PNJ de la Fédération de Wiehl

Répondre
Avatar du membre
Yuimen
Messages : 2435
Enregistré le : mar. 26 déc. 2017 19:17

PNJ de la Fédération de Wiehl

Message par Yuimen » sam. 28 juil. 2018 01:14

PNJ de la Fédération de Wiehl


Tulorim :

PNJ injouables : PNJ jouables sous-condition:

PNJ jouables:
  • Sirastar (Cheffe du campement de l'Aigle)
  • Le Woran chauve (Caïd de la pègre de Tulorim)
  • Aendel Ertim (Guide de la Corporation des Chasseurs de Trésors, en charge de la Ruche à Tulorim)

Saman :

PNJ injouables: PNJ jouables sous-condition:

PNJ jouables



Tuiles-aux-rimes:

PNJ injouables : PNJ jouables sous-condition:
PNJ jouables:
  • Tony (responsable de la salle de divertissement)
  • La famille Roquin (propriétaires de la baie joyeuse) : Odilon, Antonio, Jeannot, Irène, Richy et Pablo
  • Les femmes Lafleur (La veuve Rosa et ses filles : Spina, Rosida, Canina et Flora) Responsables de la cueillette des roses.
  • La grande Famille Charette (près de cinquante membres):Responsable des ronces de l’ouest (cueillette et protection)

Avatar du membre
Yuimen
Messages : 2435
Enregistré le : mar. 26 déc. 2017 19:17

PNJ de la Fédération de Wiehl

Message par Yuimen » sam. 28 juil. 2018 01:24

Freush Von Lasch
Président du Conseil des 7 nobles Marchands de Tulorim

Image

Disponibilité : Injouable.
Localisation(s) : Conseil des 7 nobles Marchands
Classe : Mêlée (Lambda)
Race : Humain de Wiehl
Âge : 56 ans.


Description physique:
Freush Von Lasch accuse dans son physique le poids des années. Un visage sévère, fermé quoique toujours impérieux, marqué de nombreuses rides d’âge. Des oreilles devenues tombantes, un nez grossi par les années, un cuir chevelu reculé loin sur son front pâle. Il arbore une chevelure blanche bien entretenue, ainsi qu’une longue barbe assortie. Plutôt grand pour un humain, près d’1m90, il domaine de sa stature ceux qui lui font face. Sa stature, droite, inflexible, la vieillesse n’a pas réussi à la lui enlever. Il porte souvent des habits nobles, couteuses tuniques longues ou même robes, souvent ornées d’une cape. Les teintes de ces derniers sont sombres, car il n’aime pas la frivolité. Il n’est pas rare de lui voir porter des pièces d’armure, plus par souci de sécurité personnelle que par réelle intention de se battre. Littéralement une main de fer dans un gant de fer.


Description de la personnalité:

Inflexible, sans pitié, dur tant avec lui qu’avec ses collaborateurs commerciaux pour assurer la fermeté d’un accord. Politicien dans l’âme, dirigeant par esprit, il a très vite compris que c’est par le commerce qu’il pourrait monter, à Tulorim et dans la Fédération de Wiehl. Le jeune requin de ses vertes années est devenu un vieux loup rusé et avisé, ne reculant devant aucun sacrifice pour arriver à ses buts. Fier de son ethnie, de sa culture et de l’indépendance de celle-ci, il refuse tout contact officiel avec Kendra Kâr et ceux qu’il qualifie de « colonialistes ». Il dirige le Conseil des Sept marchands d’une main de fer, punissant rudement tout écart de conduite et s’assurant sans cesse de la loyauté de ses citoyens, qu’il n’hésite pas à faire assassiner s’ils deviennent trop à la marge des règles du Conseil. En parallèle, il est assez peu regardant sur les activités peu morales dans la cité de Tulorim, tolérant le contrôle de la pègre sur les bas quartiers de manière officieuse, comme un organisme de contrôle avec qui il a plusieurs contacts sûrs.


Éléments biographiques historiques et actuels:

La jeunesse de Freush n’a pas tellement d’importance dans son récit. Commerçant en pleine percée dans l’économie de la cité, il a vite su se faire remarquer des membres du Conseil de l’époque, qu’il approcha sans réserve une fois leur intérêt acquis. Son intelligence commerciale et son ambition dévorante en firent vite un candidat idéal pour le Conseil… Si ce n’était que celui-ci était déjà au complet. Il acquit cependant la confiance et la reconnaissance de plusieurs de ses membres émérites, dont le président de l’époque. Ceux qui ne l’appréciaient pas, notamment pour ses côtés plus sombres, déjà lié de loin à la pègre locale dans les ragots, bien que ces liens n’aient jamais été prouvés ne restèrent pas longtemps au conseil. L’un eut un « accident » lors d’un voyage vers Saman. Son corps fut retrouvé brisé en bas d’une falaise. Un autre disparut subitement du jour au lendemain sans que quiconque ne le revoie jamais. Si le lien de Freush avec ces incidents était clair pour certains, jamais aucun élément de permit de le relier à ceux-ci. Pas directement, en tout cas. On raconte même que certains gros bonnets de la plèbe de l’époque furent eux aussi retrouvés morts pour être remplacés par… d’autres. Sans doute des connaissances de Freush.
Soutenu et défendu par ses alliés au Conseil, il rejoignit celui-ci sans tarder, et commença son règne au sein de celui-ci. Il parvint à améliorer les sources d’enrichissement et de développement économique, urbanistique et militaire de la cité, et chacun de ses pairs le reconnut sans peine comme pleinement compétent. Lorsque l’ancien président du conseil se trouva trop âgé pour remplir correctement ses fonctions, il laissa libre le poste en donnant sa voix de préférence à Freush, qui fut nommé à son tour président à cinq voix contre deux les membres du Conseil ayant évolué depuis son arrivée.
Il y siège depuis, inflexible, ayant vu plusieurs générations de conseillers se succéder, parfois au règne très court. Bien plus que le sien en tout cas. Et même si les années commencent à peser sur lui, il est loin de vouloir remettre sa place à quiconque, et tient à rester au summum de sa condition et de ses performances commerciales et politiques.


Famille et relations importantes:

Avatar du membre
Yuimen
Messages : 2435
Enregistré le : mar. 26 déc. 2017 19:17

PNJ de la Fédération de Wiehl

Message par Yuimen » sam. 28 juil. 2018 01:28

Meliane Rosenthal
Membre du conseil des sept nobles marchands de Tulorim

Image


Disponibilité : Injouable
Localisation(s) : Tulorim, le Conseil des sept nobles marchands.
Classe : Magie (expérimentée)
Race : Humaine de Wiehl
Âge : 38 ans

Description physique:

Très soucieuse de son apparence, cette très belle femme envoûte tous les hommes qui s'approchent d'elle. Bien des mâles se sont laissés berner par ses beaux yeux.

Description de la personnalité:

Meliane n'est pas montée aussi haut dans la hiérarchie sans avoir un talent certain pour la politique et la manipulation. Dotée d'une volonté de fer, elle a su garder intacte l'entreprise familiale à la mort de son mari et est aujourd'hui la deuxième fortune de la ville.

Contrairement à la plupart des Tuloriens, elle vénère Yuimen, et aimerait voir son culte se répandre dans la cité, tout en restant profondément respectueuse des traditions de son peuple. Elle est aussi moins opposée que la plupart des siens à Kendra Kâr, considérant qu'il faut aller de l'avant sans se laisser entraver par le passé. Mais n'en reste pas moins méfiante, craignant qu'une ouverture trop grande laisse place à une vengeance de la Cité Blanche.

