Dracaena Paletuv

Répondre
Avatar du membre
Dracaena Paletuv
Messages : 14
Enregistré le : mer. 7 sept. 2022 01:58

Dracaena Paletuv

Message par Dracaena Paletuv » mer. 7 sept. 2022 02:48

Image
Nom : Dracaena Paletuv
Race et ethnie : Oudio
Caractéristiques raciales :
  • Solidité corporelle : Faits de bois, il est difficile qu'ils puissent se casser un membre, y'ayant pas d'ossature.
  • Nourriture universelle : Ils se nourrissent de terre et d'eau, et n'ont guère de difficulté à en trouver pour se repaître.
  • Inflammabilité : Sensibles aux flammes, ils prennent facilement feu !
Âge : 151 ans
Classe de départ : Magie




Description physique et de la personnalité :

Dracaena est un Oudio de taille moyenne, mesurant dans les 1m90. Son corps et son écorce sont noirs comme le charbon, assombri par les nombreuses fois où l'homme-arbre fut en feu. Quelques marques gris/blanc peuvent être aperçues à certains endroit, là où les flammes l'ont plus consumées que d'habitude, ne laissant qu'une plaque de cendres solidifiées par le temps. Parfois, sur plusieurs zones de son corps, on peut apercevoir une petite braise, pas encore éteinte, probablement née de ses expérimentations avec le feu.

Ses branches ont pour la plupart brulé, laissant sa tête plutôt pauvre et dégarnie, et ses doigts sont devenus crochus et craquelés à cause des flammes. Parfois, au milieu de son "visage", on peut apercevoir deux petites lueurs orangées, la où ses yeux sont sensés se trouver. S'il s'agit bien là de ses yeux, ou juste de reste de braise, personne ne le sait vraiment, mais ces dernières ont tendance à s'élargir et devenir plus vive lorsque Dracaena regarde une flamme.
L'oudio relâche souvent un petit nuage de cendres après un choc ou un mouvement brusque.


Obsessionnel, à la fascination morbide, la voix rauque de Dracaena donne pourtant l'impression qu'il est de nature fatiguée et réservée, ce qui serait logique vu le passé traumatique qu'il a vécu, et les claires séquelles laissées sur son esprit. Sur le long terme, l'être de charbon n'en a que peu faire des gens et choses autour de lui s'ils ne l'aident pas à se rapprocher de ses objectifs. Pourtant, sur le court terme, il apprécie la présence de gens autour de lui, prenant plaisir à avoir quelqu'un avec qui partager ses idées et recherches. Il est aussi d'une nature assez fêtarde, aimant le bruit, les ambiances animées et la bonne humeur générale. Néanmoins, ce qui l'obsède plus que tout, c'est le feu et son constant duel avec, et il serait assez facile de résumer ce coté de sa personnalité comme le syndrome du pompier pyromane.

En résumé, Dracaena est un oudio fêtard, dynamique, sociable, aimant vivre au jour le jour, mais malsain, obnubilé par ses idées, blasphémateur et en guerre contre la nature elle même. Et surtout, avec une crainte mais une obsession pour le feu qu'elle l'incite à faire des choses dangereuses, pour lui et tous les gens autour. Certains diraient juste que c'est un fou illusoire et pyromane, d'autres prétendent qu'il s'agit d'un extrémiste plein de bonnes intentions. Il n'hésite pas à persuader les gens de la seconde option ,mais il sait très bien au fond de lui qu'il est plus proche de la première.







Biographie générale :

Ayant poussé dans la République d'Ynorie, Dracaena passa le plus clair de ses jeunes années à trainer à travers la région, s'étant installé dans la forêt d'Ynorie, dont la faune et la flore lui servirent de parfaites protections durant de nombreuses saisons. L'endroit pouvait se montrer dangereux, que ça soit à cause de l'agressivité des golbins et des orcs, ou des nombreuses battues de chasseurs Ynorien, mais la vie était correcte. Il avait des amis, de la place, de la terre de qualité et de l'eau fraiche. Il n'y avait qu'à savoir éviter le conflit pour être tranquille.

Dracaena apprit, au bout de quelques décennies, que c'était une façon bien naïve de penser. Car, un beau jour, il découvrit pour la première fois quelque chose qu'il pensait connaître, qu'il pensait avoir pris en compte dans son existence, mais qui le happa, l'attrapa par surprise, afin de laisser une marque à son corps et son âme qui perdurerait pour les siècles à venir : le feu.

Peut être était-ce due à un accident, telle une boule de feu ratant sa cible et allant s'écraser dans un buisson trop sec ; ou alors une nouvelle méthode de chasse, conçu pour attirer le gibier dans une direction précise tout en se débarrassant des monstres gênants, voir, dans un soupçon d'ironie, la nature elle même, qui, abattant un éclair sur un arbre, avait déclenché ce drame. Mais qu'importe l'origine, les faits étaient là : un feu de forêt c'était déclarer. Et le pauvre Dracaena se retrouva encerclé par les flammes, lécher de partout par ces dernières, son corps de bois s'enflammant progressivement, l'empêchant de fuir efficacement, pouvant juste constater la destruction autour de lui. Et pourtant, il survécut, par miracle, suffisamment longtemps pour que le feu s'éteigne sous une pluie salvatrice.

