nouveau de son fléau et de son bouclier. Il regarda le lutin noir partir vers le village sans crier gare, leur attestant seulement de rester auprès de Dicka… Ce que Tips comptait bien faire depuis le début, puisque c’était précisément ce que le lutin jaune avait demandé : rester là et surveiller DIcka pendant qu’il allait chercher Huguette. Et surtout ne pas aller à l’aveugle dans ce village crieur gigantesque. Non. Surtout pas.

D’ailleurs, il commençait à tarder. Était-il donc si peu efficace, ce Oljyn, pour n’avoir pas encore ramené la lutine-humaine ? Et l’autre, le mioche là, il servait à quoi dans tout ça.

Secouant la tête de déception, le petit gobelin vit soudainement Dicka se lever et, sans un mot, prendre la direction du village.

« Mais… »

Elle était devenue folle. Ils se cassaient les bonbons à la surveiller et elle partait faire n’importe quoi toute seule au milieu du danger. Il n’empêchait : ça tombait presque bien, vu qu’elle s’éloignait du gros monstre baveux. Tips s’encourut jusqu’à elle et l’attrapa par la main.

« Non, non, non, non, non et non ! Ils ont dit qu’on devait rester là, les autres. Alors on reste là, et pis c’est tout. »

Il tira le bras de la jeune rouquine vers l’arrière, en commentant :

« Hop ! Y’a des méchants pas beaux là-bas. »
"Le cœur grossier de la prospérité ne peut comprendre les sentiments délicats de l'infortune..."

Tips, Gobelin

Avatar du membre
Syelsa
Messages : 40
Enregistré le : dim. 23 août 2020 12:40

Re: Le Bois aux Aiguilles

Message par Syelsa » dim. 25 avr. 2021 10:21

Ayant promis de veiller sur la petite lutine, c'est avec une certaine inquiétude que je laisse l'appréciable shaakt se rendre au village tandis que le petit gobelin semble tenter de pêcher le sol et que les deux lutins vaquent à leurs occupations, l'une restant près de son chien et l'autre cherchant des traces. J'ai l'impression de tourner en rond et m'assoit pour réfléchir calmement. Isqua dit toujours qu'il faut prendre le temps si besoin, que ce soit en magie ou de manière plus générale. Rien ne sert de s'impatienter. Les plaintes qui s'échappent du village ne sont guère rassurantes et je n'ai aucune envie de m'approcher de l'endroit. Rester ici me convient, entourée par les arbres qui se dressaient vers le ciel, rassurants.

- Du courage à la folle témérité, il n'y a qu'un pas que tu ne dois pas franchir. Jamais.

Les paroles d'Isqua me reviennent en mémoire et je tapote nerveusement le sol de mes doigts, partagée. Je dois bien pouvoir faire quelque chose... mais comment, et quoi ? C'est alors que j'entends la petite voix d'Aiwë percer par-dessus le bruit incessant de la vie de la forêt. Je me redresse et me hâte vers lui tandis qu'il retient la jeune lutine à qui on avait dit de ne pas bouger. Mimant les gestes de ma mentor, je garde un poing sur la hanche avant de donner une pichenette sur le front de la lutine.

- Tu restes avec nous et ton chien. Je me doute que tu veux aider mais mieux vaudrait...

Je fixe un instant l'animal visiblement à son aise dans la forêt et une soudaine idée fait surface.

- Par l'épaisse moustache biscornue de Zewen ! J'aurai dû y penser plus tôt. -Je m'adresse alors à la lutine- Peux-tu demander à ton chien de flairer la piste de la Panseuse ? Il doit y avoir son odeur sur la balise plantée non loin. Si on la retrouve rapidement, on réglera tout ça et tu pourras rentrer chez toi, d'accord ?

