Tanasun, le Village des Maudits

Répondre
Avatar du membre
Yuimen
Messages : 2434
Enregistré le : mar. 26 déc. 2017 19:17

Tanasun, le Village des Maudits

Message par Yuimen » ven. 5 janv. 2018 11:09

Tanasun, le village des Maudits
Image
Image

Très éloigné de la grande Tulorim, à la frontière entre la forêt et la garrigue se trouve un petit village rudimentaire tombant en lambeaux, appartenant à une tribu bien particulière d'êtres primitifs au corps bestial qui furent pourtant de vrais humains de Wiehl il y a de cela quelques centaines d'années.
Même si on ne parle que très peu de ces parias de la société de Wiehl, certains murmurent que ces êtres dénués à présent de pensés auraient commis de terribles actes qui les auraient conduits à cette toute aussi terrible transformation ou, pourrions nous dire, malédiction...Mais les membres de ce village ont perdu l'usage de la parole et seraient bien incapables de dire eux-mêmes ce qu'il leur est arrivé, sachant qu'ils sont devenus d'une hostilité des plus féroce. Certains s'échappent parfois de leur terre pour venir se répandre vers les zones habitées, mais ils ne survivent pas bien longtemps, chassés et refoulés comme ils le sont.

Peut-être qu'un jour, qui sait, quelqu'un parviendra à trouver l'origine de cette malédiction et à la lever, même si eux-mêmes n'ont pas d'espoir sachant qu'ils n'ont plus conscience de leur condition de bêtes.

Avatar du membre
Gamemaster8
Messages : 946
Enregistré le : sam. 20 oct. 2018 14:38

Re: Tanasun, le Village des Maudits

Message par Gamemaster8 » dim. 21 mars 2021 19:51

Événement: On a toujours besoin d'un plus petit que soi
Pour ceux qui suivront Huguette
Après quelques pas dans le village, vous pouvez voir la balise planté en son milieu, et rien d'autres pour l'instant.

Huguette la bouche ouverte s'apprête à crier, sans doute pour appeler la Panseuse. Allez-vous crier avec elle ou l'en empêcher ?



(((Fiez vous à la description du village plus haut... pour le moment, vous ne voyiez aucune trace de vie ou de demi vie )))
Image
À votre service, pour le plaisir de rp !

Avatar du membre
Oljyn
Messages : 102
Enregistré le : dim. 27 janv. 2019 20:11

Re: Tanasun, le Village des Maudits

Message par Oljyn » ven. 26 mars 2021 18:09

Sans prévenir, la balise nous indique une direction, poussant Huguette à presser le pas. Voir à se précipiter. Je reste auprès de Dicka, prudent, en proie à un mauvais pressentiment.

Nous atteignons le fameux village au bout d’une petite heure et si Cassio intime le groupe à la prudence, Huguette voit les choses autrement et poursuit sa route pour retrouver la panseuse au plus vite.

« Hey ! Attends ! »

Dis-je sans vraiment hausser la voix pour ne pas nous faire remarquer. Je grimace, à la fois embêté et en colère de voir un tel manque de prudence. Mon regard se baisse ensuite vers Dicka qui attends notre avis pour bouger une oreille. Je regarde alors la jeune Taurionne.

« Tu veilles sur elle ? »

Elle acquiesce et me demande d’être prudent.

« Toujours. »

Répondis-je faussement avant de prendre la direction du village pour retrouver Huguette avant qu’une catastrophe ne lui arrive. Dicka est entre de bonnes mains avec la présence rassurante de l’elfe et l’expertise du gobelin.

Je découvre le village rudimentaire semblant à l’abandon depuis des années. Petit j’avais entendu des rumeurs terrifiante au sujet de cet endroit et de la malédiction qui a transformé ses habitants. Mais l’endroit est désert, la seule âme qui vive semble être la femme posté au milieu du village à côté d’une balise et ceux qui ont décidé de m’accompagner.

Je saisis la femme pour mettre ma main sur sa bouche avant qu’elle ne commette l’irréparable. A voix basse, je lui glisse à l’oreille.