Éléments biographiques historiques et actuels:

Née dans une famille bourgeoise, Meliane n'a jamais manqué de rien. Choyée, comblée, elle a trouvé un mari puissant qui allait faire d'elle l'une des plus importantes femmes de la ville. Tout bascula lorsque ledit mari, qui accompagnait un navire pour une importante transaction, fut tué par des pirates. Dès lors, les difficultés se multiplièrent et une famille rivale tenta même de convaincre le conseil qu'elle avait elle-même commandité cette mort. Elle parvint à se défaire de ces soupçons, du moins auprès de la plupart des gens. Elle maintint l'entreprise marchande avec poigne et parvint même à accroître encore les bénéfices. Grâce à cet argent, elle intrigua pour s'élever vers le conseil des sept et, une fois parvenue à son but, elle utilisa ce pouvoir pour se venger, découvrant au passage que son mari avait bien été assassiné suite à un complot. Aujourd'hui encore, elle soupçonne que certains commanditaires lui aient échappé.

Avatar du membre
Yuimen
Messages : 2435
Enregistré le : mar. 26 déc. 2017 19:17

PNJ de la Fédération de Wiehl

Message par Yuimen » sam. 28 juil. 2018 01:29

Jules Von Graveberg
Membre du conseil des sept nobles marchands de Tulorim, "l'ensorceleur des coeurs".

Image

Disponibilité : Non-jouable.
Localisation(s) : Conseil des sept marchands de Tulorim
Classe : Mêlée (néophyte), Magie (néophyte)
Race : Humain de Wiehl
Âge : 21 ans


Description physique:

Jeune homme au teint pâle et pur, à la carrure large et aux yeux d'un vert enjôleur, Jules Von Graveberg possède un charme naturel qui laisse rarement les jeunes filles indifférentes. Ses lèvres s'accordent avec le léger rose de ses joues, tandis que ses cheveux noirs semblent laissés sans soins – pur stratagème afin de se donner une apparence plus sauvage. Et si ses larges épaules pourraient en impressionner certains, il est loin d'être un grand sportif. Souvent vêtu de soieries d'un rouge carmin, certaines prétendent qu'il aurait adopté cette couleur lorsque son cœur se serait vu ravi...


Description de la personnalité:

Jules est un jeune homme passablement égocentrique et d'une frivolité immense. Libertin par ennui, il séduit comme il pense mais bénéficie pourtant pour l'heure d'une très bonne notoriété parmi les jeunes femmes de Tulorim, malgré sa propension à les abandonner sitôt que celles-ci lui ont appris ce qu'il voulait savoir sur les affaires de leur père, parent, ami, possible rival sur la scène économique de la cité.
Doté d'une grande finesse lorsqu'il s'agit d'improviser des vers afin de séduire une belle, il s'est cependant calmé depuis quelques temps – il s'est effectivement uni dans le plus grand des secrets à Roma Mantelet, qu'il croit être son grand amour, malgré la rivalité de leurs familles respectives.


Éléments biographiques historiques et actuels:

Jules est né de la souche illustre des Von Graveberg, l'une des deux familles régnant sur Saman. Très tôt, il a appris que tout domestique devait lui obéir, que tout gueux devait s'incliner devant lui, et qu'aucun bibelot ne pouvait être suffisamment cher pour qu'il ne puisse l'acheter. Ni suffisamment intéressant pour qu'il l'occupe par la suite plus d'une journée – mais qu'importe.
Enfant plus rieur que sérieux, il fut la terreur de ses maîtres et le cadet des soucis de son père, occupé à gérer la fortune familiale et la renommée de leur nom.
Pour autant, lorsque s'éveillèrent en lui les premiers instincts printaniers, il se révéla d'une élégance et d'une délicatesse incroyables. L'on prétend qu'entre ses treize et dix-neuf ans, aucune des pucelles en âge de Saman n'a été épargnée d'un mot galant, voire d'une aventure au lit, à l'exception de Roma Mantelet. La vérité n'est pas si éloignée si l'on précise que seules les bourgeoises profitaient de ses faveurs.
Cette réputation de séducteur aurait pu le desservir, s'il ne possédait cette physionomie et ce tact verbal capables d'envoûter n'importe quelle jeune fille. Profitant sans scrupules de son beau visage, il n'a guère cessé de se chercher des aventures.
À dix-neuf ans, son père l'envoya à Tulorim pour remplacer sa tante au Conseil des sept marchands, cette dernière ayant été mystérieusement assassinée. Il se forgea rapidement une réputation semblable sur place, parvenant à étendre de la sorte l'influence morale de la famille Von Graveberg jusqu'à la bourse du dernier des bourgeois de la ville.
Son attitude changea du tout au tout lorsque Roma Mantelet rejoint à son tour le Conseil. Leur rencontre fut un parfait coup de foudre : et faisant fi de la haine entre leurs familles respectives, ils s'aimèrent en cachette, avant de s'unir secrètement il y a maintenant un mois. Mais ils savaient leur situation fort dangereuse – il ne tenait qu'à l'indiscrétion d'un domestique pour que les patriarche et matriarche soient au courant. Cela n'arriva pas, mais ce fut Fritz Von Schulz qui découvrit leur liaison et l'utilise depuis pour faire pression sur eux.


Famille et relations importantes:
  • Roma Mantelet : épouse secrète, membre du Conseil des sept marchands
  • Herbert Von Graveberg : père et patriarche de Saman
  • Fritz Von Schulz : membre du Conseil des sept marchands, maître-chanteur
  • Freusch Von Lasch : président du Conseil des sept marchands
  • Meliane Rosenthal : membre du Conseil des sept marchands
  • Marily Neuhoff : membre du Conseil des sept marchands
  • Englebert Terrefeu : membre du Conseil des sept marchands

Avatar du membre
Yuimen
Messages : 2435
Enregistré le : mar. 26 déc. 2017 19:17

PNJ de la Fédération de Wiehl

Message par Yuimen » sam. 28 juil. 2018 01:29

Marily Neuhoff
Membre du conseil des sept nobles marchands de Tulorim

Image

Disponibilité : Injouable.
Localisation(s) : Conseil des sept marchands de Tulorim
Classe : Magie (expérimentée), Mêlée (néophyte)
Race : Humaine de Wiehl
Âge : 32 ans

Description physique:

Marily Neuhoff est une bourgeoise qui aime se faire étincelante, au sens propre du terme. Toutes ses tenues sont dorées et ses parures nombreuses : ses cheveux blonds sont d'ailleurs plus brillants que la normale et d'aucuns prétendent qu'elle répandrait de la poussière d'or dedans pour les rendre plus somptueux. Fréquemment vêtue d'une robe pourpre et ceinte d'un large col en poils de Burkanak (spécialement importés de Nosvéris), elle arbore nombre babioles et bibelots mystiques, les vêtements décorés de divers dessins prétendument religieux, tandis que sa voix se fait solennelle dès qu'elle parle.


Description de la personnalité:

Marily est vue comme une mystique : et elle l'est. Mais alors que beaucoup la prennent pour une simple illuminée, arrivée au Conseil de Tulorim par la seule richesse héritée de ses aïeux, c'est qu'ils ignorent sa ferveur envers Thimoros et le culte ardent qu'elle lui voue en toute intimité. Peu scrupuleuse – mais qui l'est au Conseil ? - elle n'a pas hésité à de nombreuses reprises à maudire ses adversaires afin de les écarter pour un temps de la scène économique de la cité. Pour autant, si elle reçoit de son dieu quelques faveurs et des pouvoirs obscurs, elle est mue par un orgueil démesuré et se révèle fort dépensière, brûlant à petit feu sa fortune gigantesque en offrandes... à si petit feu qu'il faudrait qu'elle vive un demi-millénaire supplémentaire pour en arriver à bout : mais c'est un détail. Par ailleurs, elle est d'un mépris total envers tout ce qui n'est pas riche, et il faut être bien nanti pour qu'elle daigne vous accorder un brin d'attention.