Avatar du membre
Gamemaster8
Messages : 961
Enregistré le : sam. 20 oct. 2018 14:38

Re: Le Bois aux Aiguilles

Message par Gamemaster8 » dim. 25 avr. 2021 15:03

Événement: On a toujours besoin d'un plus petit que soi
Pour Syelsa et Tips
Le petit bout de métal lancé par Tips, retomba dans un bruit mat sans rien rencontrer sur son passage.

Dicka, déjà triste, le fut encore plus lorsque Tips lui ordonna de faire marche arrière. Si elle résista un peu lorsqu'il lui tira le bras, elle finit par le suivre. Son ombre, elle, semblait vouloir s'éloigner des pieds de Tips.

La petite chiquenaude sur son front la fit reculer d'un pas. Pas que ce fut une douleur physique, mais bien une douleur à son orgueil. Elle regarda alors Syelsa avec un regard craintif, les yeux remplis d'eau... une fois de plus.

Mais la proposition de Syelsa fit jaillir une petite étincelle dans les yeux, une fine lueur d'espoir.

Elle jeta un regard vers Tips puis vers Syelsa... qui allait-elle écouter ? Rester là, ou partir avec son Corgy pour flairer les traces de la panseuse. Décision qui lui semblait difficile à prendre son regard oscillant d'un à l'autre. Si elle avait eu un dé en main, et si elle en avait connu l'usage, elle aurait peut-être réglé son dilemne en le lançant. Mais ce n'était pas le cas. Néanmoins, elle finit par prendre sa décision.

"D'accord. Corgy est bon pour flairer les traces, c'est un jeu de lutillon pour lui."

Cassio qui vous avait entendu se dirigea vers vous les mains vides.

Dicka fit un pas vers Corgy, dont les oreilles étaient toujours en mouvement et l'appela.

"Viens mon gros, on part se promener !"

Aussitôt, sa queue se mit à faire des mouvements de gauche à droite, il semblait content de l'offre que venait de faire sa maîtresse, mais il ne leva pas d'un poil se contentant de japper deux fois.

Tout en s'approchant d'un pas de plus, elle l'appela encore:
"Viens voir maman Corgy, on part se promener !"

Les sourcils froncés Cassio regarda la scène silencieux. Le comportement du fidèle chien de Dicka l'intrigua. Ayant vu sa mine, celle-ci lui expliqua.

" Il a dû flairer un petit rongeur et il attends qu'il sorte pour l'attraper... Ce sont les seuls moments où il ne m'obéit pas."

Mais elle tenta de nouveau de l'appeler sans succès. Le chien branla encore de la queue, jappa encore, mais resta là.

Que vont faire les compagnons ? Abandonner l'idée ? Pousser sur Corgy pour le faire lever ? Lui trouver une laisse et le tirer de force ? Partir à la chasse aux écureuils ? Chanter Alouette je te plumerai ? Ou à défaut de chien, se servir de leur propre odorat pour renifler la piste ? Ou tout autre solution qui leur semble plus juste.


((( Pour Tips et Syelsa: 0.5 xp : Protéger Dicka et trouver une solution pour flairer la panseuse.)))
Image
À votre service, pour le plaisir de rp !

Avatar du membre
Tips
Messages : 33
Enregistré le : ven. 11 janv. 2019 14:09

Re: Le Bois aux Aiguilles

Message par Tips » sam. 1 mai 2021 14:48

Très vite, Syelsa la petite sorcière aux cheveux verts vint prêter main forte à Tips. Enfin, avec sa bouche, pas avec sa main, en vérité, puisqu’elle laissa tout le travail physique à la petite créature verte, reconnaissant sans doute en lui le colosse qu’il avait toujours rêvé d’être. Ou pas. D’ailleurs, comme pour le contredire dans ses pensées secrètes, elle accompagna son discours d’une pichenette dans la tête de l’étourdie Dicka. Il était question de suivre la pisse de la danseuse, ou un truc du genre. Et que l’odeur de tout ça serait sur une valise qu’elle aurait laissée pas loin. Subjugué par l’intelligence supérieure de la petite au grand chapeau, et ne comprenant pas comment elle en était arrivée à ces conclusions, Tips opina vivement de la tête.