« Ne faites pas ça. D’après les rumeurs, ce village n’est pas abandonné. »

Avatar du membre
TGM
Messages : 103
Enregistré le : mer. 6 mars 2019 15:17
Localisation : Le Manoir Déchu

Re: Tanasun, le Village des Maudits

Message par TGM » sam. 27 mars 2021 17:36

-----E-----


Si Huguette abonde en mon sens concernant Gino et Carmine, elle tente ensuite de me convaincre que nous sommes plus en sécurité avec une petite taille, mais cela ne me convainc pas du tout. Alors que nous commençons à reprendre la route, un rayon de lumière apparaît brusquement, comme si une balise venait d'être plantée. Huguette pousse alors un cri de surprise et s'élance au pas de course. Alors qu'Oljyn s'élance pour la rattraper, Cassio se contente de lui dire de ralentir sans qu'elle puisse l'entendre tout en s'arrêtant pour inspecter les alentours. Voyant cela, je m'insurge aussitôt :

"Si la zone est dangereuse, c'est une raison de plus de ne pas se séparer et rester groupées. Rattrapons-là et ensuite, nous avancerons plus prudemment !"

Sur ces mots, je m'élance à la poursuite d'Oljyn et Huguette que je finis par rattraper à l'entrée d'un village désert au centre duquel trône la balise d'où provient le signal lumineux. Ce village aux airs abandonnés m'inspire la plus grande méfiance, ainsi, je conseille à mes deux compagnons :

"Attendons les autres. Il y a quelque chose d'étrange ici. Soyons prudents."

201mots

Avatar du membre
Gamemaster8
Messages : 946
Enregistré le : sam. 20 oct. 2018 14:38

Re: Tanasun, le Village des Maudits

Message par Gamemaster8 » dim. 28 mars 2021 16:44

Événement: On a toujours besoin d'un plus petit que soi
Pour Eden et Oljyn

Malgré le conseil d'Eden, ils se trouvaient séparés. Mais au moins, ils n'étaient pas seuls... il y avait Eden, Oljyn, Huguette... et peut-être même la panseuse....sans compter les habitants du village... ce qui demeurait le plus inquiétant en fait.

La balise récemment plantée avait déjà bien pris racine et poussait aisément dans ce sol légèrement humide. Mais au lieu de prendre l'aspect d'un futur pin rouge, il s'apparentait plus au pin gris, mais il était encore trop tôt pour dire ce qui arriverait à cette balise-plante. Ne dit-on pas que tout dépend du terreau dans lequel un arbre pousse qui décide de son avenir.

Mais pour revenir à nos aventuriers, l'action rapide de Oljyn surprit grandement Huguette qui par réflexe allait refermer ses dents sur les doigts du pêcheur. Mais heureusement pour lui, et pour tous aussi, car il n'aurait peut-être pas pu réprimer un cri de douleur, elle s'arrêta à temps. Finalement, elle obéit à son commandement et ne cria point. Elle ne mordit pas davantage, par contre, il peut sentir le contact des dents d'Huguette sur sa peau. Silencieuse, forcément elle a une main qui lui cache la bouche, Huguette ne se priva pas de regarder tout autour. Bien entendu, à première vue, il n'y a pas de traces de la Panseuse. Mais l'endroit est si grand, et ils sont si petits, que la Panseuse pourrait se cacher n'importe où... ce qui en l'occurrence, n'est pas une mauvaise chose.

Délicatement Huguette se dégagea de la prise de Oljyn, après lui avoir signifié par un regard qu'elle allait lui obéir.

Puis, un bruit de sabot parvint à leurs oreilles, au fond de la rue, ils aperçurent, le temps de quelques secondes, un étrange cheval. Il n'avait plus de chair sur le visage et sur son poitrail dont les os semblaient même dédoublés.

Elle s'approcha ensuite de Eden, et chuchota:

"... On pourrait aussi se cacher en les attendant ? Les cachettes ne manquent pas ici pour un lutin..."

Il suffirait d'un tout petit peu d'attention de la part de Oljyn et il pourrait entendre aussi les paroles d'Huguette.

Ils peuvent aussi tous entendre des grincements, des toiles qui claquent par le vent, le sifflement de ce dernier qui s'infiltrent par des orifices divers... même un grognement parvinrent à leurs oreilles, mais pour le moment, il semblait lointain.

((( Pour Oljyn et Eden: 0,5 xp : rejoindre Huguette et la conseiller. )))
Image
À votre service, pour le plaisir de rp !

Avatar du membre
Oljyn
Messages : 102
Enregistré le : dim. 27 janv. 2019 20:11

Re: Tanasun, le Village des Maudits

Message par Oljyn » sam. 3 avr. 2021 09:21

Je crains le pire en sentant la bouche d’Huguette se refermer sur mon doigt mais heureusement elle se reprend avant de me mordre jusqu’au sang. Elle retrouve son calme et regarde les alentours avant de se dégager doucement de ma prise.