Éléments biographiques historiques et actuels:

La famille Neuhoff siège au Conseil de Tulorim depuis trois générations, présentant au fil des années des profils de plus en plus excentriques. Chaque enfant semble vouloir effacer le souvenir de son prédécesseur de la mémoire de Tulorim par des extravagances encore plus osées : et Marily ne fait pas exception à la règle.
Fille aînée élevée dans un luxe absolu, elle n'a jamais réellement eu le sens des réalités. Dès sa plus jeune enfance, elle fut dégoûtée par la misère de certaines rues de Tulorim et préféra s'enfermer dans le palace construit par sa famille au centre-ville. Tentant tant bien que mal de faire bonne impression devant ses parents, ceux-ci semblèrent néanmoins commencer à estimer davantage son jeune frère, bien plus doué en ce qui concernait le calcul et les affaires, si bien qu'il fût un temps question de faire de lui l'héritier de l'empire commercial des Neuhoff à l'insu de sa sœur.
Les deux enfants présentaient de plus des divergences de caractère frappantes. Marily était aussi hautaine que son frère était affable : et il se montrait par ailleurs d'une grande générosité envers les nécessiteux.
Il fallut néanmoins qu'elle tombât par hasard, dans la bibliothèque familiale, sur un ouvrage ancien acheté par hasard révélant des pratiques rituelles en l'honneur de Thimoros pour qu'elle se lance dans une implacable vengeance envers ce frère qui – selon elle – tentait impunément de lui voler ce qui lui revenait de droit. Apprenant l'art des malédictions, elle parvint à l'humilier devant ses parents et toute la ville, attirant sur lui une malchance peu commune, avant de se lasser.
Le jour de ses vingt-et-un ans, il décéda d'un malheureux accident sur un chantier naval appartenant à la famille Neuhoff. Quelques années plus tard, ce fut le tour de ses parents de disparaître en mer lors d'un voyage qu'elle leur avait offert pour leurs noces d'argent.
Forte de ces réussites appuyées par de nombreuses offrandes secrètes à Thimoros et la complicité de quelques hommes de main grassement payés (puis éliminés avant qu'ils n'aient le temps de se poser trop de questions), elle intégra à la suite de son père le Conseil il y a maintenant cinq ans de cela.
Elle est mariée à un influent marchand qu'elle a plus ou moins assujetti à sa volonté. Lui, qui souhaitait ardemment la main de Marily afin d'avoir accès à son patrimoine, il fut méthodiquement brisé mentalement par divers sortilèges d'ombre avant que Marily consente à faire de lui l'intendant de toutes ses affaires, pendant qu'elle siégeait au Conseil et profitait de sa fortune, et accessoirement son mari. Cet homme est inconnu au grand public et n'a guère que le temps de gérer la fortune des Neuhoff, les dépenses de sa femme, et de se soumettre à la libido dominatrice de cette dernière lorsqu'elle le désire.


Famille et relations importantes:
  • Freusch Von Lasch : président du Conseil des sept marchands
  • Jules Von Graveberg : membre du Conseil des sept marchands
  • Roma Mantelet : membre du Conseil des sept marchands
  • Fritz Von Schulz : membre du Conseil des sept marchands
  • Meliane Rosenthal : membre du Conseil des sept marchands
  • Englebert Terrefeu : membre du Conseil des sept marchands

Avatar du membre
Yuimen
Messages : 2435
Enregistré le : mar. 26 déc. 2017 19:17

PNJ de la Fédération de Wiehl

Message par Yuimen » sam. 28 juil. 2018 01:30

Roma Mantelet
Membre du conseil des sept nobles marchands de Tulorim

Image


Disponibilité : Injouable
Localisation(s) : Conseil des sept marchands de Tulorim
Classe : Distance (néophyte)
Race : Humaine de Wiehl
Âge : 19 ans

Description physique:

Dotée de grands yeux d'un vert enchanteur, de lèvres pulpeuses, d'un teint d'un blanc pur et de cheveux noisette ondoyant avec grâce sur ses épaules, Roma Mantelet est une jeune femme à la beauté reconnue dans tout Tulorim. Ses manières sont de plus accompagnées d'une forme de modestie et de modération naturelles qui la rendent d'autant plus aimable : sa voix est d'une douceur et d'une compassion rares, tandis que les formes à moitié dévoilées par ses robes de soie d'une grande qualité tranchent néanmoins avec le luxe que montrent à voir la plupart des membres du Conseil. Elle est ainsi, en raison de sa beauté et de sa jeunesse exceptionnelle, l'une des membres du Conseil les plus appréciées par la population – quand bien même elle n'a jamais rien fait pour eux.


Description de la personnalité:

Il va sans dire que toute cette apparence est soigneusement préparée et ne correspond en rien à l'humeur réelle de Roma. Celle-ci sait se montrer douce pour obtenir ce qu'elle veut, puis écraser sans scrupules les sentiments d'amour naissant dans le cœur de son interlocuteur. Plus pragmatique que réellement cruelle toutefois, elle est violemment éprise de Jules et se montre d'une fermeté des plus tranchantes dès lors que quiconque essaie d'accéder à ses parties intimes – ce qui n'a pas manqué d'arriver à de multiples reprises lors de rendez-vous pourtant professionnels avec de vieux marchands de Tulorim, bien forcés de cesser au regard du rang de la jeune femme. Cette expérience du monde des affaires ainsi que la menace que fait planer sur son couple Fritz Von Schulz l'ont rendue des plus méfiantes... mais ce caractère reste caché sous un parfait vernis d'amabilité.


Éléments biographiques historiques et actuels:

Roma a été élevée par Helda Mantelet en personne. Traitée comme fille unique de cette dernière, alors qu'Helda est en réalité sa grand-mère, elle apprit dès son plus jeune âge à mentir avec grâce, à séduire et à tromper. C'étaient comme des jeux pour elle, n'ayant que peu de considérations éthiques à ce propos. La famille Von Graveberg, ennemis ancestraux des Mantelet à Saman, fut longtemps dans son imaginaire une espèce de rassemblement de brigands terribles, sales et affreux, qui mettraient Saman à feu et à sang si jamais les Mantelet n'étaient pas là pour les contrer. C'était plus ou moins ainsi qu'Helda les présentait, du moins.
Elle s'occupa ensuite à son tour de son jeune frère, de huit ans son cadet, tout en parfaisant son éducation et son sens des affaires. Elle ignorait tout des agissements de sa grand-mère, de sa cruauté comme de ses méthodes : au contraire, Helda recevait de sa petite fille un amour filial dont son père, mort quelques temps après la naissance de son frère cadet, était exempte – ils ne se connaissaient que fort peu, lui étant constamment occupé et n'accordant que fort peu d'importance à sa famille et ses enfants.
Il y a environ trois mois, Helda Mantelet, constatant l'influence grandissante de Jules Von Graveberg au Conseil de Tulorim, décida d'en écarter son plus jeune frère afin d'y placer Roma, espérant que la jeunesse de cette dernière apporterait un nouveau souffle au prestige de la matriarche de Saman. Malheureusement pour les projets de la mère Mantelet, Roma et Jules tombèrent éperdument amoureux l'un de l'autre et finirent par se marier un mois plus tôt. Mais les murs ont des oreilles à Tulorim et Fritz Von Schulz, découvrant cette union, n'hésita pas à l'employer pour faire pression sur les deux jeunes tourtereaux.


