La Forge d'Ardâr

Répondre
Avatar du membre
Yuimen
Messages : 2428
Enregistré le : mar. 26 déc. 2017 19:17

La Forge d'Ardâr

Message par Yuimen » ven. 29 déc. 2017 12:27

La forge d'Ardâr de Luminion

Image

Chaque ville principale des Duchés possède une forge d'Ardâr. Ces belles forges sont regroupées dans une coopérative : les "forgerons d'Ardâr", du nom de l'initiateur de ce projet. Le but de cette coopérative était d'éviter une concurrence néfaste. En effet, désormais, les prix sont identiques pour tous les Duchés.

Les armes que les aventuriers y trouveront sont de bonnes qualités car les hommes qui y travaillent ont appris leurs savoirs des Thorkins, il y a de très nombreuses années. On y trouve de nos jours, des épées des hommes, des haches et protections Thorkines et même des arcs elfiques.

><

Items vendus par cette forge :

Équipements (De qualité haute minimum) :
  • Arme à 1 main : Epée courte - Epée bâtarde - Hache Thorkin - Croc de loup - Dirk - Kandjar - Petite hachette
  • Arme à 2 mains : Pique - Hache thorkine à tranchant simple - Claymore - Espadon - Marteau Thorkin
  • Arme de jet / trait : Arc en bois et métal - Arbalète lourde thorkine - Hache de lancer
  • Divers : Carquois et divers projectiles
  • Bouclier : Bouclier rond en métal - Egide - Ecu
  • Protection de corps : Cotte de mailles - Armure d'écailles - Brigandine - Protège-cœur - Armure de plates
  • Protection de bras : Bracelet de protection en métal - Bouclier de poignet - Epaulière en métal
  • Protection de tête : Cervellière - Nasal en métal - bassinet - Heaume
  • Protection de jambe : Bottes en cuir - Bottes en métal thrkines - Jambières en métal

Objets spéciaux :
  • Bustier de bronze Béni (Armure de torse lourde, Haute Qualité)
  • Casque de bronze (Armure de tête lourde, Haute Qualité)
  • Jambières de bronze (Armure de jambes lourde, Haute Qualité)
  • Protège-bras de bronze (Armure de bras lourde, Haute Qualité)


Fonctionnement :
  • Achat :
    • Objets personnalisables : Choisir le type d'objet dans la liste, lui donner un nom, un niveau, un rang de qualité et en calculer le prix via la règle des équipements.
    • Objets uniques : Choisir l'objet dans la liste présentée.
  • Vente : Le vendeur ne reprend que les objets du même type que ceux qu'il vend.
  • Calcul des prix de vente, achat, réparation : via la Règle sur les équipements
  • La demande doit être postée, avec le lien du post, dans le sujet d'Interventions GM.

Avatar du membre
Xël
Messages : 159
Enregistré le : mar. 25 déc. 2018 14:50

Re: La Forge d'Ardâr

Message par Xël » mar. 31 mars 2020 14:58

<<<


C’est au détour d’une rue que j’entend le bruit si singulier du marteau frappant l’enclume. Un bruit qui me fait penser à la pièce d’armure qui m’attend dans ma chambre au château. Je suis le bruit et l’odeur de fumée dégagé par la forge. Un beau bâtiment sentant le charbon et les flammes. Un homme massif, dégoulinant de sueur, protégé de la chaleur par un tablier de cuir long, des gants épais et un foulard sale trempé autour de la tête plonge un morceau d’acier dans le charbon brûlant. En me voyant rentrer il me fait signe de patienter avant de lever et baisser le levier de la soufflette.

" J’veux pas que l’acier crame, ça va prendre que quelques minutes ! "

M’assure t-il. Je patiente sans me plaindre, lui adressant même un signe signifiant qu’il n’y a pas de problèmes. Il se saisit d’une pince pour retirer la barre d’acier chauffée à blanc. Il la pose sur l’enclume et commence à la marteler avec force pour lui donner la forme qu’il désire jusqu’à ce que la couleur tire vers le rouge puis le noir, reprenant peu à peu sa couleur d’origine. Il trempe la barre dans une bassine d’eau, libérant un nuage de vapeur avec un bruit frémissant. Il souffle un grand coup et essuie la sueur qui trempe son visage avant de venir me voir.