« Il faut retourner voir les autres. »

Chuchotais-je avant qu’un bruit de sabot ne m’interpelle, je plisse les yeux pour apercevoir un cheval au bout de la rue et sa vision me glace le sang. Décharné, le squelette du visage et de la poitrine exposé, il a tout de la monture morte vivante. Ce qui me laisse penser que les habitants maudits de cette cité maudite le sont tout autant. Je fais signe à notre petit groupe de quitter la route pour rejoindre une immense maison ressemblant à des montagnes. Je reprends alors conscience de ma taille de lutin, minuscule dans un monde de géant. Hors de vue du cheval zombie, je recherche un moyen d’entrer dans l’habitation.

Avatar du membre
TGM
Messages : 103
Enregistré le : mer. 6 mars 2019 15:17
Localisation : Le Manoir Déchu

Re: Tanasun, le Village des Maudits

Message par TGM » sam. 3 avr. 2021 20:43

-----E-----


Plutôt que d'attendre les autres, Oljyn propose d'aller carrément les rejoindre. Bien qu'un peu hésitant, n'ayant pas envie de marcher pour rien, je me rallie immédiatement à son avis en voyant un cheval décharné apparaître. Cette vision infernale me pétrifie un instant, durant lequel je me remémore les chevaux mort-vivants de Belmont. Je suis cependant rapidement sorti de mon état d’hébétement par Huguette qui me propose de se cacher en chuchotant. Pendant quelques secondes, je reste muet, ne pouvant que secouer la tête latéralement avec un regard rempli de panique fixé sur l'équidé. Finalement, je parviens à dire quelques mots.

"Ce truc est un putain de mort-vivant. On est trop petits. Faut s'planquer."

Prenant mes jambes à mon cou, je fonce en direction du tas de débris le plus proche et plonge à l'intérieur, me faisant aussi petit que possible pour disparaître.

152mots

Avatar du membre
Gamemaster8
Messages : 946
Enregistré le : sam. 20 oct. 2018 14:38

Re: Tanasun, le Village des Maudits

Message par Gamemaster8 » sam. 3 avr. 2021 21:38

Événement: On a toujours besoin d'un plus petit que soi
Pour Eden et Oljyn
La vue du cheval au bout de la rue intimida et avec raisons les deux compagnons d'Huguette. Par contre, lorsque Oljyn leur fit signe de le suivre, Eden, celui-là même qui avait dit quelques minutes plus tôt qu'il ne fallait se séparer, oublia ses propres conseils et se cacha sous le premier tas de débris qu'il vit.

Huguette hésita, puis décida de suivre Oljyn. Mais elle s’éloignait avec regret de la balise, elle aurait voulu rejoindre la panseuse au plus vite. Lorsqu’ils arrivèrent à la maison de taille humaine, Huguette, plus habituée à la taille lutine, pointa l’espace sous la porte. Si la porte était bien fermée, l’espace sous celle-ci était suffisamment grand pour y faire passer une souris ou ramper un lutin pas trop gros . Une fois à l’intérieur, l’obscurité les envahit. L'endroit était immense, mais apparemment trop petit pour deux invités de plus, si on se fie à l'avertissement d’un rongeur qui se mit à grogner sur un ton menaçant. Un tout petit rat qui fait votre taille, vous venez d’entrer chez lui et ça ne lui plait pas du tout.

À l'extérieur, Eden fut plus chanceux. Sous le premier tas de débris, une espèce de vieux tapis replié sur lui même et formant un petit monticule, recouvrait le sol. Même s'il n'était pas de la première fraîcheur, il était vraiment confortable et soyeux.
Tout était pour le mieux, jusqu'à ce qu'il s'aperçut que le tapis sous ses pieds bougeait sous le rythme d'une respiration.

Et avant même que l'un des compagnons eût l'idée de sortir de sa cachette, ils entendirent une longue plainte provenant non loin de l'endroit où ils se trouvaient un peu plus tôt.


((( Pour Oljyn et Eden: 0,5 XP : poudre d'escampette. )))
Image
À votre service, pour le plaisir de rp !