Famille et relations importantes:
  • Jules Von Graveberg : époux secret, membre du Conseil des sept marchands
  • Helda Mantelet : mère et matriarche de Saman
  • Fritz Von Schulz : membre du Conseil des sept marchands, maître-chanteur
  • Freusch Von Lasch : président du Conseil des sept marchands
  • Meliane Rosenthal : membre du Conseil des sept marchands
  • Marily Neuhoff : membre du Conseil des sept marchands
  • Englebert Terrefeu : membre du Conseil des sept marchands

Avatar du membre
Yuimen
Messages : 2435
Enregistré le : mar. 26 déc. 2017 19:17

PNJ de la Fédération de Wiehl

Message par Yuimen » sam. 28 juil. 2018 01:30

Englebert Terrefeu
Membre du conseil des sept nobles marchands de Tulorim, "maître des chuchoteurs".

Image

Disponibilité : Injouable.
Localisation(s) : Conseil des sept marchands de Tulorim
Classe : Magie (puissant)
Race : Humain de Wiehl
Âge : 49 ans

Description physique:

Cet homme aux yeux d'un bleu intense semblerait presque amical. Souvent revêtu de velours vert et de soieries tout aussi coûteuses, les expressions de son visage sont pourtant d'une simplicité et d'une sobriété admirées. Il n'est ni large, ni grand, se contentant de discuter simplement avec ses interlocuteurs, d'une voix souvent amicale, adoptant une tonalité très caressante : pour autant, il sait également se montrer d'une verve tranchante avec ceux qu'il estime lui avoir désobéi.


Description de la personnalité:

Englebert est un homme pour qui personne dans tout Tulorim n'a de secrets. Capable de repérer sur le visage de ses interlocuteurs un mensonge mal caché, il sait que le savoir est pouvoir et maîtrise lui-même sa langue autant que ses expressions. Il sait tout, sur tout : sa mémoire est infaillible et sa culture sur des thèmes variés par ailleurs gigantesque. Il cultive une précision dans l'expression de sa pensée et sait faire innocemment parler ses cibles : mais n'importe qui suffisamment bien renseigné sait qu'il vend à prix d'or les informations qu'il recèle dans son répertoire mental.


Éléments biographiques historiques et actuels:

Le nom Englebert provient vraisemblablement de la noblesse kendrane : mais les représentants actuels de la famille n'ont plus qu'une proportion infime de sang kendran dans leurs veines et Englebert est très nettement un Humain de Wiehl, tout comme son père et son grand-père avant lui.
Leur famille était une famille de bourgeois importante sans compter parmi les plus influentes de la ville, si bien qu'il reçut une éducation des plus complètes, révélant déjà une mémoire exceptionnelle pour tous les sujets. Ses parents, rapidement conscients de ce génie développé chez leur fils, firent ajouter chaque mois de nouveaux ouvrages à la bibliothèque familiale, qu'Englebert dévorait sans en perdre une miette.
Il fut bien vite en état de comprendre aussi bien les différents types de navires construits à Tulorim que la théologie sur Gaïa. Ses parents finirent par l'envoyer à la prestigieuse Université de Pohélis, où on lui apprit la magie neutre, où il révéla un certain potentiel, contrairement aux domaines élémentaires. Seuls les mystères de l'esprit l'intéressaient.
De retour à Tulorim à environ vingt-cinq ans, il fit grandir et prospérer la fortune de sa famille, tout en accumulant peu à peu un réseau d'espions encore jamais vu dans la capitale de la Fédération. Car pour lui, le savoir était pouvoir : et sa mémoire exceptionnelle lui permit d'être la clé de voûte de cette organisation secrète qui voyait le jour sous ses ordres. Il savait tout avant tout le monde, vendait et achetait les informations, prévoyait les coups durs et anticipait les bénéfices. Ses connaissances s'étendirent rapidement à ce qui se passait à Saman, à Yarthiss, à Exech, dans une moindre mesure, et rapidement il pouvait être au courant le premier de tout événement d'importance dans Yuimen et agir en conséquence.
Sa magie neutre ne lui fut pas non plus inutile. À quelques reprises, il eut l'occasion de torturer mentalement certains prisonniers – des espions ennemis, souvent. Mais il a cessé ce genre de pratiques depuis qu'il est rentré, il y a maintenant bientôt quinze ans, au Conseil de Tulorim. Sa réputation est connue des personnes qui pourraient en avoir besoin, son titre officieux de “maître des chuchoteurs” inconnu des autres. Mais ceux qui savent que ce surnom provient également de sa capacité à réellement chuchoter dans l'esprit des individus grâce à sa magie psychique se comptent sur les doigts d'une main.
Fritz Von Schulz est sans conteste son client le plus régulier, et les deux hommes sont, non pas des amis – ce genre de relations n'étant que peu rentables au Conseil –, mais des alliés sachant pouvoir compter, l'un sur des renseignements fiables, l'autre sur de l'or en conséquence.
Il sait qu'Helda Mantelet a fait assassiner la tante de Jules, mais a réussi à tirer un bon prix de son silence auprès de la matriarche de Saman. Il fut également le premier au parfum concernant l'hymen de Jules et Roma, information qu'il fit vendre à Fritz Von Schulz.
Indirect, manipulateur et riche, telles sont les méthodes d'Englebert, qui suit avec un peu d'amusement les amours des deux jeunes membres du Conseil.


Famille et relations importantes:
  • Freusch Von Lasch : président du Conseil des sept marchands
  • Jules Von Graveberg : membre du Conseil des sept marchands
  • Roma Mantelet : membre du Conseil des sept marchands
  • Helda Mantelet : matriarche de Saman
  • Herbert Von Graveberg : patriarche de Saman
  • Fritz Von Schulz : membre du Conseil des sept marchands, client régulier
  • Meliane Rosenthal : membre du Conseil des sept marchands
  • Marily Neuhoff : membre du Conseil des sept marchands

Avatar du membre
Yuimen
Messages : 2435
Enregistré le : mar. 26 déc. 2017 19:17

PNJ de la Fédération de Wiehl

Message par Yuimen » sam. 28 juil. 2018 01:31

Fritz Von Schulz
Membre du conseil des sept nobles marchands de Tulorim, parrain de la pègre locale.

Image

Disponibilité : injouable
Localisation(s) : Conseil des sept marchands de Tulorim
Classe : Mêlée (néophyte)
Race : Humain de Wiehl
Âge : 43 ans

Description physique:

Fritz a tout le physique d'un individu à éviter. Pâle comme un mort et maigre comme un squelette, il est d'une froideur extrême et d'un ton glacial, assénant ses ordres aussi nettement que des lames. Son corps est décharné, dépourvu de toute graisse, si bien qu'il se vêtit d'un manteau de fourrure toute l'année, ne le délaissant qu'au moment des plus fortes chaleurs de l'été : privé de celui-ci, il tremble et claque des dents. Son visage est aussi élancé que son corps et ses traits souvent tirés par la fatigue ou les préoccupations ne font ressortir du personnage qu'une seule impression : il vaut mieux en être loin, ou ne pas l'avoir parmi ses ennemis.


Description de la personnalité:

Fritz Von Schulz est un véritable paranoïaque. Baignant dans la pègre de Tulorim depuis ses plus jeunes années, il n'a eu cesse de craindre empoisonnements, assassinats et fourberies envers sa personne – sans doute parce qu'il s'agit des méthodes mêmes qu'il emploie. Cette peur constante le fait dormir peu et penser beaucoup ; par crainte des poisons, il mange rarement et semble chaque année un peu plus maigre. Pour autant, ces défauts sont surpassés par un esprit retors et cauteleux, une absence totale de scrupules et une capacité certaine à faire disparaître pour toujours ceux qu'il juge trop encombrants.