"Bonjour. Bienvenue à la forge d’Ardâr de Luminion. Qu’est ce que je peux faire pour vous ? "


J’extirpe de mon sac la tenue d’Esseroth, malgré le côté affectif que je porte à mon équipement il ne peut pas me protéger efficacement contre les traits d’arbalètes, les haches Garzoks et les scies circulaires des machines de Khynt. Mes blessures soignées se mettent à me lancer en repensant à leurs origines. Je laisse transparaître une légère grimace de douleur avant de reprendre.

" Bonjour. J’aimerais vous vendre ceci. Ça vient d’Aliaénon. La tunique est usée mais après réparation vous devriez en tirer un bon prix. "

Il observe ce que je dépose devant lui, jetant un regard inquisiteur sur ma tunique.

" Vous êtes le mage qui était présent à la bataille. "

J’incline la tête, provocant chez le forgeron un sifflement aiguë. Une certaine admiration ce lit sur son regard, ce qui ne manque pas de me mettre mal à l’aise.

" Bah mon gars... ils vous ont pas loupé... Besoin de rien pour remplacer tout ça ? "

" Est-ce que vous avez des armures fait dans ce métal solide mais léger ? "

" Du Faerunne ? C’est que ça se trouve pas dans le cul d’une vache. "

" On trouve ça où ? "

" Au sommet des montagnes, sur les flancs battus par les vents forts. C’est pas du minerai évident à miner, c’est pas avec vos petits bras que ça se ferait ! "

Il renifle avant d’ajouter:

" Mais j’ai des armures d’excellentes qualités vous savez. "

" Et si je vous en ramène de ce minerai ? "

" J’pourrais faire quelque chose ouais... mais j’ai entendu dire qu’il y a un grand spécialiste du Faerunne à Gasansary. Celui qui a gagné le concours de forge d’Oranan. Mais j’ai des armures d’excellentes qualités vous savez..."

Son insistance me fait sourire et après avoir parcouru les pièces d’armures exposés je lui désigne de quoi protéger mes bras et mes jambes.

" Ce sera tout. Merci. "

" Pas de plastron ?" demande-il, surpris.

"Non merci, j'ai ce qu'il faut."


>>>


(( Vente de : - Bottes hautes en cuir d'Esseroth (Armure légère, Haute qualité) pour 1000 yus.
- Gants hauts en cuir d'Esseroth (Armure légère, Haute qualité) pour 1000 yus.
- Tunique longue d'Esseroth (Habit, Haute qualité) après réparation ( 1000 - 250 yus) pour 750 yus.

Soit 2750 yus.

Achat de : - Epaulière en métal (armure lourde, Haute qualité) : 3000 yus.
- jambières en métal ( armure lourde, Haute qualité) : 3000 yus.

Soit 6000 yus. ))
Modifié en dernier par Xël le sam. 11 avr. 2020 10:35, modifié 2 fois.

Avatar du membre
Gamemaster5
Messages : 323
Enregistré le : dim. 27 janv. 2019 23:11
Localisation : Chasse la galinette cendrée

Re: La Forge d'Ardâr

Message par Gamemaster5 » mer. 1 avr. 2020 01:36

Intervention GMique pour Xël

Le forgeron examine tes deux protections de cuir, fronce les sourcils, les examinent de plus près avant de renoncer.

"Non, décidément, j'arrive pas à savoir d'quel bête ça peut provenir. Mais ce qui est sûr, c'est qu'c'est pas d'la camelote. Je peux vous en donner 1000 yus pièce, si vous acceptez."

Il tourne le visage vers la tunique, la touche rapidement du bout du doigt et siffle de manière admirative.

"Eh, c'est qu'elle est douce vot' tunique là ! J'aurais bien aimé vous l'acheter, mais j'sais pas ce que ça vaut le tissu moi, et encore moins le réparer. Va falloir que vous adressiez à un tailleur mon vieux."

Il affiche une mine désolé avant de reprendre un air plus joviale en voyant les pièces que tu as choisis pour remplacer tes anciennes possessions.

"Mais aucun doute que vous avez l'oeil pour les belles pièces. C'parmi mes plus belles : elles sont faites dans un acier qui a été traité et purifié dans les grandes lignes de l'art, avec un foyer qui..."

Inarrêtable, l'homme se lance dans une solide explication du processus de forge qu'il a hérité des forgerons avant lui, eux mêmes instruits par les Thorkins en personne.

"... Fin voilà, pis' avec les Thorkins qui viennent s'installer, l'commerce risque d'avoir d'la concurrence. Mais je m'égare : laissez moi prendre vos mesures, qu'je vous ajuste ça au poil de bouloum près. L'épaulière, c'pour le bras gauche ou droit ?"