« Oui, restons-ici. Partons là-bas ! »

Il était vrai que le chien horriblement grand et laid avait lui-même pissé partout. Ce devait être un expert en la matière. Sauf que le gros monstre ne sembla pas vouloir bouger de sa planque où il était allongé. Il l’indiqua d’un hurlement qui n’avait rien à envier à celui qui était venu du village. Ou presque en tout cas. Ou pas du tout, mais le fait de voir son énorme tête de molosse laissa Tips penser que si.

Bref, le petit être olivâtre ne crut guère à l’excuse évoquée par Dicka, comme quoi le paresseux restait là car il avait reniflé un rongeur. Rat ou pas, il allait se lever de là. Prenant son courage à deux mains, il mit ses pieds en mouvement jusqu’à approcher le canin terrifiant. Ravalant sa salive, il commenta :

« Hey, gros poilu, on n’est pas là pour branler des queues ! Debout ! »

Rapport au fait qu’il remuait la sienne, bien sûr. Pour accompagner ses mots, Tips usa de la seule technique qu’il connaissait pour faire bouger un animal si gros. Comme les sangliers du Clan qui avait massacré le sien. Un bon coup de pied dans le derrière pour lui remuer l’arrière-train. Contre toute mesure de prudence. Pour le reste, il comptait sur la délicatesse féminine des demoiselles l’accompagnant. Dicka, Syelsa et… Cassia ? Merde. Ça ne marchait pas. Des lutins, il y en avait toujours au moins un de trop.
"Le cœur grossier de la prospérité ne peut comprendre les sentiments délicats de l'infortune..."

Tips, Gobelin

Avatar du membre
Syelsa
Messages : 40
Enregistré le : dim. 23 août 2020 12:40

Re: Le Bois aux Aiguilles

Message par Syelsa » sam. 1 mai 2021 17:15

La petite lutine n'a pas l'air d'apprécier mon geste, mais il est temps qu'elle comprenne que faire ce qu'elle veut peut aussi avoir des conséquences pour les autres. Fort heureusement, mon idée semble lui plaire et la voilà qui appelle son chien. Chien qui reste à sa lace, remuant la queue comme s'il attendait d'être récompensé ou qu'il avait trouvé l'objet de la recherche avant même d'avoir à flairer sa piste. Voilà qui est étrange selon la lutine, son ami ne réagissant ainsi que lorsqu'il flaire un petit rongeur. Pourtant il n'y a aucun terrier aux alentours et il n'est pas vraiment en train de fouiner le sol.

- Aiwë !

Outrée, je vois le gobelin essayer de faire bouger le chien en le bottant. Ce n'est pas uen chose à faire à un animal ! Je m'approche et vais caresser le chien pour éviter que, voulant se défendre, il ne s'en prenne au petit segtek. Ce dernier ne semblguère apprécier l'animal, mais ce n'est pas ainsi que ça réglera la situation.

- Il ne t'a rien fait, ne le frappe pas, enfin !

Néanmoins, son comportement étrange me fait observer les alentours, notamment les arbres. Un long pin gris avait attiré le chien peu avant et je l'observai plus attentivement. Peut-être que la Panseuse pouvait elle aussi se transformer en animal et était grimpé sur l'arbre, laissant donc son odeur? Mais dans ce cas elle serait venue vers nous dès notre arrivée, sauf si elle était repartie depuis... J'avais beau réfléchir, je ne comprenais pas bien le manège du chien duquel je grattouillai le flanc

- Allez, montre moi où est la Panseuse mon grand. Elle est cachée dans un arbre ? Sous terre ?

