Plaines Ynoriennes

Répondre
Avatar du membre
Yuimen
Messages : 2482
Enregistré le : mar. 26 déc. 2017 19:17

Plaines Ynoriennes

Message par Yuimen » lun. 12 sept. 2022 17:21

Plaines Ynoriennes


Image


Fan Ming


Image

Avatar du membre
Cromax
Messages : 410
Enregistré le : mar. 26 déc. 2017 20:51

Re: Plaines Ynoriennes

Message par Cromax » sam. 21 janv. 2023 16:03

Cauchemar en Aliaénon : Fan-Ming (Jorus) I


Le portail de Xël mena Jorus à l’extrémité nord du Monde d’Aliaénon, depuis une des positions les plus méridionales de l’espace viable de la planète. Un changement notable, au niveau de la température, surtout. Ici, on se les caillait sévère : la neige était omniprésence, en épaisses couches. Le décor, plaines et collines enneigées au Sud, et immense falaise de glace au sommet plus haut que les nuages au nord, était incroyable. Le long des racines de la falaise, montant vers les cieux (mais si peu, en comparaison de cette dernière), la Cité de Fan-Ming se dressait. Impérieuse.


Image


Enfin… C’eut été le cas si elle n’avait pas été en ruines. Murs détruits, statues balayées, bâtiments effondrés ou éventrés fumant encore des braises d’un feu destructeur. Quelque chose s’était passé ici. Quelque chose de grave, qui n’avait épargné personne. Aucune âme qui vive en cet endroit désormais maudit, détruit, éparpillé. Un cimetière. Un mausolée à ciel ouvert. Et c’est dans ce décor de mort que Jorus était censé appeler les Dragons. Peut-être. Tenter en tout cas. La décision était sienne.


[HJ : à toi de voir ce que tu fais.]

Avatar du membre
Jorus Kayne
Messages : 260
Enregistré le : ven. 21 déc. 2018 20:30
Localisation : Sur un navire en partance pour Eniod, normalement

Re: Plaines Ynoriennes

Message par Jorus Kayne » mar. 24 janv. 2023 15:01

Sans autre forme de cérémonies, la séparation se fait illuminer par les portails magiques de Xël. Je jette un dernier regard à mes camarades avant de franchir le portail. Ils restent tous ici dans une grotte sombre, menacés par la présence permanente du Titan, qu’un simple raclement de pieds un peu trop fort pourraient faire s’écrouler. Ca et aussi cette étrange présence insidieuse que j’ai ressentie durant mes premiers pas sur cette terre corrompue, dont on ignore les effets sur le long terme. Je les quitte, eux et les rescapés d’Elscar’Olth, qui survivent comme ils le peuvent avec leurs maigres provisions. C’est presque avec de la peine que je pars avec mes affaires, me rendant dans une cité grouillante de vie, ayant presque honte de goûter les spécialités culinaires locales, lorsque j’expliquerais que je viens de la part de Xël, un des grands héros de ce monde. En plus de vouloir quérir l'aide les dragons avec moi, je pars à Fan-Ming avec également l’intention de rallier la cité au terrible requis face au Titan.

Le poids sur mes épaules s’alourdit. Je me mets moi-même la pression face au devoir qui m’attends, mais il faut admettre qu’il faudra au minimum cela pour réaliser le plan qui nous attends, ou devrais-je dire plutôt l’œuvre, face au défi. Je franchis le portail, me laissant guider par la magie unique de Xël, prenant une posture héroïco-chevaleresque, la main gauche ballante dans le vent et l’autre, sur le pommeau de ma pourfen’dent, un des grands mérites de ma vie, qui prouve que je ne suis pas un simple gus sans valeur, mais bien un héros capable de l’impossible. Porteur d’une nouvelle terrible et d’une requête encore plus dramatique, je m’habille également d’un regard sévère sur les murs de la cité…en ruine.

"Hein ?"

(Quoi ?)

Face à moi, ce qui aurait dû être une cité impérieuse, à l’architecture splendide, aux défenses impénétrables et berceau d’un peuple que j’imaginais fier d’appartenir, n’est plus que le pâle reflet d’elle-même. Les hautes protections murales sont brisées, les statues dont j’arrive à deviner leurs présences ont été balayées et les bâtiments sont soient effondrés, soient dévastés par un feu terrible, dont les braises encore fumantes laissent l’imagination deviner sa fureur, malgré les épaisses couches de neige omniprésentes. Puis après ce léger instant de stupeur, c’est mes sens et le froid mordant qui me tire de mon désarroi. Je délaisse ma posture pour rapporter mes mains à mes bras opposés, les frottant vigoureusement et sautille sur place, un pied sur l’autre pour me réchauffer en psalmodiant cette petite phrase qui réchauffe mon cœur.

"La putain de sa mère la chèvre, qu’est-ce qu’on se les pèle ici !"

(Il n’y a pas âme qui vive, mais peut-être que des survivants sont encore présents ici. Malgré tout, ça sent mauvais cette histoire !)

(Non ça sent les braises et j’espère que ce n’est pas l’œuvre des dragons que je suis censé rassembler pour nous prêter main forte !)