Éléments biographiques historiques et actuels:

Les barons de la pègre de Tulorim n'ont pas toujours eu leur place au Conseil de Tulorim, leur influence grandissante, au fur et à mesure que le crime gagnait les bas-quartiers délaissés, n'a pas manqué de faire élire un marchand ayant des rapports privilégiés avec ce milieu particulier de façon presque constante depuis une petite centaine d'années. Fritz est l'heureux continuateur de cette tradition.
Né d'une famille marchande, mais pas suffisamment riche pour ne pas souffrir sous le joug du précédent parrain du Conseil, il eut très tôt l'intuition que le seul moyen pour lui d'accéder au plus hauts honneurs que cette ville pouvait lui donner était de se lancer corps et âme à la domination de la racaille qui pourrissait au fond des ruelles de Tulorim.
Son ascension fut fulgurante. Mêlant une vie officielle de marchand “respectable” et l'emploi officieux de toute la vermine qui se mettait à ses ordres pour quelques piécettes, il finit rapidement par se révéler un adversaire de taille au précédent Conseiller spécialisé dans ces petites affaires-là. Certains habitants se rappellent d'une guérilla meurtrière il y a une dizaine d'années dans les petites rues de Tulorim, pour un temps soigneusement évitées de la milice – certains ordres venus d'en haut pressaient en ce sens. Mais Fritz eut davantage recours pendant cette période aux renseignements vendus par Englebert Terrefeu : l'honorable maître des chuchoteurs se rendit rapidement compte que Fritz était un client bien plus régulier et bien moins avare que le précédent, ce qui signa la perte de celui-ci.
Depuis lors, Fritz a régné d'une main de fer sur les bas-quartiers de Tulorim, se montant une petite fortune sur le dos des miséreux et des modestes marchands. Allié d'Englebert Terrefeu de longue date, personne n'ignore au Conseil ses liens étroits avec la pègre, mais l'on se tait et l'on fait mine de n'en savoir rien. Tant qu'il dirige correctement cette milice de l'ombre, il n'y a pas à y redire quoi que ce soit.
Grâce aux renseignements achetés auprès d'Englebert Terrefeu, qui refuse de trop se mouiller, il a appris l'hymen de Jules Von Graveberg et Roma Mantelet : comme il ne faudrait pas que son or ait été donné sans contrepartie, il utilise à présent cette connaissance pour faire pression sur le jeune couple. Il serait tout de même dommage que leurs parents apprissent cette fâcheuse nouvelle...


Famille et relations importantes:
  • Englebert Terrefeu : membre du Conseil des sept marchands, allié
  • Freusch Von Lasch : président du Conseil des sept marchands
  • Jules Von Graveberg : membre du Conseil des sept marchands
  • Roma Mantelet : membre du Conseil des sept marchands
  • Meliane Rosenthal : membre du Conseil des sept marchands
  • Marily Neuhoff : membre du Conseil des sept marchands

Avatar du membre
Yuimen
Messages : 2435
Enregistré le : mar. 26 déc. 2017 19:17

PNJ de la Fédération de Wiehl

Message par Yuimen » sam. 28 juil. 2018 13:11

Herbert Von Graveberg
Patriarche de la famille Von Graveberg, co-dirigeant de Saman

Image

Disponibilité : Injouable.
Localisation(s) : Saman
Classe : Mêlée (lambda)
Race : Humain de Wiehl
Âge : 56 ans

Description physique:

Herbert Von Graveberg est un homme à l'air naturellement sévère et sérieux. Il partage de nombreux traits avec son fils, semblant une version plus âgée, plus usée et surtout moins séduisante de ce dernier. Son visage est plus anguleux, ses cheveux grisonnants, ses traits plus tirés. Pour autant, leur carrure est semblable, et la prestance de cet homme se ressent à sa voix grave et assurée.


Description de la personnalité:

Herbert est un meneur d'hommes né. Patriarche de Saman, il s'est attiré le soutien indéfectible de sa caste de joailliers et tailleurs de pierre par son sens de la justice, sa rigueur et le nom de sa famille. Assez peu loquace en général, ses interventions sont réfléchies : il cherche à surpasser la famille Mantelet par la prospérité de ses affaires et n'a à leur égard qu'un vaste mépris.
Idéaliste sans être naïf, il n'accord en revanche aucune importance à la famille et considère sa famille comme des associés naturels dans le vaste commerce des pierres.


Éléments biographiques historiques et actuels:

Herbert Von Graveberg est né et a été éduqué dans la seule optique de devenir un jour patriarche de Saman. Présentant une certaine froideur avec sa propre famille, il s'acquit pourtant rapidement l'amitié de nombreux marchands qu'il rencontrait, et en particulier à Tulorim, en siégeant pendant un moment au Conseil de Tulorim au nom de sa famille.
À la mort de son père, il devint naturellement le nouveau patriarche et désigna sa sœur afin de prendre sa place à Tulorim. Revenant à Saman, il tenta à quelques reprises d'apaiser les tensions entre sa famille et celle des Mantelet, mais la hargne de Helda l'empêcha de faire aboutir aucune de ses démarches. Il en retira une haine nouvelle pour la vieille matriarche et n'a depuis jamais cessé de se méfier d'elle et de ses affaires. Il la méprise de n'avoir pas su saisir sa main tendue, jadis, ce qui aurait permis selon lui de rendre Saman d'autant plus importante et puissante : mais il ne s'abaisse pas à attaquer sa rivale par des moyens déloyaux, cherchant plutôt à faire prospérer son commerce afin de l'écraser avec honneur.
Il y a deux ans, sa sœur commençait à rabattre du côté des Von Graveberg de nombreux alliés historiques des Mantelet, et fut retrouvée assassinée. Le message était clair, mais l'affaire fut étouffée : Herbert, n'ayant aucun moyen de prouver la culpabilité d'Helda – même Englebert Terrefeu ne put lui livrer aucune preuve tangible -, hésita longuement avant d'envoyer son fils aîné Jules en remplacement. Il signifia en revanche clairement à Freusch Von Lasch que, si un événement semblable venait à se reproduire et que la milice de Tulorim se révélait à nouveau incapable de mener une enquête digne de ce nom, lui et sa confédération de marchands couperaient les liens commerciaux avec Tulorim. Il voue depuis ces deux années un ressentiment d'autant plus viscéral envers la matriarche et il vaudrait mieux ne pas lui apprendre que son fils fricote avec la fille de cette dernière.


Famille et relations importantes:
  • Jules Von Graveberg : fils et représentant au Conseil des sept marchands
  • Helda Mantelet : matriarche de Saman, adversaire héréditaire
  • Englebert Terrefeu : membre du Conseil des sept marchands et informateur
  • Freusch Von Lasch : président du Conseil des sept marchands

Avatar du membre
Yuimen
Messages : 2435
Enregistré le : mar. 26 déc. 2017 19:17

PNJ de la Fédération de Wiehl

Message par Yuimen » sam. 28 juil. 2018 13:11

Helda Mantelet
Aînée de la maison Mantelet, co-dirigeante de Saman.

Image
Disponibilité : injouable.
Localisation(s) : Saman
Classe : Distance (lambda)
Race : Humaine de Wiehl
Âge : 64 ans

Description physique:

Helda Mantelet est une vieille femme à l'air profondément méchante. Ses cheveux gris s'accordent à un regard métallique et cruel, tandis que des rides de plus en plus profondes se tracent au cours des années sur son front déjà barré d'une large ride du lion. Son expression est rarement amène, et sa voix est légèrement chevrotante, quoiqu'encore énergique. Elle conserve en effet un maintien du corps hautain et supérieur, engoncée dans des robes d'un rouge sombre, relevées de quelques dorures. Malgré l'âge, elle conserve une vivacité étonnante et ne semble guère atteinte par aucune des affres de la vieillesse.