Avatar du membre
Gamemaster8
Messages : 961
Enregistré le : sam. 20 oct. 2018 14:38

Re: Le Bois aux Aiguilles

Message par Gamemaster8 » sam. 1 mai 2021 19:26

Événement: On a toujours besoin d'un plus petit que soi
Pour Syelsa et Tips
Le coup de pied administré à Corgy dérangea beaucoup plus Dicka que le principal intéressé. Tout comme Syelsa, elle gronda Tips.

" Ne lui fais pas de mal, c'est un bon chien." Mais Corgy avait plutôt pris cela comme un jeu. Il s'était retourné prestement vers Tips, et lui montra qu'il voulait jouer, il jappa d'un ton enthousiasme, sans toutefois s'éloigner du tronc d'arbre creux qu'il semblait avoir adopté.

Lorsque Syelsa lui gratta le flanc, il en oublia le jeu amorcé avec le gobelin, et se coucha sur le dos, la bouche ouverte, la langue sortie, la queue battante, il appréciait vraiment les caresses de Syelsa. En observant les arbres aux alentours, Syelsa pu remarquer quelques conifères dont le long pin gris qui avait servi d'urinoir puis quelques feuillus à l'air tout à fait normal. Enfin, le gros tronc d'arbre creux contre lequel Corgy s'était appuyé sans vouloir s'y éloigner.

D'abord pensive, Dicka décida d'aider Syelsa à convaincre Corgy.

"Allez mon gros, cherche ! Cherche ! "

Pour réponse ce dernier repris une position assise, battit de la queue et lança un autre jappe sonore comme s'il avait déjà trouvé ce qu'ils cherchaient ! Était-ce dans cet arbre creux ?
Est-ce que Tips et Syelsa allaient se risquer d'aller voir ce qui se trouvait là ? Un serpent ? Un écureuil ? ... La panseuse ? Ou bien rien du tout ? Ou bien allait il laisser Corgy là.... croyant qu'une fois qu'ils partiraient que celui-ci les suivrait ?

Et puisque Syelsa décida d'aller voir ce qu'il y avait dans cet arbre et que Tips l'imita, il leur fallut grimper un peu, tels des lutins, en se servant de la rugosité de l'écorce comme prise. Ils purent voir à l'intérieur, malgré l'obscurité, leur vision nocturne aidant, ... un lutin endormi profondément (si ce n'était pas le cas, c'est qu'il aurait été sourd car Corgy n'était pas le plus silencieux), un pansement à son bras droit, ou plutôt au moignon qui lui restait.

((( Pour Tips et Syelsa: 0.5 xp : Tentative de faire bouger Corgy .)))
Image
À votre service, pour le plaisir de rp !

Avatar du membre
Tips
Messages : 33
Enregistré le : ven. 11 janv. 2019 14:09

Re: Le Bois aux Aiguilles

Message par Tips » sam. 8 mai 2021 17:10

Aussitôt la petite claquette des familles déposée sur le fion du chien géant, les deux demoiselles de la compagnie vinrent s’enhardir auprès de Tips pour l’enguirlander comme s’il avait fait une bêtise. Ne comprenant pas ce qu’il avait pu faire de mal, quand bien même ça lui fut expliqué clairement, il laissa tourner son regard de l’une à l’autre sans comprendre ce qui se passait. Il avait été très doux, en plus. Il en connaissait qui l’auraient décapitée, la bestiole, si elle avait refusé de leur répondre. À peu près tous les membres de son ancien clan. Sa mère surtout : elle l’avait fait à son petit frère, le jour où il avait été piocher dans la réserve de bouffe du camp, le jour de son cinquième anniversaire. Ben depuis lors son crâne avait servi de bijou à sa génitrice. Normal quoi.