Avatar du membre
Oljyn
Messages : 102
Enregistré le : dim. 27 janv. 2019 20:11

Re: Tanasun, le Village des Maudits

Message par Oljyn » sam. 10 avr. 2021 14:10

Huguette me désigne l’espace sous une porte pour pénétrer la bâtisse. J’y glisse mon corps musclé, bloquant un peu en arrivant à mes fesses fermes et bien dodues, un délice pour plusieurs sens. Evidemment après une assiette de haricots au fromage et aux oignons valait mieux éviter de se tenir à proximité mais hé ! C’est la nature ! Vaut mieux dehors que dedans comme le disait mon père. Qu’est ce qu’il dirait si il me voyait, rampant sous une porte comme une vermine. Entrant dans une maison qui n’est pas la mienne, plongé dans une obscurité oppressante et accueillie par un rongeur menaçant. Je grimace, réalisant une fois de plus à quel point je suis minuscule. Je lève doucement les mains en signe d’apaisement, ne souhaitant pas spécialement devoir me battre contre la bestiole. Je recule doucement vers la porte, faisant signe à Huguette de sortir juste avant qu’un hurlement ne déchire le silence du village maudit.

Sans quitter le rongeur des yeux, je m’apprête à me glisser sous la porte pour trouver l’origine du cri, si le rat voudrait en profiter pour m’attaquer, il va passer un sale quart d’heure.

((Veut se faufiler sous la porte pour ressortir et trouver l’origine du cri. Se prépare à se défendre en cas d’attaque du rongeur.))

Avatar du membre
TGM
Messages : 103
Enregistré le : mer. 6 mars 2019 15:17
Localisation : Le Manoir Déchu

Re: Tanasun, le Village des Maudits

Message par TGM » sam. 10 avr. 2021 17:42

-----E-----


En m'enfilant dans le tas de débris, je remarque rapidement que je me tiens sur un support assez soyeux, avant de réaliser un instant plus tard que celui-ci semble bouger au rythme d'une respiration. Grâce à ma vision nocturne, je comprends que je me trouve sur le dos poilu d'une espèce de gros rongeur endormi. Lentement, pour faire le moins de bruit possible, je sors mon épée de son fourreau, prêt à abattre la bête dans son sommeil avant qu'elle ne se réveille pour me croquer. Saletés de lutins, être petit ne protège pas du tout ! Avant que ma lame ne s'abatte sur la nuque de l'animal, une longue plainte se fait soudainement entendre. De peur que l'animal ne se réveille et me voit ainsi, je n'ai pas le temps d'ajuster mon coup et, n'ayant pas le temps de réfléchir très longtemps, privilégie la fuite une nouvelle fois, seule chose que je puisse faire avec une taille aussi ridicule. Je bondis donc hors de ma cachette et me plaque aussitôt contre le tas de débris, à l'extérieur de celui-ci, gardant mon arme en main, prêt à toute éventualité.

201mots

Avatar du membre
Gamemaster8
Messages : 946
Enregistré le : sam. 20 oct. 2018 14:38

Re: Tanasun, le Village des Maudits

Message par Gamemaster8 » dim. 11 avr. 2021 14:59

Événement: On a toujours besoin d'un plus petit que soi
Pour Eden, Oljyn et Nhaundar
Pour Oljyn:

Tous les gens qui en connaissent un tout petit peu sur les habitudes des animaux sauvages, savent que ceux-ci, lorsque territoriales, préviennent d'abord l'intrus de quitter les lieux avant d'atttaquer. Normalement, si ce dernier obtempère, ça n'ira pas plus loin. L'animal n'ayant pas à dépenser son énergie inutilement surtout si l'avertissement a été efficace. Mais il semblerait que ce rat n'était pas au courant des moeurs propres à son espèece, si bien que malgré l'intention des deux petites créatures de fuir, il décida d'attaquer. Ne voulant pas se coucher à plein ventre pour passer sous la porte, sous peine d'exposer son postérieur et de se rendre plus vulnérable face au rongeur vigilant. Huguette préféra courir et sauter incroyablement haut pour atteindre une chaise, puis une table, puis un haut buffet, pour se retrouver aprèes un dernier saut juché sur un lustre dont la corde semblait dont la chaine rouillée semblait de peine et misère à supporter le poids d'une humaine... de taille lutine. Il apparut clair à Oljyn qu'il ne possédait pas les qualités exceptionnelles de cabrioles lutines (accomplies par une non-lutine, il devra donc attaquer et fuir d'une autre façon... en oubliant l'idée de passer sous la porter pour le moment.

A l'extérieur, une plainte similaire à la première se fit entendre.

Pour Eden:

Une plainte similaire à la première se fit entendre. Puisque tu te retrouves à l'extérieur, tu pus voir cette "chose" passer devant toi, sans te voir. Il (elle ou ça ?) semble vouloir se diriger vers le lieux de la plainte. Ce deuxième cri à vous glacer le sang a finalement réveiller le ragondin qui sort de son abri et t'apperçoit. Il n'apprécie pas que tu sois si près de son abri, et ne prend même pas le temps de te prévenir et t'attaque sans préambule. ( Décidément, les animaux de ce village aurait besoin d'un petit cours sur le comportement des animaux sauvages).


Pour Nhaundar

En entrant dans le village, Nhaundar vit la balise, mais aucune trace de ses amis. Par contre, au bout de la rue, il put voir cette chose qui se dirigeait vers l'origine de la plainte. Et puis, un autre bestiole passait à côté de lui, manquant de l'écraser... la cachette sous sa feuille sembla efficace, car il n'attira pas l'attention sur lui. Nhaundar se rendra à la balise ? Poursuivra sa quête vers l'origine de la plainte ? Tentera de retrouver ses amis ?

((( Comme vous l'avez compris un combat commence entre pour Oljyn et Eden contre l'animal qui vous attaque. Par contre, il s'agira d'un combat libre. Par contre vous aurez à respecter quelques consignes: ce combat ne sera pas facile, votre adversaire est sensiblement du même niveau que vous et il a l'avantage de connaître les lieux. Vous devez donc non seulement faire preuve d'habileté combattive, mais d'astuces, ruses, intelligence et d'opportunité, tout en respectant les traits de caractère de votre perso.
Pour Oljyn: Tu es dans une cuisine délabrée de cette maison abandonnée, il y a bien deux autres pièces mais elles ne sont pas accessibles puiques les portes pour s'y rendre sont fermées et que l'espace dessus est trop petit. Tu es libre d'imaginer "les éléments" de ton lieu de combat à ta guise, en respectant le contexte de la situation.
Pour Eden: Tu es à l'extérieur et tu disposes de l'image présentée en début du sujet pour t'inspirer ta scène de combat. Tu es libre d'imaginer les différentes péripéties de ton combat contre ce ragondin
Pour Nhaundar: Dans ton cas, tout dépend de ce que tu as l'intention de faire...)))

Pour Oljyn et Eden: Xp à venir après le combat. Le nombre de xp accordés dépendra de la qualité de votre rp respectif de combat..)))
Image
À votre service, pour le plaisir de rp !

Avatar du membre
Oljyn
Messages : 102
Enregistré le : dim. 27 janv. 2019 20:11

Re: Tanasun, le Village des Maudits

Message par Oljyn » sam. 17 avr. 2021 14:38

La sale bête ! Elle attaque, ouvrant sa gueule pleine de crocs sales alors qu’Huguette se carapate en dévoilant ses talents d’acrobates. La mâchoire claque à proximité de mon bras alors que je pousse un juron, par instinct je frappe, cognant le museau du rat qui couine à peine.

« Vas-t’en ! RHA ! RHA ! »

Criais-je en agitant les bras. Mais elle n’en démord pas et éructe un couinement de rongeur avant de charger à nouveau. Je dégaine mon sabre cette fois, lui entaillant la gueule en poussant un juron. Elle recule, se tord de douleur et me donne l’occasion de fuir à grande enjambées vers une chaise qu’a emprunter Huguette pour rejoindre les hauteurs, avec moins d’adresse cependant, l’escalade n’a jamais été mon fort. Mais le rat n’abandonne pas et fonce vers moi, cognant la chaise assez fort pour m’en faire tomber. Je tombe lourdement sur le dos du rat et enserre dans mes grosses mains les poils de son dos pour ne pas tomber au sol.

Le rongeur se met alors à s’agiter dans tous les sens pour se débarrasser de moi avant de courir dans toute la pièce. Elle finit par y parvenir me faisant rouler contre un pied de table. Le rat charge alors que je suis encore en train d’accuser le coup. Je suis sauvé in extremis par une cuillère en bois qui tombe sur le sol dans un claquement mat, effrayant la sale bête qui se fige. Je lève les yeux en poussant un juron. J’aperçois Huguette, debout au sommet de la table qui me fait des grands signes.

« T’aurais pas un couteau plutôt ?! »

Elle hausse les épaules et disparait de mon champs de vision alors que je saisis le couvert, le dressant entre moi et mon adversaire.