Description de la personnalité:

Helda Mantelet est une femme foncièrement cruelle. Calculatrice, elle gère depuis une quarantaine d'années les affaires de sa famille, s'imposant en figure tutélaire presque toute-puissante au sein des Mantelet et de leurs soutiens. Impériale, femme de pouvoir, elle déteste les Von Graveberg et ne cherche que leur perte : ses stratégies sont offensives, directes ou camouflées, mais elle a réussi à transposer au monde des affaires une conception guerrière du monde. Souhaitant l'enrichissement à son clan et le prestige à sa lignée, elle n'accorde aucun regard à la pauvreté qu'elle créé parmi les classes populaires. Grande amatrice de chasse, elle continue à partir abattre en forêt un cerf ou un sanglier à l'arbalète quelques fois par an.

Éléments biographiques historiques et actuels:

Helda Mantelet ne fut pas toujours la femme affreuse qu'on connaît à présent. Jeune, elle était jolie – certains disaient belle -, intelligente, gracieuse : on lui prédisait un grand avenir. Malgré son sexe, elle appréciait également certains loisirs considérés typiquement masculins, tels la chasse : c'est au cours d'une de ces sorties qu'elle rencontra un jeune homme fort bien fait, d'une dizaine d'années plus âgé qu'elle, alors qu'elle s'était éloignée du groupe. Celui-ci avait pénétré sur leur domaine sans autorisation, mais elle le laissa partir. Ils s'arrangèrent pour se revoir, en secret : elle prétextait un mal, allait loger chez un médecin, et il lui déclamait des vers du bas de son balcon. Ils se séduisirent, se jurèrent de s'aimer, de se revoir plus tard à nouveau.
Mais le destin était vicieux et voulut que ce jeune homme fût le frère du patriarche de Saman d'alors. Découvrant tous deux à quelle famille appartenait l'autre, elle tenta de lui reparler, mais rien n'y fit : elle ne reçut que pur mépris. Helda était alors encore fort jeune, ayant passé depuis peu les quatorze ans, et n'en fut que plus affectée par ce soudain revirement. Les consignes familiales à l'égard des Von Graveberg commencèrent à se marquer dans son esprit : ce fut d'autant plus le cas lorsque, alors qu'elle n'avait que vingt-quatre ans, sa mère décéda à un âge fort jeune pour une matriarche. Elle prit sa place, convaincue que les Von Graveberg étaient responsables, et depuis cette date, la guerre contre ce qu'elle considère comme une sombre engeance de la terre et un sang qu'elle se doit d'affaiblir autant que possible, voire d'anéantir, cette guerre n'a jamais cessé.
Elle se vengea, et fit disparaître son vieil amant. À l'arrivée d'Herbert à la tête de cette famille rivale, elle entendit ses propositions de rapprochement comme une offense personnelle à sa personne, et voyait ces manigances comme la volonté maligne d'annexer purement et simplement sa famille au clan rival. Elle ne répliqua qu'avec plus de violence.
Les années l'ont dépourvue petit à petit des attraits féminins qui faisaient son charme autrefois. L'âge l'a aigrie et rendu plus cruelle, plus sombre, moins compatissante avec quoi que ce soit. Il y a deux ans, elle constata avec stupeur que la sœur d'Herbert Von Graveberg, alors au Conseil de Tulorim, commençait à récupérer des alliés historiques des Mantelet dans la capitale de la Fédération de Wiehl, et fit assassiner cette représentante, avant d'acheter à très haut prix la disparition de toutes les preuves auprès d'Englebert Terrefeu. Mais elle savait ne pouvoir jouer cette carte qu'une seule fois, et on la suspectait déjà : elle finit toutefois par se rendre compte que cette situation tenait principalement à l'incompétence de son frère qui devenait gâteux, quoique moins âgé qu'elle. Elle le destitua de ses fonctions de membre du Conseil de Tulorim et y envoya sa petite-fille Roma à la place : fille aînée de sa fille aînée, c'était à son goût une digne héritière, qu'elle avait éduquée elle-même, retirant cette prérogative à la véritable mère.


Famille et relations importantes:
  • Roma Mantelet : petite-fille, représentante au Conseil de Tulorim
  • Herbert Von Graveberg : patriarche de Saman, ennemi viscéral
  • Englebert Terrefeu : membre du Conseil de Tulorim, maître des espions
  • Freusch Von Lasch : président du Conseil des sept marchands
  • Fritz Von Schulz : membre du Conseil des sept marchands
  • Meliane Rosenthal : membre du Conseil des sept marchands
  • Marily Neuhoff : membre du Conseil des sept marchands

Avatar du membre
Yuimen
Messages : 2435
Enregistré le : mar. 26 déc. 2017 19:17

PNJ de la Fédération de Wiehl

Message par Yuimen » sam. 28 juil. 2018 13:11

La panseuse
Sage du village

Image

Disponibilité : Injouable
Localisation(s) : Tuiles-aux-rimes:
Classe : Mage (lambda)
Race : Lutine
Âge : 178 ans



Description physique:

Ses cheveux gris regroupés en chignon, son visage fin ridé, ses lèvres minces qui ne cessent de sourire, la panseuse détient toutes les caractéristiques d’une grand-mère aimante. Malgré son grand âge, elle possède toujours la souplesse propre aux lutins. Évitant désormais les plus folles cabrioles, sa bonne forme physique lui permet tout de même de grimper aux plus hauts sommets des arbres, afin d’y trouver le bout d’écorces, de feuille ou de fruit nécessaire à la confection de ses nombreuses infusions.


Description de la personnalité:

De nature calme et sereine, la panseuse ne s’en laisse pas imposer. Elle sait être ferme lorsque cela s’avère nécessaire, mais préfère toujours faire comprendre le bon sens à ses lutins plutôt que de leur imposer sa volonté. Ses yeux pétillants semblent pénétrés au plus profond de votre âme, mais c’est son sourire contagieux qui fait tout son charme. Prévenante et aimable, elle aime prodiguer des soins tant à leur physique qu’à leur âme à tous les lutins de Tuiles-aux-rimes qu’elle considère comme ses enfants.


Éléments biographiques historiques et actuels:

Sa jeune mère morte en couches, la panseuse fut élevée par ses quatre tantes, toutes célibataires qui la nommèrent Jeanne, selon les désirs de leur mère mourante. Bébé, enfant, fillette et même jeune adulte, elle fut choyée par les sœurs de sa mère qui lui prodiguèrent amour et bienveillance, tout en lui inculquant leur valeur : honnêteté, modestie, vaillance et courage. Elle apprit à fabriquer des cataplasmes, à utiliser les plantes pour se nourrir et pour soigner, à se servir avec modération de ses talents de guérisseuse. La plus jeune de ses tantes insista pour qu’elle apprenne à combattre. Les trois autres hésitèrent un moment puis finirent par accepter, soulignant l’importance de savoir se défendre. Pour Jeanne, les séances d’entraînements s’avéraient plus un jeu où elle profitait de ses moments privilégiés seule avec la plus enjouée de ses tantes. Jeune adulte, elle quitta Tulorim et ne revint qu’une cinquantaine d’années plus tard. Elle passa le reste de sa vie dans son village natale.
Parfois, au coin d’un petit feu, elle raconte ses aventures aux petits lutillons dans le pays des géants.