(Du coup, tu espères quoi, que c’est l’œuvre d’un autre Titan, des ravages d’une guerre aussi rapide que dévastatrice, ou d’une fête culturelle qui a mal tourné ?)

(Aucune de tes hypothèses n’est rassurante, mais il reste encore la possibilité qu’un yuiménien ait été présent et s’est tenté d’utiliser ses nouveaux pouvoirs !)

(…)

(Quoi ?)

(Non, je me disais juste que si on rassemble Titan, dragon, et yuiménien, ça ne te fait pas penser à quelqu’un ?)

(…Ha non certainement pas ! Tu peux faire une croix dessus ! Il est hors de question que parmi tous les êtres présents sur ce monde, je revienne aider les autres avec cette putain de merde de saloperie de sa mère d’elfe rose de mes fesses ! Je refuse catégoriquement que la seule aide que je puisse ramener soit Naral Shaam ! Plutôt mourir que…)

(…de mourir ? Parce c’est ce qui vous attend tous !)

(... On en est pas là de toute manière et si c’est vraiment lui qui a causé ce ravage, je doute qu’il soit d’accord pour venir risquer sa vie en allant mordiller le mollet d’un Titan ! Je suis venu quérir l’aide des dragons, mais avant toute chose, je vais déjà chercher à comprendre ce qui s’est passé ici !)

J’avance donc en direction le cœur de la cité, avec l’intention de trouver des indices et peut-être même, des survivants. Cependant, je suis arrêté dans mon avancée par un terrible vent de face qui me glace jusque dans mes os.

"HoUUuuUuUUuuuuuuu, je vais pas pouvoir tenir longtemps avec un froid pareil !"

(Essaies donc d’utiliser ta broche ! Ce serait dommage que tu refuses d’utiliser la magie, alors qu’il n’y a peut-être personne de vivant !)

(C’pas faux !)

Décidé, je vais donc chercher le couvert d’un mur encore debout pour me protéger de ce vent glacial et me concentrer sur ma broche.

(Bon, ils ont dit qu’il fallait se concentrer et désirer quelque chose de concret. Des idées ?)

(Essaie juste de pas mettre le feu à la ville ! Ca ferait fondre la glace et tu te ferais emporter par des trombes d’eau en plein hiver !)

(Merci c’est…rassurant !)

(Ecoute. Cherche juste à utiliser le pouvoir comme il l’est habituellement. Une aura chaude qui te recouvre entièrement !)

(D’accord, faisons cela !)

(Au pire, tu prendras simplement feu ! Hihihi !)

(… S’il m’arrive quelque chose, je jure d’utiliser mes dernières forces pour cacher le médaillon dans le premier terrier à portée, pour que tu y restes enfermé à jamais !)

(Pfff quel rabat-joie !)

Focalisé sur ma broche, j’use de son pouvoir pour qu’il m’enveloppe d’une chaleur confortable. Je garde à l’esprit l’intensité d’un feu agréable et alimenté en permanence par ma broche, pour qu’il ne s’éteigne pas au bout de quelques secondes.

Utilise le pouvoir de la broche en Gui :
Effet (initial) : Permet de ressentir à l’envi la chaleur d’un feu de cheminée et d'en faire profiter ses alliés jusqu'à 3 mètres de distance.

Avatar du membre
Cromax
Messages : 410
Enregistré le : mar. 26 déc. 2017 20:51

Re: Plaines Ynoriennes

Message par Cromax » sam. 28 janv. 2023 05:52

Cauchemar en Aliaénon : Fan-Ming (Jorus) II



La chaleur de ta broche se répand sur toi comme usuellement, sans différence aucune de l’accoutumée. Une chaleur bienvenue qui chasse de toi le froid de la région, polaire. De fins flocons descendent des cieux. Pas une neige dense, mais une chute éparse et lente, d’un ciel nuageux mais d’une luminosité claire. Le court pèlerinage pour trouver l’abri du reste d’un mur ne t’a apporté aucune information supplémentaire sur les lieux. Si ce n’est la présence de cadavres calcinés, détruits, dont il ne reste plus qu’os ou moins… Comme avant, tout semble désert, en ruine, déserté de toute présence. Le « centre » de la cité n’est pas vraiment un centre : la ville grimpe en longeant la falaise. Si les murailles effondrées donnaient sur d’anciens bâtiments de bois dans une zone plate, cramés jusqu’à la moelle, les bâtisses de pierre des hauteurs sont plus difficilement accessibles : des débris sont tombés sur les escaliers et routes, rendant le passage difficile.

Aucune trace de vie. Plus haut, tout en haut, tu perçois les ruines de ce qui devait être le palais de Fan-Ming. Un vaste palais riche et dans un style tout ynorien. Mais y accéder sera encore plus complexe : les escaliers ici ont vraiment pris cher, et les débris de bâtiment les encombrant sont plus hauts et instables que précédemment.


[HJ : à toi de me dire ce que tu fais ^^ on peut faire des mini-actions en aparté sur discord si tu veux, voir jusqu’où on peut avancer.]



[XP : Jorus : 0,5 (quotidien)]

Répondre

Retourner vers « Aliaénon »