Et les voilà alors qui se mirent à implorer le bestiau monstrueux comme si c’était un truc petit et mignon. Un peu comme lui en somme. Le monde ne tournait plus rond. Déjà qu’il ne tournait pas du tout, pour Tips…

Et puis, le gros chien se leva et se tourna vers Tips la langue pendue, prouvant qu’il avait bien agi comme il fallait. Il darda d’un air de défi les deux donzelles, l’air de leur dire « Na ! », puis s’éloigna prudemment du monstre baveux : il n’avait aucune intention de s’en approcher davantage : à elles d’agir un peu, pour une fois. Là encore, elles tentèrent vainement de le faire bouger. Mais puisqu’elles n’aimaient pas les méthodes du gobelin, il se passa bien de les réitérer.

Mais Syelsa dénicha quelque chose d’inattendu : elle pénétra l’arbre. Enfin… Elle grimpa pour disparaitre derrière son écorce. Eberlué, la jeune créature verte laissa tomber sa mâchoire en une bouche béante, et poursuivit sa protectrice aux bons petits pains géants. Il grimpa sur l’écorce rugueuse, et pénétra à son tour dans l’arbre creux. Là, lové par terre, un lutin trop moignon dormait. La bouche bée de Tips s’enfla encore plus d’une inspiration offusquée, et il hurla :

« J’LE SAVAIS ! »

Il se précipita sur le corps inerte du lutin, et le secoua vivement, tout en piaillant :

« J’le savais, j’le savais, j’le savais ! Tout ça c’est du flan au beurre ! Que des décors, que des farces ! »

Il regarda aux alentours : il était certain que le bonhomme inconscient était Korer Hairbon. Mais il ne voyait aucune danseuse, ni aucune boite d’anguilles. Il se releva, frénétique, et accourut à vue de Dicka pour lui crier :

« Les anguilles, les anguilles ! On l’a trouvé ! C’est bon, la blague est terminée, on va pouvoir enlever toutes ces saletés ! »

Les décors trop grands pour être réels. Ce chien infernal. Tout, en fait. La délivrance suprême. Il en sautillait sur place, en trépignait impatiemment. Il l’avait dit, il l’avait dit : depuis le début il avait raison. Tout ça n’était qu’une vaste blague.
"Le cœur grossier de la prospérité ne peut comprendre les sentiments délicats de l'infortune..."

Tips, Gobelin

Avatar du membre
Syelsa
Messages : 40
Enregistré le : dim. 23 août 2020 12:40

Re: Le Bois aux Aiguilles

Message par Syelsa » sam. 8 mai 2021 19:55

Le chien aboie, s’assoit, jappe, remue la queue, sans chercher à bouger. Malgré nos demandes. Prise d’u doute, j’observe l’arbre devant lequel il est assis et me dit que ce que nous cherchons est peut-être sur cet arbre. Arbre qui s’avère être creux et auquel je m’empresse de grimper, aidée par la rugosité de l’écorce qui offre des prises encore plus facile que je n’aurai cru au premier abord. Rapidement, une cavité apparait et je m’y engouffre, m’arrêtant soudainement face au spectacle devant moi.

Au sol, un lutin dort et il n’est pas difficile de cerner qu’il est blessé au vu du moignon qui est à la place d’un de ses bras. Je réalise qu’il s’agit du lutin dont on a cru avoir trouvé le corps près de la balise. Je veux faire demi-tour, annoncer la bonne nouvelle aux lutins encore présents, mais Aiwë m’a suivi et comment à s’extasier pour… des anguilles ? Je le regarde sautiller frénétiquement, perplexe, mais attendrie. Je secoue la tête et observe le lutin qui semble avoir besoin de soin rapidement. Si seulement nous avions un guérisseur… Et où est passée la Panseuse dans tout ça ?

- Aiwë, doucement, il dort, ne le réveille pas s’il te plaît.

Nous voilà avec un blessé en plus et aucun indice sur l’endroit où pourrait être la Panseuse. Je me hâte vers l’ouverture et Appelle le chien pour attirer son attention et celle de sa maîtresse.

- Il y a un lutin ici ! Il est blessé, il faudrait nous aider. Grimpez !