Avatar du membre
Yuimen
Messages : 2435
Enregistré le : mar. 26 déc. 2017 19:17

PNJ de la Fédération de Wiehl

Message par Yuimen » sam. 28 juil. 2018 13:19

Tony
Responsable de la salle de divertissement

Image

Disponibilité : Jouable
Localisation(s) : Tuiles-aux-rimes:
Classe : Menestrel
Race : Lutin
Âge : 150 ans



Description physique:

Portant son grand chapeau à rebord afin de couvrir son crâne dégarni et aussi pour le tenir au chaud, Tony fait la joie des autres lutins lorsqu'il empoigne son violon et le place sous son long menton carré. Les oreilles décollées et bien en évidence afin de bien entendre toutes les notes qui sortent de son instrument, il fait glisser ses doigts agiles sur les cordes du manche de bois de son violon. Ce petit lutin plutôt maigrichon peut rester debout toute la journée pour taper du pied et faire danser tous les lutins du village.

Description de la personnalité:

Plutôt jovial et peu bavard, Tony ne vit plus désormais que pour le plaisir de jouer du violon et de voir les autres lutins s'amuser et danser. Personne du village ne l'a vu de mauvaise humeur ne serait-ce une journée. Et personne ne le voit sans son violon.


Éléments biographiques historiques et actuels:

Rien d'exceptionnel dans la vie de Tony. Il partit un jour du village son violon à la main, et il y revient cinq décennies plus tard avec des airs pleins la tête. Et c'est en musique que depuis par les airs joués sur son violon qu'il raconte ses aventures.

Avatar du membre
Yuimen
Messages : 2435
Enregistré le : mar. 26 déc. 2017 19:17

PNJ de la Fédération de Wiehl

Message par Yuimen » sam. 28 juil. 2018 13:19

Antonio de La famille Roquin
Propriétaire de la baie joyeuse

Image

Disponibilité : Jouable
Localisation(s) : Tuiles-aux-rimes:
Classe :Guérisseur
Race : Lutin
Âge : 80 ans



Description physique:

Son épaisse et longue chevelure cachée sous son immense chapeau, ce lutin représente un faciès plutôt intéressant. Il est difficile de dire s'il est beau ou laid, car ses traits ne sont ni difformes ni parfaits. Par contre, ses yeux rieurs et son rictus agréable toujours présents sur ses lèvres lui confèrent un charme indéniable. De stature moyenne pour un lutin, il conserve la forme en parcourant à la course toutes les rues du village à tous les matins.


Description de la personnalité:

De nature enjouée, Antonio aime bien jaser avec ses clients. Il a la parole facile, mais l'écoute encore plus présente. Perspicace et l’œil vif, il ne met pas longtemps à percer à jour le caractère de son vis à vis.


Éléments biographiques historiques et actuels:

Antonio est né à Tuiles-aux-rimes, y a grandi et y mourra sûrement sans jamais y être sorti. Il aime bien la vie à l'auberge et n'a jamais ressenti le besoin de sortir de son village pour voir du pays. Une fois adulte, lorsque son père Odilon a manifesté le désir de diminuer ses activités, il a pris la relève pour administrer l'auberge. Aidé de tous les membres de sa famille, il gère la Baie Joyeuse et compte bien la léguer à un de ses enfants lorsque le temps sera venu.
Rôles des autres membres de la famille (jouables également) : Odilon, le grand-père qui s'occupe du jardin et du potager, il passe ses soirées tranquille non loin du foyer tout en fumant la pipe. La tante Irène s'occupe de l'entretien ménager. Jeannot, la conjointe d'Antonio, passe ses journées dans la cuisine et y mijote de succulentes plats. Le fils Pablo, un lutin plutôt volubile aide au service des clients et Richy, assez charpenté pour un lutin et légèrement plus âgés et habile dans les travaux manuels, aide à l'entretien du bâtiment.

Avatar du membre
Yuimen
Messages : 2435
Enregistré le : mar. 26 déc. 2017 19:17

PNJ de la Fédération de Wiehl

Message par Yuimen » sam. 28 juil. 2018 13:20

Les femmes Lafleur
Rosa, Responsable en chef de la cueillette des roses.
Image
Disponibilité : Jouable
Localisation(s) : Tuiles-aux-rimes:
Classe :
Race : Lutine
Âge : 88 ans



Description physique:


Description de la personnalité:


Éléments biographiques historiques et actuels:

Avatar du membre
Yuimen
Messages : 2435
Enregistré le : mar. 26 déc. 2017 19:17

PNJ de la Fédération de Wiehl

Message par Yuimen » sam. 28 juil. 2018 13:20

La grande Famille Charette
Responsable des ronces de l’ouest (cueillette et protection)

Avatar du membre
Yuimen
Messages : 2435
Enregistré le : mar. 26 déc. 2017 19:17

PNJ de la Fédération de Wiehl

Message par Yuimen » sam. 28 juil. 2018 15:39

Sirastar
Cheffe du campement de l'Aigle

Image

Disponibilité : Jouable
Localisation(s) : Alentours de Tulorim, campement de l'Aigle
Classe : Magie (expérimentée)
Race : Woran tigrée
Âge : 75 ans

Description physique:

Belle et puissante, cette femelle Woran a permis à sa tribu de traverser bien des difficultés. Elle est respectée pour sa sagesse et maîtrise aussi bien les pouvoirs protecteurs de la terre que ceux, plus dévastateurs, du feu. Cette combinaison est considérée comme une marque d'Utu. Quelques échanges avec Tulorim lui ont permis d'acquérir des bijoux dont elle se couvre dans l'espoir de créer une mode qui convaincra d'autres femelles de lier amitié avec les humains. Son animal totem est un aigle.

Description de la personnalité:

Raisonnable et relativement encline à entretenir des contacts limités avec les autres peuples, elle n'aspire qu'à trouver une place où les siens seraient en sécurité. Bien qu'elle soit considérée comme une envoyée d'Utu, les épreuves lui ont appris à ne pas se montrer trop orgueilleuse. Elle sait que les mortels sont toujours soumis aux caprices du destin...

Éléments biographiques historiques et actuels:

Sirastar a mené une vie de woran ordinaire, avec ses joies et ses souffrances. Elle a très tôt appris à respecter la nature et à se montrer très pieuse. Alors que sa tribu était au plus mal, elle a découvert sa nature de shaman, se changeant en aigle pour guider les siens. L'aigle étant l'animal-symbole du clan, ce fut considéré comme un premier signe de son grand destin. Ses dons exceptionnels convainquirent la vieille matriarche de lui transmettre sa fonction à sa mort, et elle écarta bien vite les rares rivales. Cela fait maintenant plus de trente ans qu'elle occupe ce poste et personne ne viendrait le lui contester, même si certaines de ses décisions ont heurté les convictions de nombreux woran. En particulier, elle estime que son peuple, s'il veut survivre, doit s’ouvrir aux autres races. Elle souhaite renoncer au nomadisme et s'établir aux alentours de Tulorim, en collaboration avec les humains. Bien que tous n'apprécient pas l'idée, chez les woran comme chez les hommes de Whiel, elle garde fermement le cap.

Avatar du membre
Yuimen
Messages : 2435
Enregistré le : mar. 26 déc. 2017 19:17

PNJ de la Fédération de Wiehl

Message par Yuimen » sam. 28 juil. 2018 15:42

Le Woran chauve
Caïd de la pègre de Tulorim

Image

Disponibilité : Jouable
Localisation(s) : Vous pourrez le croiser dans tout Tulorim, sinon il est notamment très présent au temple de Phaïtos et Thimoros, aime à se restaurer au Lotus d'Oranan et se rend souvent la nuit au Purgatoire, pour le plaisir ou pour affaires.
Classe : Distance (lambda) - Mêlée (lambda)
Race : Woran sombre
Âge : 396 ans

Description physique:

Ce personnage est un Woran sombre plus petit que la moyenne et un peu maigre, totalement glabre, qui est marqué de plusieurs blessures, notamment de deux traces de coupures sur son oreille droite ainsi que de son œil droit qui n'est plus que de verre. Son œil restant semble quant à lui toujours vous scruter comme pour chercher à lire en vous. On notera aussi son tatouage à l’œil droit, son piercing de diamant à l'oreille gauche, sa peau en train de se mouvoir et de se plisser au gré de ses expressions faciales majoritairement froides et sa tendance à fumer cigares sur cigares. Il s'habille toujours de manière très chic, souvent en noir, avec de la fourrure exotique et quelques coquetteries grises, blanches ou rouges.