Des cordelettes pleines de noeuds s'enroules autour de tes mollets, de ton bras, ton avant bras, leur longueur et tout un tas d'autres mesures. Puis, il t'annonce que le temps qu'il ajuste ça parfaitement à ton corps -il tient à soigner tout particulièrement l'offre pour le sauveur de sa ville- il faudra repasser demain matin.

Quand tu reviens le lendemain, tu vois sur un tissu brun sur le comptoir deux jambières faites d'un métal clair, brillant au soleil qui passe par une lucarne. Les jointures se referment derrière tes mollets et entourent complètement tes jambes pour fournir une protection à toute épreuve à tout ce qui se trouve en dessous du genou, et sont d'un confort inégalé.
L'épaulière, elle, est une large cuirasse qui part de ton épaule et se subdivise jusqu'au dos de ta main inclus en une vingtaine de plates du même métal que tes jambières. Les liens de cuir font coulisser et maintiennent les différentes parties de l'épaulière en un tout certes lourd, mais parfaitement fluide. Nul doute qu'en présentant cette cuirasse, les coups encaissés auront du mal à franchir le barrage d'acier. Il tapote les différentes parties, pas peu fier de son chef d'oeuvre.

"Belles pièces hein ? 6000 yus et le tout est à vous."
Allez, viens mon copain ! Si tu as des questions n'hésite pas !



Image

Avatar du membre
Xël
Messages : 159
Enregistré le : mar. 25 déc. 2018 14:50

Re: La Forge d'Ardâr

Message par Xël » ven. 3 avr. 2020 18:28

<<<


Le forgeron m’avait demandé de revenir le lendemain, le temps d’ajuster l’équipement à ma taille. Il avait refusé de reprendre ma tunique et conseillé d’aller plutôt voir chez un tailleur. J’avais incliné la tête avant de la reprendre, un poil déçu mais aussi compréhensif. J’avais tout de même récupéré 2000 yus avec la vente de mes bottes et gants en cuir. J’avais toujours du mal avec des chiffres aussi élevés, je m’en étais voulu en pensant à ce que j’aurais pu en faire dans l’orphelinat alors que je venais de les dépenser juste pour moi, pour ma propre sécurité.

Me revoilà aujourd'hui dans la forge d’Ardâr de Luminion après une bonne nuit de sommeil et portant des habits matelassés que j’avais acheté la veille chez un marchand sur la place publique. Je me suis aussi équipé de mon nouveau plastron, offert par le duc. Il est agréable à porter, incroyablement léger et je sens sa magie pulser à travers mes vêtements épais. Le forgeron en pousse un sifflement admiratif avant de m’équiper de mes nouvelles acquisitions.

" C’est le plastron du Karathren ? "

" Euh... je... "

Commençais-je hésitant avant qu’il ne le confirme.

" Je reconnais cette couleur particulière, variant du bleu au vert sans pourtant profiter d'un jeu de lumière, ses finitions précises et artistiques. C’est bien elle ! Alors il vous en a fait don ? Connaissez vous l’histoire de ce plastron ? "

" Je... "

Il poursuit sans attendre, semblant impatient d’en raconter l’histoire.

" Elle ne repose pas tant dans sa confection mais plutôt dans son minerai. Je comprends pourquoi vous vous y êtes intéressé hier. Comme je vous l’ai dit, le Faerunne est un métal qu’on ne trouve que sur les plus hauts sommets de Yuimen, battu par les vents puissants qui se déchaînent là haut. Celui qui a servi à forger cette armure se trouvait dans un gisement percuté si longtemps et si fort par les rafales montagneuses qu’il s’est à force chargé de magie d’air si bien qu’il réagissait aux coups de pioches nécessaires pour son extraction. Des hommes, des nains et même des elfes s’y sont brisés outils, doigts et mains en essayant vainement d’y parvenir, repoussé par des rafales violentes qui répondaient aux martèlements des mineurs. Mais là où réside la difficulté et le danger se trouve forcement le goût du défi et l’appât du gain. Imaginez le coût d’un minerai que personne n’arrive à prendre et la puissance d’un métal d’air, déjà rare, gorgé de magie.