« Allez viens Ratus ! VIENS ! »

« Squeaaaak ! »

Réponds le rat en dressant ses moustaches avant de me charger, je mets alors mon arme improvisé à l’horizontal, la calant dans sa gueule puante ou les microbes sont si présents que je peux presque les compter. Je lui cale la cuillère au fond du gosier et me sers de toute ma force pour l’y maintenir. Elle me surpasse physiquement, je peux le sentir. Nous sursautons soudainement tous les deux quand une fourchette se plante dans le parquet juste à côté de nous, nous forçant à nous séparer et moi à lâcher mon arme improvisé.

« UN COUTEAU ! MERDE ! »

Beuglais-je exaspéré à l’attention de l’aventurière. Le rat crache le morceau de bois dans sa gueule pour revenir à la charge.

« Mais fous moi la paix bordel ! »

Je brandis mon poing, l’écrasant dans sa mâchoire si fort que la bête en couine juste avant que ce soit une cuillère à soupe qui s’écrase sur le sol.

« C’EST UNE BLAGUE !? UN COUTEAU ! C’EST LONG, POINTUE ET COUPANT ! UN COUTEAU ! »

En guise de réponse, c’est un couteau à beurre sans coté tranchant qui s’écrase sur le sol en causant un raffut monstre mais étant donné le volume de ma voix nous ne sommes plus à ça prêt. Même le rat observe les couverts avec un air qui me paraît exaspérée. Je profites de ce moment d’inattention de sa part pour lui coller une autre beigne en plein museau ce qui à le mérite de lui rendre ses esprits. Elle réagit levant ses pattes pour me griffer le bras, m’arrachant un grognement de douleur et une réaction vive à mon tour. Je lève le pied et lui écrase une patte. Je peux voir sa fragile petite patte rose se casser en deux.

« Tiens ! C’est cadeau ! »

Elle pousse un couinement de douleur avant de prendre une nouvelle patate en pleine gencive.

« Et une autre pour la route ! »

Cette fois le rat fait marche arrière avant de fuir après un dernier couinement menaçant.

« RHAAAAA ! »

Beuglais-je en agitant mes bras salis par la poussière et le sang, terminant de chasser mon adversaire. Je m’assure qu’elle soit bien partie avant de lever les yeux vers le haut du meuble.

« Merci pour ton aide ô combien utile ! »

Je n’aperçois pas Huguette mais je l’entends trainer quelque chose sur le bois. Je baisse la tête, retirant un paquet de poil de ma bouche avec un air dégoûté juste avant qu’un autre objets ne s’écrase encore devant moi. Un long poignard tranchant qui se plante tout droit dans les lattes du parquet.

« NON MAIS C’EST PAS POSSIBLE ! OUVRES TES YEUX ! ELLE EST PARTIE ! J’ESPERE QUE TU FAIS GAFFE OÙ TU FAIS TOMBER TES TRUCS ! »

Je jure ensuite à voix haute tout en me rapprochant de la sortie, prêt à risquer un regard à l’extérieur.

Avatar du membre
TGM
Messages : 103
Enregistré le : mer. 6 mars 2019 15:17
Localisation : Le Manoir Déchu

Re: Tanasun, le Village des Maudits

Message par TGM » sam. 17 avr. 2021 16:06

-----E-----


En mettant le nez hors du tas de débris, je manque de me faire écraser par une créature géante décharnée. Géante par rapport à ma taille actuelle revient à une taille équivalent à celle que j'aurais gardé si ces foutus lutins avaient un minimum de jugeote au lieu d'essayer de tuer tous ceux qui se proposent pour les aider ! Quoiqu'il en soit, le monstre semble se diriger vers la plainte qui n'a heureusement pas réveillé le rongeur. C'est alors qu'un autre cri, glaçant cette fois, résonne à nouveau dans le village en ruines. Alors que ma main se crispe, par réflexe, sur mon arme, j'entends gratter derrière moi et me retourne juste à temps pour voir le rongeur sortir de sa tanière.