Description de la personnalité:

Celui que l'on appelle "Le Woran Chauve" est un individu qui n'inspire pas confiance. Il ne se déplace jamais seul, toujours entouré de quelques hommes de mains qui obéissent à toutes ses volontés sans poser de questions. On le dit rusé, impitoyable et très calculateur.

Éléments biographiques historiques et actuels:

La vie du "Woran Chauve" fut aussi tortueuse que chaotique. En presque 400 ans de vie, il a cependant pratiquement toujours vécu dans la criminalité au travers de Nirtim et de l'Imiftil. Il a exercé pendant près d'un siècle en tant qu'assassin et mercenaire, sa spécialité étant le lancer de couteaux. Mais c'est seulement à l'aube de ses 300 ans qu'un important chef de la pègre tulorienne décida de lui laisser sa chance et, moins de 5 ans après, il s'est retrouvé en tant que son second. Enorgueilli par son poste et ses victoires, il projeta de renverser son chef. Mais avant qu'il ne puisse mettre à exécution son plan, celui-ci l'envoya commettre un braquage de boutique magique qui a très mal tourné. C'est ce jour-là qu'il a perdu son pelage, son œil et, par la même occasion, son talent de lanceur de couteaux.

Sorti vivant in extremis de cette situation, il se fit passer pour mort et mit 3 ans à s'en remettre totalement avant de revenir dans les affaires. Grâce à un habile stratagème avec d'anciens coéquipiers et le soutien d'un des nobles marchands, il renversa enfin son chef et prit sa place à la tête de l'organisation. Il s'est depuis forgé une solide réputation d'être impitoyable et rusé, qui a toujours un coup d'avance sur ses concurrents et sur les autorités. S'il ne combat plus guère, il s'est entouré d'hommes de main fidèles pour faire le sale boulot à sa place. Il n'aspire maintenant plus qu'à conserver sa place et sa vie luxueuse. Alors qu'il n'en prenait pas grand-cas jusque là, il s'est tourné, il y a 26 ans en arrière, vers les dieux sombres et en est devenu très pieux à leurs sujets, se rendant régulièrement au temple pour assister aux cérémonies ou pour prier.

Avatar du membre
Yuimen
Messages : 2435
Enregistré le : mar. 26 déc. 2017 19:17

Re: PNJ de la Fédération de Wiehl

Message par Yuimen » sam. 30 janv. 2021 10:19

Aendel Ertim
Guide de la Corporation des Chasseurs de Trésors, en charge de la Ruche à Tulorim

Image


Disponibilité : Jouable
Localisation(s) : La Ruche, Tulorim
Classe : Magie (expérimenté) - Distance (Lambda)
Race : Hïnion
Âge : 1653 ans

Description physique:

Aendel est un Hinïon dans la force de l'âge... Si tant est qu'il en existe un. Le port altier et un air suffisant sur le visage comme bon nombre de ses congénères, il est l'archétype de sa race. Ses cheveux d'un blond presque blancs sont longs et lâchés librement sur ses épaules tant qu'il ne rentre pas dans un combat, où il les rassemblera en une queue de cheval. Combat auquel il est toujours prêt, par ailleurs : son armure de cuir et de mythril, acquise à la sueur de son front, ne le quitte jamais. De même que son arc, avec lequel il peut se montrer d'une redoutable efficacité. Et si les flèches viennent à manquer, il peut dès lors passer à la vitesse supérieur et faire montre de sa magie.

Description de la personnalité:

En tant que Guide et dirigeant de la Ligue des Récolteurs, Aendel est la plupart du temps très occupé et pris par des affaires et ses responsabilités. Et comme beaucoup, il n'aime pas qu'on le dérange pendant qu'il travaille. Couplé à son ethnie et les préjugés qui la suive, l'archer passe bien souvent pour un homme hautain, imbu de lui même et qui se considère tellement au dessus des autres qu'ils ne méritent pas son attention. Mais quiconque a la possibilité de l'aborder et de discuter avec lui dans ses rares moments de repos découvrira un homme raffiné, avenant et souriant.

Éléments biographiques historiques et actuels:

Aendel a grandi d'abord dans la forêt de Culinen, en Nirtim, où il vécu la vie de tout bon Hinïon. Issu d'une famille sans grande envergure, il n'avait pas la pression de ses aînés pour respecter un quelconque agenda politique ou sociale, aussi lui laissa-t-on toute latitude pour faire ce qu'il souhaitait, tant que cela n'apportait pas l’opprobre sur les siens. Il se forma donc à la magie et au tir à l'arc, devenant un guerrier compétent mais surtout un homme sans cesse en quête d'aventures, pour qui la forêt de sa patrie se révéla rapidement trop étroite. Il partit à l'aventure et finit par croiser un petit groupe d'hommes et de femmes dans le comté de Shory, frontalier à la forêt qu'il venait de quitter. Ils étaient à la recherche d'un artefact, et Aendel proposa amicalement son aide à ces humains, une espèce attisant sa curiosité pour ne l'avoir presque jamais vu.

Il venait de rencontrer des Chasseurs de la Corporation des chasseurs de trésors. Son aide précieuse aida la troupe à mener à bien leur mission, et des liens d'amitié se nouèrent rapidement. Il suivit ses nouveaux amis jusqu'à la capitale du royaume de Kendrâ Kar où la Corporation lui fournit ce qu'il cherchait : de l'aventure, à ne plus savoir qu'en faire. Il y passa des dizaines d'années, traversant en long et en large tous les continents de Yuimen. Son immense expérience fit de lui un des Chasseurs les plus respectés et appréciés dans la Corporation, si bien que le poste de Guide lui fut proposé. Ayant assouvit en grande partie sa soif de voyages et de péripéties, il accepta avec joie la position, pour rendre à la guilde ce qu'elle lui avait donné. Plusieurs siècles passèrent, et Aendel resta à son poste, développant la Corporation aidés de ses collègues. Vint finalement le temps de songer à s'étendre, et Aendel se porta volontaire pour assurer l'établissement de la guilde en Imiftil. Avec le concours d'autres Chasseurs et Récupérateurs, dont plusieurs natifs de Tulorim, l'Hinïon batailla pour faire passer la fausse taverne connu d'une poignée d'initiés à la respectable guilde que l'on connait aujourd'hui.

Si elle est toujours rattachée à la Corporation, Aendel est néanmoins convaincu que la Ligue des Récolteurs pourrait être indépendante sans aucun problème. Mais ce n'est pas ce qu'il souhaite, il est simplement fier du devoir accompli et du résultat obtenu. Il suit toutes les missions démarrées dans la Ruche, usant et abusant de ses capacités de Messager pour communiquer avec ses subordonnées sur le terrain. Plusieurs rumeurs circulent d'ailleurs à son sujet : après des siècles de bons et loyaux services, ce célibataire endurcit songerait à laisser sa place à une nouvelle génération plus énergique... Mais ce ne sont que des rumeurs.

Répondre

Retourner vers « PNJ d'Imiftil »