Alors aventuriers, mineurs chevronnés et mercenaires ont gravi le sommet du Karathren pour tenter leur chance. Beaucoup furent blessés, certains en sont morts, quelques plaisantins ont renoncé avant même d’atteindre le gisement, pensant que l’ascension d’une montagne était une promenade de santé. Au fil des échecs les légendes commençaient à parcourir les villes et villages des royaumes et duchés. Certaines prétendaient que ce gisement était maudit par les Sylphes, d’autres qu’il était protégé par Rana. Une légende naine racontait qu’il était composé du sang même de la montagne et c’est ainsi qu’ils l’ont baptisé par la suite le Sang du Karathren. Certains Thorkins y louèrent un culte, transformant ce gisement de convoitise en lieu de pèlerinage. Allant jusqu’à vouloir empêcher les mineurs de tenter leur chance, amenant de violentes altercations, augmentant encore le danger d’aller miner ce précieux Faerunne.

C’est suite à l’une d’elles, mêlant de hauts dignitaires Kendran, que le roi de Mertar s’en est personnellement mêlé avant que l’incident ne dégénère en conflit important. Il réquisitionna alors les meilleurs mineurs et les montagnards les plus chevronnés de son royaume, leur confia les armures des plus grands forgerons, les pioches les plus solides et les enchantements magiques les plus puissants et ordonna, ordonna, qu’on lui ramène la totalité du gisement à Mertar.

Ils se mirent en route, escaladant la plus haute montagne, affrontant les pires tempêtes, les plus terrifiantes créatures, les plus dangereuses chutes de neige pour enfin atteindre le Sang du Karathren. Arrivés sur place, ils durent affronter les fanatiques présents sur les lieux et les chasser jusqu’au dernier pour pouvoir commencer le minage. Et ils minèrent, jours et nuits, faisant raisonner leurs pioches et les rafales du gisement qui y répondait, déclenchant bon nombre d’avalanches provoquant encore blessés et morts.

Mais au bout de longs mois ils rentrèrent à Mertar, chargés du précieux minerai qui avait pris tant de vies. Une armure fût forgée et offerte au royaume Kendran pour apaiser les tensions. Vous détenez le plastron, le plastron du Karathren, mais j’ignore ce qu’il en est des autres pièces. "


Il raconte cette légende avec une passion visible devant mon regard admiratif et ma mine ébahie tout en m’équipant des pièces que j’ai acheté. Des jambières d’un métal clair, brillant au soleil et d’une épaulière qui recouvre tout mon bras sous des plaques du même métal. C’est moins lourd que ce à quoi je m’attendais mais c’est tout de même un poids supplémentaire auquel je ne suis pas habitué.

" On dit que certaines parties sont détruites, fondues puis reforgées pour des nains ou tout simplement perdues. On dit aussi que d’autres Sang du Karathren existent, des plaies figées sur le flanc des montagnes. Mais personne n’en a encore revu depuis. "

Il garde un silence religieux pendant un instant avant de poursuivre.

" Belles pièces hein ? 6000 yus et le tout est à vous."

Il tapote les différentes parties de son travail, fier de celui-ci, à très juste titre. Il ne peut s’empêcher de sourire en me voyant souffler pour soutenir le poids de l’armure pourtant confortable.

" Ah bah c’est pas un truc de gringalet c’est sûr mais elle s’allégera avec le temps. Faites moi confiance. "

" J’en suis certain. Merci de m’avoir raconté l’histoire de mon plastron. "

Lui dis-je en préparant l’argent que je pose sur le comptoir tandis qu’il me fait un signe signifiant clairement que ça lui a fait plaisir.

" J’espère que ça vous aidera pour les temps à venir. "

" Aucun doute ! Prenez soin de vous ! Bonne chance ! "

Je quitte la forge pour prendre la direction du castel de Luminion d’une démarche peu assuré, presque comique, peu habitué à me déplacer dans un tel attirail.


>>>

Avatar du membre
Sirat
Messages : 43
Enregistré le : mar. 8 janv. 2019 23:11

Re: La Forge d'Ardâr

Message par Sirat » mar. 12 janv. 2021 08:19

Sirat était arrivé rapidement avec Sibelle à Luminion. Une ville des montagnes bercées par les vents et le froid. Les habitants y étaient habitué, sec et rude et pragmatique. La ville était construite en ce sens, les rues étaient larges. Il était facile de s'y retrouver. Ils étaient arrivés à toute allure sur leur monture et ne s'étaient pas attardé à faire du tourisme.

Ils s'arrêtèrent à la forge et s'y présentèrent.

L'humoran salua les ouvriers et se dirigea au comptoir.

J'ai besoin que l'on me répare cette armure.

Il présenta celle qu'il portait et ses divers éléments.