Avatar du membre
Gamemaster8
Messages : 961
Enregistré le : sam. 20 oct. 2018 14:38

Re: Le Bois aux Aiguilles

Message par Gamemaster8 » dim. 9 mai 2021 16:30

Événement: On a toujours besoin d'un plus petit que soi
Pour Syelsa et Tips
Un tronc creux peut s'avérer un bon refuge pour des êtres de petites tailles. Ainsi, le lutin blessé que Syelsa et Tips eurent trouvé dormait paisiblement d'un sommeil assez profond... jusqu'à ce que Tips le secoue violent.

Ce lutin amputé d'un membre se réveilla, s'extirpant difficilement d'un pesant sommeil.

Affichant un air abruti, sans toutefois se lever, il fronça les sourcils ne reconnaissant pas les deux êtres devant lui.

"... qu'est... ce .. qui... ? Ayant vraisemblablement de la difficulté à se réveiller, il se referma les yeux quelques secondes, les rouvrit de nouveau, regardant tour à tour les deux inconnus qui lui faisaient face, ne comprenant vraiment pas ce qu'ils faisaient là.

Lorsque Tips s'écria qu'il y avait des anguilles dans l'arbre. Cassio et Dicka prirent un air affolé. S'étant consulté du regard, ils allaient amorcé leur escalade lorsqu'ils virent le visage de Syelsa.
Lorsque Syelsa se pointa le visage hors de l'arbre creux, elle vit Dicka et Cassio qui avait les yeux rivés vers elle et qui avait déjà amorcé leur escalade prêt à en découdre avec les anguilles. Ils accélérènt la cadence dès qu'ils comprirent qu'un lutin blessé y était caché et en danger.

Syelsa et Tips purent constater à quel point les lutins se révélaient habiles à grimper sur l'arbre, s'aidant de leur pieds et de leurs mains qui semblaient coller sur l'écorce de l'arbre. Ce fut donc après quelques secondes seulement que Cassio et Dicka les eut rejoints.


Après avoir jeté un coup d'oeil aux alentours, Cassio s'empressa de rejoindre le blessé qui le reconnut et sourit.

"Brutus ! Que fais-tu ici ? "

Dicka se précipita vers Tips qu'elle aimait bien.

"Ou sont les anguilles ? " Depuis les quelques jours qu'ils se côtoyaient, Dicka avait bien remarqué que Tips ne voyait pas l'aventure de la même façon eux. Mais elle avait aussi constaté son efficacité au combat. Dicka aimait bien Tips.

Laborieusement, et ponctué de longues pauses, le dénommé Brutus, leur expliqua que la panseuse l'avait soigné et panser et ils avaient pu rejoindre le village. Mais la vieille lutine jugea qu'il était plus sage qu'il demeure à l'abri dans le creux de l'arbre pendant qu'elle irait placer la balise à Tanasun. Elle lui avait donner une potion pour qu'il dorme bien, promettant qu'elle reviendrait bientôt.... mais il ne pouvait dire combien de temps s'était écoulé depuis.

Dicka qui avait laissé échapper quelques larmes (de joie cette fois) à la découverte de leur ami, prit la parole. :

" Allons tous au village, Corgy portera Brutus... on va en finir avec mon ombre et retourner au village."

Cassio secoua la tête négativement et répliqua:

"Non... Brutus est trop faible... trouvons d'abord la panseuse et ensuite nous aviserons... "

Il s'arrêta là, mais il était clair par son regard qu'il estimait que Dicka aussi devraient demeurer dans l'arbre creux.

Brutus ferma ses yeux. Et Cassio consulta Tips et Syelsa du regard, il attendait leur avis.

Que décideront de faire les deux compagnons ?


(((Si vous décidez de vous rendre à Tanasun, un petit bout de maj sera rajouté pour vous dans ledit sujet )))

Pour Tips et Syelsa: 0.5 xp : Découverte de Brutus.)))
Image
À votre service, pour le plaisir de rp !

Répondre

Retourner vers « Fédération de Wiehl »