L'entrée de la ville

Répondre
Avatar du membre
Yuimen
Messages : 2407
Enregistré le : mar. 26 déc. 2017 19:17

L'entrée de la ville

Message par Yuimen » mar. 24 mars 2020 13:18

Les Portes de la cité

Image

L'unique entrée de la cité se trouve au sud-est de celle-ci. Elle est sévèrement gardée par les autorités locales qui ne laissent passer sans contrôle que les habitants de Saman, sans accompagnateurs étrangers. Si vous souhaitez entrer dans la ville, vous devrez vous justifier auprès des gardes qui, dans la majeure partie des cas, vous refusera l'entrée avant d'user de la force si vous insistez.

Avatar du membre
Lubie Séguin
Messages : 43
Enregistré le : lun. 23 mars 2020 19:47

Re: L'entrée de la ville

Message par Lubie Séguin » mar. 24 mars 2020 14:21

C’était à Tulorim que Lubie avait entendu parler pour la première fois de ce qui arrivait dans les alentours de Saman. Discrète comme toujours, elle s’était assise sur un banc et s’était contentée d’écouter les faits de l’un, les hypothèses de l’autre et les rumeurs propagées par certains.

Désireuse de venir en aide aux pêcheurs de cette ville, mais surtout curieuse de savoir ce qui se tramait vraiment dans les environs de cette crique, Lubie se leva d’un trait, sans saluer qui que ce soit et partit d’un bon pas.

Lubie ne craignait ni la solitude ni la marche. En fait, même si avoir de la compagnie de temps en temps lui faisait plaisir, elle aimait bien se retrouver seule dans sa tête. Tout au long de son trajet la menant à Saman, elle avait ramassé quelques petits cailloux supplémentaires, les choisissant méticuleusement, selon les lieux qu’elle avait traversés.

Elle avait ralenti légèrement la cadence lorsqu’elle se trouva dans les alentours de Saman, observant attentivement les différents pâturages, s’intéressant tout particulièrement à ceux des moutons.

Quelques jours plus tard, elle arrivait enfin aux portes de Saman. Elle s’arrêta devant celles-ci, parce qu’elle ne pouvait aller plus loin, mais aussi parce qu’elle voulait se faire une image mentale de ce lieu.

(Hum… ça commence bien en tout cas, j’aime beaucoup ces petits fanions orangés suspendus ainsi. J’ai bien hâte de voir ce qui se cache comme habitation derrière cette entrée de pierre. )

Portant ensuite son attention sur les soldats qui gardaient la ville, elle poursuivit le fil de ses pensées.

(Je me demande si ces deux-là ont remarqué que la couleur de leur tunique s’agence bien avec celle des petits drapeaux… par contre, il doit faire chaud là-dedans, surtout sous ce casque de métal… par contre, ça leur donne une belle allure, ce costume. Et les chauves s’en tirent à bon compte, bonne façon de cacher leur calvitie.)

Mais comme il fallait s’y attendre, l’un des gardes la sortit de ses réflexions en lui demandant de s’identifier et de donner la raison de sa visite.

« Je suis Lubie Séguin. Je réponds à la demande d’aide. »

Avatar du membre
Gamemaster2
Messages : 206
Enregistré le : ven. 29 mars 2019 15:08

Re: L'entrée de la ville

Message par Gamemaster2 » mar. 24 mars 2020 21:21

Intervention pour Lubie Séguin

><

L'annonce de la Thorkine est claire, concise et le garde regarde son collègue qui s'approche déjà pour participer à la conversation.

"Qu'est-ce qu'elle dit ?"

"J'pense qu'elle est là pour l'problème des pêcheurs."

Leurs regards se croisent un instant, puis se posent tous deux sur toi.

"Vous v'nez d'où, d'abord ? Et où est-ce que vous avez entendu qu'on avait b'soin d'aide ?"
"Bwaf Assistance, que puis-je faire pour vous ?"

Image
L'appel au standard "Bwaf Assistance" est taxé à hauteur de 90 Yus suivi d'une tarification de 25 Yus par minute. La discussion est susceptible d'être enregistrée s'il y a un os.

Avatar du membre
Lubie Séguin
Messages : 43
Enregistré le : lun. 23 mars 2020 19:47

Re: L'entrée de la ville

Message par Lubie Séguin » mar. 24 mars 2020 22:58

Comme si elle ne pouvait entendre leur conversation, le deuxième garde s’était approché et demanda au premier, ce qu’elle avait répondu. Ce dernier l’informa qu’elle était là probablement pour le problème concernant le pêcheur. Conservant son calme et son air sérieux, Lubie ne s’offusqua aucunement de leur façon de faire. Faut dire qu’elle les observait attentivement.

(Il a une drôle de voix lui…elle est trop grave… pour être un garde. Il aurait pu être ménestrel. Et j’aime pas du tout l’accent du second.)

Ce fut le deuxième garde, le plus en chair des deux, qui poursuivit les questions. Pour toute réponse, Lubie se pencha d’abord sa tête sur le côté.
(D’où je viens ? C’est une bonne question. Ça fait cinquante ans que j’ai quitté la maison familiale, il ne doit pas parler de ça. Et je ne peux davantage nommer tous les villages que j'ai traversés. Mais qu’est-ce que ça va changer pour lui d’où je viens ? Bon. Je vais faire plaisir à maman et lui parler de notre ville naine. La deuxième question en revanche est plus facile à répondre. Tant qu’il ne me demande pas de raconter toutes les histoires que j’ai entendues… J’ai bien peur que les gens aient amplifié le phénomène.)

Ce fut donc après un petit délai qu’elle répondit.

« Je suis originaire de Rock Armath. Et c’est à Tulorim que les gens ont parlé des pêcheurs et de leur problème de monstre. »

Avatar du membre
Izel
Messages : 7
Enregistré le : mar. 9 juin 2020 21:21

Re: L'entrée de la ville

Message par Izel » mer. 17 juin 2020 20:38

Les derniers jours avaient fini par sembler fatigant, même pour une marcheuse accomplie comme Izel. Elle n'avait aucune carte et remerciait les dieux d'avoir fait que l'autre versant des montagnes soit si riche en plaines qui offraient une grande visibilité. Malgré cela, elle ne trouva que peu de villages et persista à se guider au soleil vers le nord. Toujours plus loin vers le nord.

Aussi, elle fut presque soulagée lorsqu'elle vit apparaître une petite ville, au loin. Au milieu des champs, mais aussi de ce qui ressemblait à de larges zones d’élevage. Si l'endroit semblait plus morne, et sans doute moins agréable pour les animaux que les élevages qu'elle connaissait, elle se garda bien de juger. Autres gens, autres mœurs. Elle était justement là pour en apprendre plus. Accessoirement, elle commençait à manquer sérieusement de vivre et d'argent, ce qui allait finir par être problématique. Elle pourrait peut-être s'installer dans cette petite ville et faire quelques petits travaux qui lui permettraient de l'explorer tout en se renflouant...

Des remparts élégants, quoique fort peu massifs en comparaison de la maçonnerie cyclopéenne des ayajpaks. Pire : la porte était terriblement étroite. Même si ses connaissances architecturales étaient réduites, Izel sentait bien que ce n'était pas très pratique... il y avait quelque chose de renfermé dans cette cité...

À peine avait-elle cette pensée que des gardes posés à l'entrée se levèrent en proclamant avec hargne :

« Vous avez un passe pour entrer ? »

« Un... passe ? » répondit Izel, le regard empli d'incompréhension.

« Vous ne rentrez pas si vous ne pouvez pas justifier votre présence, étrangère ! »

« Oh, je peux justifier. Je suis à la recherche de petits boulots qui me donnerait l'occasion de découvrir votre culture tout en me réappro... »

L'homme éclata de rire :

« Ah ah ! D'accord, fout le camp, gamine. »

La jeune femme le fixa d'un regard vif, vexée et surtout incapable de s'expliquer un tel comportement. Qu'est-ce que tout cela voulait dire ? Elle avait donné une justification, et ne montrait aucune agressivité ! Sa main se serra nerveusement sur sa lance, une réaction aussi instinctive que malheureuse car le garde et ses compagnons portèrent aussi leurs mains à leurs armes...

Avatar du membre
Lubie Séguin
Messages : 43
Enregistré le : lun. 23 mars 2020 19:47

Re: L'entrée de la ville

Message par Lubie Séguin » jeu. 18 juin 2020 03:07

Lubie se dirigeait vers la sortie du village, elle avait accomplie sa mission et n’avait plus rien à faire dans ce village pas si accueillant que ça.

(Ils sont gentils seulement s’ils ont besoin de nous, ces villageois, à présent qu’ils n’ont plus de problèmes avec la sirène, ils risquent de perdre leur politesse assez rapidement.)


C’était ainsi, perdue dans ses réflexions, comme toujours, que Lubie se rendit aux portes du petit village. S’il avait été difficile d’y entrer, il en serait tout autrement d’en sortir, c’est du moins ce que pensait la naine.

Sans surprise, Lubie vit les gardes apostropher une jeune femme et lui prier de s’en aller. Sans aucune gêne, Lubie s’arrêta à leur hauteur, pour les regarder et aussi pour écouter.

(Pas étonnant, qu’ils ont eu besoin d’aide extérieur pour résoudre leur problème, ce n’est pas en fermant leur porte à la nouveauté, qu’ils vont enrichir leurs pensées, leur savoir-faire… tant pis pour eux.)


Puis curieuse, elle tourna la tête vers la nouvelle venue et la détailla sommairement, sans trop insister afin de ne pas être impolie.

( Je n’ai jamais vu une personne avec la peau si sombre, mais pas grise, ni noire, mais d’un beau brun… Elle n’a pas beaucoup de vêtements, mais j’aime bien ce rouge, les dorures et ses petits points blancs sur le front.)

Sortant enfin de sa réflexion, elle se remit en mouvement, et s’adressa gentiment à la jeune venue.

« Vous perdez votre temps à tenter d’entrer ici, ils n’acceptent pas d’étranger sauf pour leur rendre service… Et puis, y a pas grand-chose d’intéressant à y voir… Je vous conseille d’abandonner cette idée. »

Sans se soucier des fronts plissés des gardes contrariés, elle fit quelques pas hors de l’enceinte puis s’arrêta. Elle attendait de voir qu’elle décision la jeune femme allait prendre, puis elle venait d’apercevoir Sael qui se dirigeait lui aussi vers la sortie.

Avatar du membre
Sael Purpuras
Messages : 42
Enregistré le : jeu. 31 oct. 2019 22:50

Re: L'entrée de la ville

Message par Sael Purpuras » ven. 19 juin 2020 13:55

Près de l’entrée, je ne suis pas surpris de retrouver la naine aux idées fantasques, ayant apparemment décidé de quitter la ville au plus vite sans demander son reste. À l’aveugle sans doute, peut-être sans même avoir décidé de sa destination. Tout un caractère, cette demi-portion aux cheveux d’albâtre. J’emboite mon pas dans le sien, quittant cette cité plutôt inhospitalière devant une scène somme toute assez prévisible du quotidien de cette région de la Fédération de Wiehl : Une étrangère, reconnaissable aisément par son teint sombre et ses habits aussi aérés que colorés, se fait rabrouer par la garde locale pour avoir simplement tenté de pénétrer la ville. Comme si cette gamine allait causer quelque tort en ville alors qu’ils ont quelques heures plutôt accueilli un Sang-Pourpre et son équipage pour sauver leurs miches. La rixe semble mal tourner cependant : les gardes sont sur leurs gardes (hem), prêts à dégainer, et la brunette semble farouche, crispée sur son arme aigüe.

Je vais pour passer mon chemin, n’en ayant pas grand-chose à faire du destin de cette peau-sombre ou de ses plans à Saman, jusqu’à ce que Lubie, que je suis toujours en train de suivre, se retourne pour apostropher la jeune fille et lui expliquer la façon de penser des habitants du cru. L’esprit maternel de la thorkine, dont elle a déjà fait preuve dans la grotte, ressurgit là de plus belle. J’étouffe mal un gloussement de gorge quand je vois les gardes s’offusquer de la piètre description de la cité que la naine fait, et me tourne à mon tour vers ceux-ci en silence, curieux de voir cette situation évoluer. Qui sait si Lubie n’allait pas se mettre à les attaquer sans raison, juste parce que ça lui sera passé par la tête ?

Après tout, un peu d’action peut pimenter le reste de la journée.

Avatar du membre
Izel
Messages : 7
Enregistré le : mar. 9 juin 2020 21:21

Re: L'entrée de la ville

Message par Izel » dim. 21 juin 2020 21:10

Avant que la situation ne s'envenime, une voix monta de la porte. Une femme de petite taille, étonnamment robuste et arborant une chevelure blonde l'apostrophait pour lui signaler qu'il n'y avait rien d'intéressant dans cette ville qui, de toute façon, n'accueillait pas les étrangers. C'était assez étrange, car elle même n'avait pas l'air de la ville, pas plus qu'un homme assez étrange, à la peau bleu et aux cheveux rouge, qui attendait en silence à côté. Izel lâcha son arme en soupirant. Cette ville était absurde... il allait sans doute falloir rester sur la chasse et la cueillette pour quelque temps...

Elle se tourna vers la petite femme en désespoir de cause pour demander :

« J'en ai bien l'impression... Connaissez-vous un lieu plus hospitalier ? Je ne connais pas ce territoire et aurait bien besoin de gagner un peu d'argent pour poursuivre mon exploration. »

Avatar du membre
Lubie Séguin
Messages : 43
Enregistré le : lun. 23 mars 2020 19:47

Re: L'entrée de la ville

Message par Lubie Séguin » mer. 24 juin 2020 16:37

Ne pouvant se retenir de soupirer, la jeune femme rangea son arme à sa ceinture. Se tournant vers la thorkine, elle lui demanda si cette dernière connaissait un milieu hospitalier. Elle explorait ce coin du continent tout en espérant gagner un peu de Yus afin de subvenir à ses besoins. La thorkine lui sourit.

(Curieux comme sa voix concorde si bien avec son physique si particulier. Je serais bien curieuse d'en savoir un peu plus sur ses origines et son coin de continent)

Suivant le fil de ses pensées, sans pour autant de méfier de cette inconnue, elle décida sans réfléchir davantage de lui faire une proposition:

"Et si on faisait un petit bout de chemin ensemble. J'avais l'intention de retourner à Tulorim. Je suis Lubie Séguin."

Elle ne portait désormais aucune attention aux gardes, ils étaient sans intérêt pour la naine.
Attendant la réponse de la jeune inconnu, elle jeta un coup d'oeil vers Sael, qui étaient non loin d'elle et lui demanda:

"Tu m'accompagnes ? "

Elle savait le pirate un peu impulsif, mais elle jugeait que son habileté au combat ne pourrait qu'être utile, et puis, elle était curieuse d'en connaitre plus sur lui aussi.
Modifié en dernier par Lubie Séguin le dim. 5 juil. 2020 15:04, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Sael Purpuras
Messages : 42
Enregistré le : jeu. 31 oct. 2019 22:50

Re: L'entrée de la ville

Message par Sael Purpuras » ven. 3 juil. 2020 15:08

La sauvageonne en quête de découvertes et d’argent semble jeter l’éponge à la remarque de Lubie. Elle s’enquiert auprès de la naine s’il existe dans les alentours des endroits où se faire un peu de yus pour poursuivre son exploration du continent. Et qui soit plus hospitalier que Saman. La mini-blonde ne tarde pas à répondre, à sa manière un peu décalée, qu’elle souhaite quant à elle se rendre à Tulorim, et propose de faire un bout de chemin avec la sudiste. Puis, aussi surprenant que ça puisse paraître, elle se tourne vers moi pour me demander si je l’accompagne. Je fronce un sourcil, levant l’autre, avant de me gratter l’arrière de la tête.

« Oh non, je n’irai pas à pieds à Tulorim : mon navire m’attend au port de Saman. C’est quand même une façon plus agréable de voyager. Et puis ça évite les cors aux pieds. »

J’avise la jeune humaine, circonspect, avant de poursuivre.

« Par contre, je ne suis pas contre explorer un peu les alentours de ce bourg, histoire de voir ce qui s’y cache, avant de reprendre la mer. Peut-être y trouverions-nous tous trois de quoi satisfaire nos quelques objectifs ? »

Puis, me tournant à nouveau vers Lubie.

« Enfin, si ça ne te retarde pas trop dans ton voyage vers Tulorim. Tu y es attendue ? »

Avatar du membre
Izel
Messages : 7
Enregistré le : mar. 9 juin 2020 21:21

Re: L'entrée de la ville

Message par Izel » ven. 3 juil. 2020 18:50

La petite femme déclara souhaiter se rendre à Tulorim. Le lieu n'était pas inconnu de nom d'Izel, bon nombre de marchands en venaient. Cela pourrait effectivement être un lieu intéressant à visiter. Elle interpella même l'homme à la peau bleue pour l'inviter à se joindre à eux. Celui-ci semblait moyennement emballé, et surtout, il insista pour plutôt y aller en bateau, mais seulement après avoir un peu exploré les alentours. Izel écarquilla les yeux :

« Un bateau ? Vous naviguez sur les Eaux de la Mort ? Malgré votre peau bleue, vous ne ressemblez pourtant pas à un earion... »

Puis, se reprenant, elle répondit à la femme :

« Tulorim pourrait être une étape intéressante, en effet. Mais peut-être, s'il y a quelque chose à découvrir ici, pourrions-nous d'abord explorer les environs. J'ai vu beaucoup d'élevages étranges en approchant de cette ville. Et peut-être y a-t-il d'autres choses à voir... ou même des créatures fantastiques à rencontrer ? »

Elle n'y croyait guère, hélas. Son voyage s'était, pour l'instant, révélé décevant en tout point sur ce sujet.

Avatar du membre
Lubie Séguin
Messages : 43
Enregistré le : lun. 23 mars 2020 19:47

Re: L'entrée de la ville

Message par Lubie Séguin » dim. 5 juil. 2020 15:03

Alors que Sael répondait à la question de Lubie, celle-ci se concentrait sur les sourcils de ce dernier.

(Curieux ce qu’il peut faire avec ses sourcils… je ne pense pas être capable de les bouger indépendamment l’un de l’autre comme ça.)

Ce pensant, elle essaya de lever l’un et froncer l’autre, ou encore de froncer l’un et lever l’autre, mais sans succès. Ce mouvement, en apparence anodin, devait demander quelques minutes, voire même quelques heures de pratique. Quoiqu’il en était, le pirate répondit qu’il ne se rendrait pas à Tulorim à pied. Il possédait un bateau qui était amarré à Saman et rajouta qu’il préférait voyager ainsi, préservant des douleurs aux pieds.

Lubie pencha alors la tête perplexe. Elle n’avait jamais parcouru la mer, un fleuve, ou une rivière à bord d’un navire quelconque et elle n’avait guère envie de changer cet état des choses. L’eau c’était pour les poissons. Lubie, en tant que naine, se sentait bien sur la terre ferme… sinon dessous, mais certainement pas les pieds gesticulants dans l’eau afin d’en garder la tête sortie.

Alors que Lubie croyait qu’il déclinait tout simplement son invitation à les accompagner, il leur proposa, comme compromis, d’explorer les alentours de Saman s’informant si Lubie était attendue à Tulorim.

Puis, la jeune inconnue, qui n’avait pas jugé bon de se présenter, semblait partager le gout d’exploration de Lubie. Contrairement à la naine qui avait des idées plutôt terre à terre, la femme à la peau foncée, la tête plutôt dans les nuages, parlait d’eaux de la mer et de créatures fantastiques à raconter.

N’ayant d’autres projets ou des propositions plus intéressantes à proposer, elle décida d’accepter.

« Je n’ai rien qui m’attend à Tulorim, j’accepte donc d’explorer les alentours en votre compagnie. »

Puis se tournant vers Izel, elle demanda :

« Quel est votre prénom ? »

Répondre

Retourner vers « Saman »