(hrp : demande de réparation des éléments de l'armure de Sirat (plastron haute qualité lourd et gantelet haute qualité lourde quart du prix donc 750 X2 = 1500 yus) merci)

Avatar du membre
Gamemaster5
Messages : 323
Enregistré le : dim. 27 janv. 2019 23:11
Localisation : Chasse la galinette cendrée

Re: La Forge d'Ardâr

Message par Gamemaster5 » mar. 12 janv. 2021 14:25

Intervention GMique pour Sirat

On met un certain temps à te remarquer, malgré ton physique qui ne passe que difficilement inaperçu. La raison ? Tous les ouvriers, les forgerons, les aspirants, les préposés aux soufflets ou bien les maîtres fondeurs ; tous sont pris dans une frénésie qui les fait produire armes et armures à un rythme ahurissant. Tu devines sans trop de mal que c'est pour participer à l'effort de guerre dans l'ultime bataille qui pourrait sceller le destin du Royaume... Un royaume qui, si ils n'en font plus partie depuis l'annexion thorkine suivant la bataille de Luminion, est toujours dans leur coeur la vraie patrie.

C'est finalement un Thorkin qui passe devant le comptoir et fini par te repérer, et écoute patiemment ta demande.

"Une réparation ? Vous voyez pas qu'on en a déjà plein les bras avec... Ooooh !"

Son regard se mit à briller en reconnaissant le métal qui compose ton armure. Une armure qui pèse son poids, mais est soulevée sans problème par les bras noueux du petit être devant toi.

"Du Gravilay ! Par Morazdan, ça faisait longtemps que j'avais pas posé mes yeux sur une telle beauté ! Mmmh, les sangles ont pourris et y a un peu de crasse qui fait rouiller l'armure, mais ça devrait pouvoir être faisable. Revenez demain !"

Puis tu vois le Thorkin presque s'enfuir avec ton armure dans les bras, trop excité de travailler pareille pièce d'équipement. Quand tu reviens le lendemain, le Thorkin te tombe sur le rable presque instantanément, comme s'il t'attendait.

"Ca m'auras pris toute la nuit, mais je suis pas peu fier du résultat ! Pour les prix de rénovation, ce sera de 750 yus pour chacune de vos pièces. Mais si vous voulez, je suis prêt aussi à vous les racheter, eheh... 2000, non, 2500 yus pour l'armure, et 2300 pour les gantelets !"

Les 1500 yus que tu déposes achèvent les espoirs de rachat de ton interlocuteur, mais il reste néanmoins disponible si tu as d'autres demandes... Et surtout si tu changes d'avis.
Allez, viens mon copain ! Si tu as des questions n'hésite pas !



Image

Avatar du membre
Sibelle
Messages : 120
Enregistré le : jeu. 20 déc. 2018 00:32

Re: La Forge d'Ardâr

Message par Sibelle » jeu. 14 janv. 2021 02:47

Ils arrivèrent rapidement à Luminion. Dans les quelques mots échangés, Sirat lui avait signifié devoir se rendre à une bonne forge pour réparer son équipement.

Une fois dans la cité, il fut assez simple de s'y repérer. Sirat repéra le premier la forge et la monture de Sibelle lui emboîta le pas.

Une fois dans l'établissement, Sirat se dirigea directement au comptoir et discuta avec le forgeron. Sibelle pour sa part regardait les équipements de cuir qui étaient exposés sur des présentoirs. Alors qu'elle hésitait entre deux casques, elle entendit le forgeron expliquer à Sirat que son armure serait prête le lendemain. Elle ne put échapper un petit grognement à l'endroit de l'humoran, mais probablement insuffisamment fort pour qu'il le remarque. Il l'avait pressé à s'habiller alors qu'il leur fallait de toute façon attendre toute une journée.

Elle reporta son attention sur les deux casques lorsqu'un troisième attira son attention. En cuir, il était ouvragé de telles façons qu'on aurait dit une tête d'oiseau.... c'était ainsi du moins que Sibelle interprétait l’œuvre de l'artisan.

Une fois que Sirat eut terminé, elle s'approcha à son tour du forgeron et y déposa des brassards, des jambières et un casque, tous en cuir rouge. Une couleur qui s'agençait à merveille avec sa brigandine.

