La Mort

Répondre
Avatar du membre
Yuimen
Messages : 2353
Enregistré le : mar. 26 déc. 2017 19:17

La Mort

Message par Yuimen » mer. 31 oct. 2018 09:10

La Mort.

Image

Sur Yuimen, la mort rôde comme une menace permanente pour le commun des mortels : maladie, meurtre, guerre, rixe qui tourne mal, rencontre avec une créature violente... Les raisons sont nombreuses, et la conséquence assez unique.
Au cours de vos aventures, vous serez peut-être amenés à être confrontés à la mort. Ce sujet explicite ce qu'elle a de particulier ici.


  1. Les Différents types d’âmes.
  2. La Mort et ses conséquences.
  3. La résurrection : un cas d’exception.

Avatar du membre
Yuimen
Messages : 2353
Enregistré le : mar. 26 déc. 2017 19:17

La Mort.

Message par Yuimen » mer. 31 oct. 2018 10:07

I. Les différents types d’âmes.



Sur Yuimen, les vivants possèdent tous une âme qui, de leur vivant, se lie à un corps physique. Il existe trois types d’âmes :

  • Les âmes simples : Elles représentent 99% de la population de Yuimen. Il s’agit des personnes lambda, du paysan au soldat de l’armée, ainsi que des animaux et toutes créatures vivantes. Elle n’ont aucun destin précis, et ne possèdent aucun pouvoir. Une fois décédées, elles rejoignent les enfers, où elles doivent parcourir la Zone Damnée jusqu’à trouver le Repos. Une fois là, elles peuvent se réincarner, oubliant tout de leur vie passée, ou rester éternellement dans la zone de repos, terminant le cycle de leur âme.
  • Les âmes héroïques : Ce sont des âmes puissantes, irrémédiablement liées à un Destin exceptionnel. Elles ont hérité d’une manière ou d’une autre des résidus de pouvoir des Dieux eux-mêmes. Descendantes des premiers habitants de Yuimen, elles ne représentent qu’1% de la population. Il s’agit de tous les personnages joués, ainsi que tous les aventuriers, combattants de renom et mages puissants. Il arrive, rarement, que ces âmes intègrent le corps d’un animal. Les compagnons de coureurs des plaines sont de ceux-là. Les créatures légendaires uniques également.
  • Les âmes damnées : Ce sont généralement des âmes simples, parfois des âmes héroïques, qui sont mortes dans des conditions exceptionnelles. Elles sont liées à la mort par des regrets, de la rancœur, etc. Quand elles sont liées à une chose ou à un être en particulier, elles errent sur la terre sous la forme de spectres. Quand leur rancœur est plus globale, elles errent dans les Enfers sans pouvoir trouver la paix. Les âmes damnées sont les seules à ne pas pouvoir se réincarner. Ce sont ces âmes-là que les nécromanciens invoquent. Si les simples squelettes, murs d'os et autres sont généralement des âmes simples, les compagnons de nécromants sont systématiquement des âmes héroïques ayant été damnées. Généralement, avec le temps, les âmes damnées retrouvent la paix et récupèrent un statut d'âme simple ou d'âme héroïque. Les 12 lieutenants d'Oaxaca qui sont morts (tous les 13 à l'exception de Gadory) sont toutes des âmes damnées ramenées à la vie.

Avatar du membre
Yuimen
Messages : 2353
Enregistré le : mar. 26 déc. 2017 19:17

La Mort.

Message par Yuimen » mer. 31 oct. 2018 10:26

II. La Mort et ses conséquences.


À un moment de votre aventure, vous allez peut-être vous retrouver confronté à la mort de votre personnage. En quête ou en dirigé, suite à une action suicidaire ou un combat qui tourne mal, en combat contre un autre personnage, voire même en libre, selon votre propre choix scénaristique.
Attention, obtenir une blessure létale en combat ne signifie pas la mort du personnage. Il peut survivre si l’adversaire ne le termine pas (pour une raison x ou y : il doit poursuivre le combat contre d’autres, il l’épargne car son seul but était de le dévaliser, etc.) et s’il se fait ensuite soigner par un allié.
Si malgré tout le personnage finit par mourir, il faudra faire un choix :
  • Accepter la mort du personnage et laisser son âme rejoindre les Enfers et la zone de repos (ou la zone damnée), d’où il pourra être réincarné (dans un nouveau personnage niveau 1).
  • Tenter une résurrection, moyennant quelques conditions drastiques décrites ci-dessous.

Avatar du membre
Yuimen
Messages : 2353
Enregistré le : mar. 26 déc. 2017 19:17

La Mort.

Message par Yuimen » mer. 31 oct. 2018 10:51

III. La résurrection : un cas d’exception.


La mort, par définition, est définitive. C’est le bout de la vie, dont on ne revient pas. Il arrive cependant qu’exceptionnellement, une résurrection soit possible, moyennant certaines conditions strictes et non sans conséquences pour la seconde vie du personnage.

Elle demande tout d’abord quelques prérequis :
  • Le personnage doit être au minimum niveau 6, sans quoi il n’a pas la puissance requise pour mener à bien sa résurrection.
  • Il ne doit pas précédemment être mort. La résurrection, ça n’arrive qu’une fois par personnage.
  • Il doit être prêt à vendre son âme à Phaïtos. (Explications ci-dessous).

Si l’âme répond à ces prérequis, elle pourra, une fois arrivée aux enfers, tenter l’épreuve des Ponts, qui consiste à surmonter 7 épreuves, sur 7 ponts, visant à pousser l’âme dans ses derniers retranchements, faisant appel à ses regrets, ses peurs, ses doutes, ses colères… (l’épreuve se passe dans le sujet des enfers moyennant un RP dirigé sous la férule d’un GM.)


Si l’épreuve est réussie, Phaïtos viendra lui-même passer un marché avec l’âme : il consent à la résurrection, à condition que désormais l’âme lui appartienne. Cela n’a guère de conséquence directe sur la seconde vie du personnage, si ce n’est la certitude qu’à sa mort, son âme ne pourra désormais plus quitter les Enfers, ni pour ressusciter, ni pour se réincarner, devenant un servant de Phaïtos pour former une créature dont lui seul a le secret.
Si le marché est accepté par l’âme, Phaïtos la réintroduit dans le corps défunt de l’aventurier. Le corps, lui, garde bien entendu les stigmates physiques de sa mort, dépendamment des conditions de celle-ci : peau carbonisée si mort par brûlure, cicatrices profondes si blessure, etc.



Cas particulier de résurrection : la plume de Phoenix.


La plume de phoenix est un objet particulièrement rare, issu d’une créature plus rare encore. Apposée sur un corps mort depuis moins d’une heure, elle permet d’activer le pouvoir du phoenix et de faire revenir l’âme dans le corps avant-même son arrivée aux Enfers, permettant une résurrection sans conséquences, ni physiques, ni sur l’âme.

Répondre

Retourner vers « Possibilités en jeu »