Usant de mes talents de larrons, je profite qu'il ne soit pas encore totalement sorti de son trou pour prendre mes jambes à mon cou. Je contourne ainsi le tas de débris pour me trouver hors de sa vue puis replonge à l'intérieur par un autre trou à ma taille. Gardant le silence, à nouveau terré dans ma cachette, j'entends l'animal fouiner dans les alentours. Alors que je suis sûr de l'avoir semé, puisque personne n'a jamais réussi à me rattraper, je vois soudain poindre le bout de son museau devant. Par les enfers ! Cette fichue bestiole a réussi à retrouver ma trace grâce à son odorat ! Sans lui laisser le temps d'enfoncer sa tête plus profondément, je frappe ainsi le bout de chair qui dépasse avec mon épée. L'animal se retire aussitôt en grognant, bien que je le sache prêt à revenir bien plus énervé d'une seconde à l'autre. Je décide donc de grimper sur une planche brisée servant de charpente de fortune au tas informe et attends ma proie.

Lorsqu'elle fait irruption dans sa propre tanière, je me laisse tomber sur elle, et parviens à lui planter mon épée dans le dos, juste à côté d'une omoplate. Après un cri de douleur, l'animal sort en trombe de son abri en me raclant contre le plafond. Me sachant perdu sans mon arme, je m'agrippe à cette dernière comme si ma vie en dépendait, puisque c'est bel et bien le cas. Une fois dehors cette monture improvisée roule sur elle-même, ce qui a pour premier effet d'enfoncer un peu plus mon arme dans son corps. Sa manœuvre a aussi pour effet de m'écraser sur le sol et, puisque je continue d'agripper mon arme, de faire sortir cette dernière du corps de la bête.

Tandis que je me relève, tordu de douleur après m'être fait ainsi roulé dessus, je vois que la bête n'est pas en meilleur état, la plaie dans son dos semblant très profonde. Son regard noir ne semble cependant pas indiquer la moindre envie de décamper, elle a bien l'intention de me bouffer après tout ce que je lui ai fait. Alors qu'elle fonce sur moi en boitant, ma blessure gênant manifestement les mouvements de l'une de ses pattes, je roule du côté où elle est le moins agile et tente de planter à nouveau mon arme entre ses côtes. L'animal ne se laisse pas avoir si facilement et me repousse en me fouettant avec sa queue au niveau du ventre. Le voyant se ruer à nouveau sur moi, je plonge entre ses jambes. Cette fois, hors de question de me laisser avoir, j'attrape mon épée des deux mains et l'abats sur la base de sa queue que je réussis à trancher.

Cette blessure semble être celle de trop, la bête fonce dans sa tanière, ne laissant apparaître à l'extérieur que sa tête exhibant ses incisives. Futé rongeur, le voilà qui cache les parties sensibles de son corps pour ne laisser à portée que ses dents capables de me trancher en deux en un coup si je devais m'approcher. Au moins, il ne m'attaque plus de lui-même et je décide, tout en surveillant l'animal du coin de l’œil, de m'approcher prudemment de l'endroit où j'avais vu Oljyn se diriger.

706mots

Avatar du membre
Nhaundar
Messages : 104
Enregistré le : dim. 30 déc. 2018 20:08

Re: Tanasun, le Village des Maudits

Message par Nhaundar » sam. 17 avr. 2021 21:12

Alors que je me rends à l’intérieur de cette mystérieuse ville maudite d’où provient le hurlement, une partie de mon esprit ne cesse de se remémorer ce que j’ai vu parmi les vieux équipements. Sur ce qui devait être un plastron, une trace de croc y est particulièrement visible. La puissance nécessaire pour qu’une canine puisse perforer une protection de métal a de quoi me donner des sueurs froides. Malgré ce danger, je ne peux faire demi-tour. Fuir signifierait abandonner les lutins à un destin que je n’ose appréhender.

Quelques instants plus tard, je perçois enfin la balise. Pourtant, aucune trace de mes camarades venus avec Huguette. Un détail m’interpelle pourtant. Au loin, une étrange créature semble également se diriger là où je pense que les cris proviennent et là où je compte également me rendre. Je n’ai pas le temps de détailler la créature qu’une autre passe à côté de moi sans me remarquer et manque de m’écraser grâce à la dissimulation que me procure la feuille de la taurionne.

(Bien joué petite !)

Cela me laisse le temps d’observer plus attentivement ces choses plus près. D’allure humanoïde, l’être semble recouvert d’une multitude de bandages, similaire à ce que je portais lorsque j’ai été brûlé. Mon esprit commence à se perdre ce fameux jour où ma propre sœur, qui s’amusait à me torturer à l’époque, a manqué de jouer avec moi pour la dernière fois. A cause de ce jour, je n’ai plus pratiqué la pyromancie avant ma rencontre avec Sylve. D’ailleurs, elle me botterait les fesses pour m’être laissé ainsi aller à des pensées vagabondes alors que le danger est omniprésent. L’être possiblement brûlé possède de longues griffes à la place des mains ainsi qu’une tête osseuse, même si cela pourrait également être une sorte casque, formé à partir des restes d’une bête.

Toujours est-il que cette chose qui ne m’a pas encore repéré, pourrait lui aussi se rendre à la source des hurlements. Il va me falloir être discret. Même caché avec la feuille, je pourrais être découvert à la première erreur. Je décide donc de suivre les pas de l’humanoïde qui vient de me frôler, en tâchant de faire le moins de bruit possible.

(Si seulement j’avais un sort qui pourrait m’être utile en cette situation !)

Avatar du membre
Gamemaster8
Messages : 946
Enregistré le : sam. 20 oct. 2018 14:38

Re: Tanasun, le Village des Maudits

Message par Gamemaster8 » dim. 18 avr. 2021 17:17

Événement: On a toujours besoin d'un plus petit que soi
Pour Eden, Oljyn et Nhaundar

Pour Oljyn:
Lorsque tu te dirigeas vers l'extérieur, Huguette fit un premier saut sur la chaise puis une autre cabriole sur le sol. Ce fut ensuite au pas de course qu'elle te rejoint.

"Attends,... on doit d'abord examiner ça et faire un pensement,... la panseuse dit que c'est souvent l'infection qui tue et non pas la blessure infligée..." Dit-elle en pointant du doigt ta blessure au bras.

Cela dit, elle fouilla dans son sac et en sortie une tunique qu'elle déchira en languette prête à te faire un pansement... mais hésitante, elle te demanda:

"Je n'ai pas de potion de soin, mais il me reste de l'eau dans ma gourde pour nettoyer ta plaie,... ça te va ? "


Avant que tu répondes, elle poursuivit:

" Et à présent que le danger est écarté pour un moment, il ne serait pas préférable d'inspecter un peu les lieux ?"

Il revient donc au pêcheur de décider de ce qu'il veut faire: sortir de l'abri le sang dégoulinant, laisser Huguette nettoyer et panser la plaie, utiliser une potion de soin, partir à la chasse au rat, fouiller dans la maison en ruine, sortir au plus vite, courir sur les poutrelles du plafond, se balancer dans les lustres en piètre état, ou tout autre idée farfelue ou non.




Pour Eden:
Le dos quelque peu endolori, Eden put rejoindre le bâtiment délabré par lequel Oljyn était entrée. Sous la porte principale, il y a un espace suffisant pour laisser passer un lutin (ou un être de sa taille) qui accepte de ramper au sol pour s'y faufiler.
Il te reste à décider si tu risques de crier pour appeler Huguette et le pêcheur, ou bien si tu attends, ou encore tu t'y faufiles sans demander ton reste.




Pour Nhaundar
L'étrange habitant de ton village te conduit, bien malgré lui au bout de la rue, pour ensuite bifurquer vers la droite. Vous longer la rue suivante pour tourner à gauche à la première intersection. Vous semblez arriver à une limite de ce village, puisqu'une clôture en fil de fer barbelé en borde le fond. Une créature qui est déjà, et celle que tu suis l'attaque. Un combat s'engage entre elles pour se disputer sans doute la bête prise dans le fil barbelé... un mouton dont la tonte a trop tardé. Seul Yuimen sait comment il s'est rendu là. Mais une chose est certaine, c'est que c'est lui qui a poussé les plaintes à donner froid dans le os. Que fera Nhaundar ? Se mêler à la bataille, tenter de libérer le mouton, tondre la laine pour se faire un joli manteau, rebrousser chemin, aller voir plus loin ?




((( Pour Oljyn et Eden. Il vous reste à vous consulter pour votre suite. Si tu décides d'entrer dans la bâtisse tu peux te fier à la description faite dans les maj précédentes pour Oljyn... sauf que le rat ne vous attaquera pas. Il s'est retiré "dans ses quartiers" pour le moment.
Pour Nhaundar: pleins de possibilités s'offrent à toi.

Oljyn : 2 Xp + rune Tez : Combat qui a répondu amplement à mes attentes et l'aide apportée par Huguette m'a fait sourire. )))
Eden: 2 Xp: Combat où ruses et agilité ont aidé Eden à la fuite.
Nhaundar: 0.5 xp: Poursuite de la créature en mode camouflage.)))
Image
À votre service, pour le plaisir de rp !

Répondre

Retourner vers « Fédération de Wiehl »