Ses branches brulé, son esprit choqué, sa joie de vivre naturelle craquelée, il resta plusieurs jours à observer l'étendue des dégâts, terrifié, mais quelque part, impressionné de voir à quel point un environnement qu'il connaissait si bien avait pu changer.

Le temps et les années passèrent, ses branches repoussèrent, bien que certaines traces de brûlure étaient encore visibles sur certaines zones de son écorce, et la vie reprit son cours pour l'homme de bois. Et tandis qu'il reprenait une existence normale, avec son lots de bonheur et de malheur, le sort décidât de lui jouer un nouveau tour, lorsqu'un nouvel incendie se déclenchât. Réagissant mieux que la première fois, il eut le temps de fuir, non sans brûlures, et, hors de la forêt, restât regarder durant des jours le feu s'élever dans le ciel et continuer de vivre, sans s'arrêter, pour finalement se calmer de lui même, sans raison apparente, probablement ayant fini de dévorer tout ce qu'il y avait de combustible à porter, ou c'étant heurté à un surplus d'humidité.

Un nouveau feu, la même année, se déclenchât. Bien que moins violent, il eut le temps, cette fois ci, de faire de nombreuses victimes autour des Oudios présents dans la forêt. Victimes dont Dracaena faillit faire partie, mais un nouveau miracle lui permit d'avoir la vie sauve, lorsque ce dernier trébuchât, alors qu'il courait prit de panique, le corps en feu, dans une rivière. Trop, c'en était trop pour l'Oudio. Il décida de fuir cette forêt, de fuir ses chasseurs, boules de feu, buissons secs et incendies bien trop fréquents, pour tenter de vivre ailleurs.

Mais, le continent de Nirtim n'était pas connu pour sa tranquillité, et, se rendant finalement à la forêt de Nostyla, le grand brulé compris très vite son erreur. Planque de bandits, lieu mal famé et théâtre de guerre entre clans de criminels, l'Oudio réalisât très vite qu'il n'était pas forcément plus à l'abri ici, et que le feu était une arme très appréciée des brigands du coin pour faire disparaître les caches de leurs rivaux.

Plus d'une fois, le pauvre homme de bois put observer des flammes se dresser dans la nuit, accompagnées de hurlement à glacer la sève. Plus d'une fois, il resta, caché au milieu des arbres, à regarder les flammes dévorer tout sur leur passage. Et plus d'une fois, un éclat de braise, s'envolant de façon aléatoire, atterrit à ses côtés pour étendre le feu, et essayer de l'y inclure. Et alors que l'Oudio essayait désespérément de survivre, il se fit hélas capturer pas un trio de brigands, qui, par sadisme, décidèrent de s'amuser à le bruler un peu plus. Dans un élan de désespoir, Dracaena décida d'utiliser cet instrument de l'enfer contre ses assaillants, et en attrapât un, le serrant contre lui dans une étreinte mortelle, les flammes se propageant de son corps de bois aux vêtements de tissus du malfrat. Après tout, s'il devait bruler, alors il ne brulerait pas seul. L'un des deux autres brigands, en essayant de libérer son camarade, vit sa cape prendre feu à son tour, et , avant de pouvoir faire quoi que ce soit pour stopper les flammes, se fit plaquer au sol par l'Oudio incandescent, motivé par la panique, la colère et la douleur. Le troisième brigand, bien moins altruiste, décidât de fuir . Ce qui arrangea bien les affaires de Dracaena, car, la douleur et la fatigue venaient de prendre le dessus sur lui, et il s'effondra sur le sol, les yeux rivé sur le seul brigand bougeant encore, essayant désespérément de stopper le feu. Dracaena ne pouvait que contempler ce spectacle, qu'il avait déjà vu tant de fois, d'un être dont les mouvements ralentissaient, les cris se réduisaient de plus en plus, la vie quittant lentement ce corps dévoré par les braises.