" Combien pour ces trois pièces d'armures ? "

((( achat de le casque qualité d'artisan ( 1 000 yus), brassard haute qualité (2 000 yus ) , jambière haute qualilté (2 000 yus) )))
Modifié en dernier par Sibelle le mar. 19 janv. 2021 23:08, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Gamemaster6
Messages : 243
Enregistré le : lun. 2 sept. 2019 17:36
Localisation : Prêt à plonger

Re: La Forge d'Ardâr

Message par Gamemaster6 » jeu. 14 janv. 2021 09:41

Intervention pour Sibelle

Ce fut un humain qui se chargea de l'Hinionne. Il jeta un regard curieux à cette dernière en la voyant acheter une armure de cuir alors qu'elle possédait déjà des équipements d'une qualité indiscutable. Il se garda bien d'émettre un jugement à haute voix et s'occupa de rassembler les protections avant de prendrre la parole;

- Pour ces équipements de qualité, dame, il vous faudra débourser pas moins de 5000 yus. Si vous souhaitez vous débarrasser de ceux que vous portez, je peux vous lkes reprendre... disons 1500 yus par pèces. Cela pourrait couvrir vos dépenses et vous alléger si vous souhaitez voyager. Qu'en dites-vous ? Hm ?

Il semblait prêt à faire affaire, mais au moindre refus il se contenterai de hausser les épaules pour finalement retourner à son travail
Image

Quand on l'appelle, il apparaît !!
Et il reste, alors gare !

Avatar du membre
Sibelle
Messages : 120
Enregistré le : jeu. 20 déc. 2018 00:32

Re: La Forge d'Ardâr

Message par Sibelle » ven. 15 janv. 2021 00:58

Considérant le prix à payer pour ses nouvelles pièces d'armures plus légères, le marchand proposa un bon prix pour l'équipement lourd de Sibelle, qui selon lui serait encombrant à transporter. Mais elle refusa aimablement l'offre du marchand. Elle comprenait ses arguments, mais elle se sentait incapable de se séparer de son équipement qui l'avait accompagnée dans beaucoup de ses aventures.

Elle paya donc la somme due, ramassa son nouvel équipement et sortie de la forge en compagnie de Sirat.

Puisqu'il devait revenir le lendemain, ils prirent chacun une chambre chez une vieille dame qui faisait des locations à la nuit dans la zone habitation.

L'hinionne et l'humoran avait peu échangé depuis l'annonce de la guerre. Bien que le combat la stimulait, il en était autrement d'une guerre. Elle en avait vécu sur Aliaénon, et aussi dans le Naora. Songeuse, elle vida son sac sur le lit et en fit l'inventaire. Elle retira ses protections de bronze et essaya ceux de cuir. Beaucoup plus légers, ils lui permettaient d'exploiter davantage son potentiel de souplesse et d'agilité. Elle fit quelques exercices d'entrainement puis s'arrêta. Elle astiqua toutes les pièces d'armures de bronze et les rangea dans son sac. Elle avait pris sa décision.
***
Le lendemain, lorsque Sirat retourna dans la forge pour y chercher son équipement réparé, Sibelle s'adressa au même jeune homme que la journée précédente.

"J'ai beaucoup hésité à me défaire de cette armure de bronze. Donc je vous le revends. L'armure de torse est bénie, donc elle vaut un peu plus que les autres pièces...."

Cela dit, elle déposa sur le comptoir tout son équipement de bronze : la protection de torse, de tête, de jambes et de bras et attendit la réponse du marchand.

(Voici: 3 pièces à moitié prix ( 3 000 /2 X 3 = 4 500 et une pièce de 4000/2 = 2000 ... donc un retour de 6 500 )
Modifié en dernier par Sibelle le mar. 19 janv. 2021 23:05, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Gamemaster5
Messages : 323
Enregistré le : dim. 27 janv. 2019 23:11
Localisation : Chasse la galinette cendrée

Re: La Forge d'Ardâr

Message par Gamemaster5 » ven. 15 janv. 2021 12:03

Intervention GMique pour Sibelle


Le vendeur te regarde avec un air aussi étonné qu'un peu exaspéré. Si il comprend que tu ais pu hésiter à te séparer de ton armure, il se demande si tu ne te rends pas compte de l'effervescence de la forge alors qu'elle se met sur le pied de guerre.


"C'est de la belle qualité ça m'dame. Par les temps qui courent, j'ai un peu du mal à comprendre pourquoi vous troquez votre belle armure de bronze contre du cuir, m'enfin... J'peux vous en donner 1500 yus par pièce, avec 500 yus bonus pour votre plastron. Les enchantements, c'est toujours ça de pris."

Il te tend une jolie bourse garnie de pièces d'argent et d'or, avant de se raviser et de retirer une pièce d'or.


"... