Liykors Noirs

Répondre
Avatar du membre
Yuimen
Messages : 2419
Enregistré le : mar. 26 déc. 2017 19:17

Liykors Noirs

Message par Yuimen » jeu. 20 déc. 2018 10:18

Liykors Noirs

Image


Traits raciaux :
  • Crocs et griffes : Ils sont dotés d'une dentition faite pour arracher la chair, et de griffes leur permettant toutes sortes de choses.
  • Grande force : Véritables forces de la nature, ils sont capable d'exploits pour tous les domaines utilisant la force brute.
  • Vision nocturne : Capacité de voir de nuit, à la lueur des étoiles et de la lune, comme en plein jour.
  • "Animal" : Ils sont souvent associés à des animaux, et sont donc généralement mal perçus par les autres espèces pensantes.
  • Carnivore pur : Ne mangeant que de la viande, ils ont parfois des difficultés à trouver de quoi se sustenter.

Physiologie :

Toute la sauvagerie des Liykors Noirs s'exprime dans leur apparence. Véritables mastodontes de la nature, leurs tailles tournent autour 2 mètres en moyenne et 2,5 mètres pour les plus gros. Leurs muscles se développent naturellement en toute exagération. Leurs gueules sont pourvues de solides mâchoires aux dents blanches et aiguisées qui n'ont nul besoin d'entretien quelconque. Lorsqu'une de celles-ci se brise, une autre pousse automatiquement, ce qui est le théâtre d'une certaine douleur. Leur fourrure arbore une couleur allant du gris anthracite au noir animal pour les mâles adultes et d'un gris plus clair pour les femelles et les jeunes. Les âgés, quant à eux, peuvent même à la limite afficher un pelage blanc argile.


Habitat :

La grande majorité des Liykors noirs habitent dans les sombres forêts servant de frontière entre l'Ynorie et les plaines d'Omyrhie, dans une région appelée "Territoire des Blakalang". Prédateur principal des lieux, ils défendent ce territoire contre tous les intrus qu'ils dévorent à mesure qu'ils s'y aventurent. Cependant, à mesure qu'Oaxaca envoie ces troupes dans la forêt pour les chasser et en prendre le contrôle, ce territoire s'amenuise inexorablement malgré leur farouche résistance.


Histoire :

Les Liykors Noirs ont toujours demeuré très distants des autres races et se fichent complètement des autres races, de leurs guerres et de leurs sorts, ce ne sont pour eux qu'un garde-manger supplémentaire et des nuisances occasionnelles. A une époque cependant, s'était fondé, parmi les peuples humains et elfiques de Nirtim, des groupes d'aventuriers appelés "Chasseurs de Liykors" qui cherchaient à éliminer les Liykors de leurs forêts, mais au final, comme ses aventuriers étaient bien plus souvent massacrés par les Lykiors que l'inverse, la fondation de ses groupes fut peu à peu abandonnée. Depuis le retour d'Oaxaca, ils sont de plus en plus pourchassés par les armées de la reine noire, celle-ci envoyant en masse ses troupes pour les éliminer de ces forêts et en faire des esclaves. De ce fait, l'on trouve de plus en plus d'esclaves, d'affranchis et de traîtres Liykors Noirs présents dans les villes soumises à Oaxaca.


Phases de vie :

L'enfance, qui dure généralement de 0 à 12 ans, chez le Liykor Noir est très particulière. Les nourrissons Liykors sont à la naissance de la même taille que ceux humains. La différence vient d'une croissance exponentielle qui est souvent le théâtre de douleurs osseuses et musculaires assez atroces qui peuvent les laisser paralysés pendant plusieurs jours. Ils peuvent ainsi avoir des poussées de croissances éclairs et gagner plusieurs centimètres en une seule nuit et en gagner plusieurs dizaines en à peine un ou deux mois. D'ailleurs, que ce soit au niveau mental ou physique, la croissance du Liykor Noir est déjà terminée lorsqu'ils atteignent leurs douze ans. La génitrice de l'enfant Liykor est la seule à en avoir la charge. Elle seule a la tâche de s'occuper de lui durant sa jeunesse. Elle lui apprend à chasser, à combattre et, pour les plus chanceux, à maîtriser les fluides obscurs, tout ceci étant une lourde instruction. À partir de ses huit ans, le jeune Liykor est poussé à quitter le foyer maternel, mais à rester dans le même territoire de chasse, où il doit commencer à apprendre à survivre et à chasser seul.
L'enfant n'a alors pas encore le droit d'assister aux réunions de la lune pleine.
Le passage à l'âge adulte est un rite quelque peu violent. À ses douze ans, le Liykor Noir est invité à assister à sa première réunion de la pleine lune. (C'est souvent à ce moment-là qu'il voit pour la première fois d'autres Liykors que sa propre mère.) Il est alors chassé de la forêt jusqu'à ce que celui-ci ramène au clan, en guise de trophée, la tête d'un "farouche ennemi". Autrefois, l'ennemi en question se devait d'être un Liykor Bratien ou Fujonien, mais leur exil de masse sur l'Imiftil ou dans les hautes montagnes a rendu la chose bien trop difficile. Aucune précision n'est désormais apportée quant à la nature de la tête de l'ennemi. Alors s'est créée une nouvelle coutume : Le jugement du trophée. La localisation et l'espace de chasse accordé au jeune adulte sont déterminés selon le jugement du trophée rapporté. Si le jeune Liykor a rapporté une tête de hobbit, de nain, d'elfe, d'humain, de gobelin, de gnoll, de jinn ou de loup, la dimension de son espace de chasse sera ridicule et peu abondante. S'il rapporte plutôt la tête d'un Liykor rival, d'un woran, d'un orque ou d'un ours, son terrain sera déjà plus respectable. Et alors s'il apporte une tête de cyclope, de manticore ou de minotaure, un terrain de premier choix lui sera légué.
Le Liykor est maintenant sédentarisé et doit se débrouiller avec le terrain de chasse qui lui a été attribué pour survivre, chasser et protéger ce nouveau territoire -ou tuer ses voisins pour l'agrandir- et assiste à chaque nuit de pleine lune à la réunion de la lune pleine. S'il a des problèmes pouvant toucher toute la forêt/village, il en fera part. S'il a tué un autre membre du clan, il ne lui sera fait aucun tort -C'est considéré comme normal lorsqu'il s'agit d'une question de territoire- mais il doit tout de même en informer les autres.
La sexualité est quelque chose de très particulier chez les Liykors... En fait, les notions de pudeurs n'existant pas, chaque fin de réunion de la lune pleine aboutit à une grande séance de "sexualité de groupe" assez chaotique dont le but n'est pas forcément la reproduction, mais surtout la libération des pulsions et l'épanouissement du plaisir. De ce fait, il n'y a pas de couples déterminés, les partenaires changeant souvent d'une réunion à l'autre. L'identité du père est ainsi totalement ignorée. La durée de gestation est de six mois. Les mères ne reçoivent aucune aide durant cette période, ni même durant l'accouchement. Elles gèrent seules ce moment et doivent faire de grandes réserves de nourriture avant de n'être plus en état de chasser.
Est considéré comme "vieux" un Liykor auquel les dents et griffes perdues ne repoussent plus, cela se produisant autour des 120 ans. Leurs pelages deviennent plus clairs, ils sont moins forts et endurants. Les Liykor Noirs âgés n'ont aucune considération particulière par leurs semblables, ils sont juste considérés comme des Liykors plus faibles. Nombreux sont les plus jeunes qui en profitent pour les tuer et ainsi agrandir leur territoire. De ce fait, il est extrêmement rare qu'un Liykor Noir meure de vieillesse, mais ça peut arriver aux alentours de 150 ans, en moyenne.


Croyances et spiritualité :

La religion est quasiment inexistante chez les Liykors Noirs. Il existe juste pour eux une vague notion de spiritualité que l'on retrouve dans la croyance du "Père", dieu de la nature et des animaux et moins couramment de la "Mère", déesse de la terre et de la vie. Ces deux entités sont, selon certains, la représentation de Yuimen, la forme qu'il a utilisé pour leur apparaître. Ils n'ont cependant pas de nom pour les Liykor et ceux-ci ont toujours très mal vu qu'on montre la ressemblance entre leur Déesse et Yuimen.

Répondre

Retourner vers « Races animales »