Cette vision avait probablement réveillé un reflexe traumatique de l'Oudio, qui trouva la volonté de bouger, rouler dans la terre, pour essayer de s'éteindre. Et, une fois encore, peut être par miracle, il réussit à survivre. Dracaena quitta ce lieu maudit, laissant les deux cadavres de criminel derrière lui. Il se traina jusqu'à un point d'eau dont il avait retenu la position. Il voulait juste s'abreuver, en ressentir la fraicheur. Mais, en arrivant face au miroir liquide, il vit sa réflexion. Il vit son corps noirci par les flammes, les restes de ses blessures, les branches calcinées qui ne repousseraient jamais, son écorce sombre comme la nuit, lâchant un peu de cendre à chacun de ses mouvements.
Et une pensé, très simple, lui traversa l'esprit :


« Pourquoi ?  Pourquoi le bois doit il bruler ? Pourquoi les Oudios brulent ? »


Cela semblait.... Stupide. Mais, il remettait en question la nature elle même. Il n'arrivait pas à comprendre qui avait décidé qu'il serait plus inflammable qu'un autre. Si tous étaient inflammables au final, alors pourquoi lui prenait il feu aussi facilement ?
Mais ça n'était pas cette pensée ou cette question qui le dérangeait le plus. Il savait qu'il cherchait à se justifier, à donner une raison à cette autre pensée, cet autre sentiment qui l'avait envahi depuis que les flammes avaient marqué son corps :


La fascination.


Pourquoi les flammes dansaient-elles de façon si hypnotique? Pourquoi le crépitement des flammes résonnait il autant dans sa tête ? Pourquoi la douleur des brûlures était elle plus dure à comprendre, à saisir que les autres ? Pourquoi est ce que voir son propre corps calciné ne lui faisait pas plus de mal que ça ? Pourquoi, pourquoi est ce que cette malédiction destructrice que la nature appelle feu, et qui était conçue pour le dévorer au premier contact, l'intriguait tant ?

D'où venait le feu ? Pourquoi le feu existait ? Pourquoi fonctionnait il comme ça ?

Dracaena avait besoin de réponse. Il avait besoin de compréhension. Il avait besoin de satisfaction. Le jour d'après, l'être de bois fuit la forêt de Nostyla, et, comme attiré par l'appel des arbres, trouva son chemin jusqu'à la forêt des Faëras. Un endroit étrange, où l'air et le sol étaient emplis de magie et de bizarrerie. Probablement à cause de l'ambiance de ce nouveau lieu, combiné au chamboulement mental que subissait l'Oudio, mais une réalisation frappa ce dernier : pour trouver réponse à ses questions, réponses à ses sentiments, à ses désirs, pour comprendre cette étrange décision de la nature, il lui fallait comprendre le feu. Et pour comprendre le feu, il lui fallait étudier le feu, utiliser le feu.

Dracaena toucha son corps, désormais plus de charbon que de bois, et, voyant un petit nuage de cendres s'échapper, il prit sa décision : il allait apprendre à utiliser les fluides de feu. Il ferait tout son possible pour faire jaillir des flammes de ses doigts, contrôler les braises par la force de sa pensée. Il allait trouver un moyen, de contrer son statut d'être combustible, il allait se rebeller contre l'ordre naturel des choses : il apprendrait à maitriser le feu pour pouvoir résister au feu.

Et quand il saura résister au feu, il pourra montrer aux autres êtres de bois comment eux aussi résister au feu.

Mais, il savait très bien au fond de lui, si beaucoup pourraient profiter de son obsession, il faisait ça surtout pour lui ! Que la vraie finalité, le vrai intérêt derrière tout cela, c'était surtout qu'il pourrait utiliser le feu, devenir le feu. Entrer dans une valse maudite avec les flammes...

Car après tout, il avait toujours été fidèle à une mentalité: "Ment aux autres, mais jamais à toi même!".





Croyances :

Dracaena vénérait Yuimen, et surtout Fearadhach dans le passé, priant pour que ça haine divine du feu le protège et protège sa forêt. Aujourd'hui, s'il n'oublie pas le dieu, son respect pour lui c'est éteint, considérant que sa vision des choses, l'acceptation du feu plutôt que la crainte, est meilleure et plus bénéfique que celle du dieu.





Compétence/Sort de combat de départ : Bûcher : Le lanceur concentre un jet de flammes sur un ennemi pour qu’il s’embrase, brûlant sur plusieurs tours à moins de trouver un moyen de s’éteindre. Dégâts de feu.




Objets de Départ :
  • Petite potion de mana (rend 2PM)
  • Petite potion de soin (Soigne une estafilade bénigne)
  • Arme magique (mauvaise qualité) : Une vielle baguette récupéré on ne sait où
Modifié en dernier par Dracaena Paletuv le mer. 14 sept. 2022 12:35, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Gamemaster8
Messages : 1118
Enregistré le : sam. 20 oct. 2018 14:38

Re: Dracaena Paletuv

Message par Gamemaster8 » mer. 7 sept. 2022 03:00

Bonjour,

Je m'occupe de ta fiche immédiatement. :)
Image
À votre service, pour le plaisir de rp !

Avatar du membre
Gamemaster8
Messages : 1118
Enregistré le : sam. 20 oct. 2018 14:38

Re: Dracaena Paletuv

Message par Gamemaster8 » mer. 7 sept. 2022 03:20

Voilà c'est fait !


Je te souhaite bien du plaisir avec ce nouveau perso ! :)
Image
À votre service, pour le plaisir de rp !

Répondre

Retourner vers « Nouveaux arrivants »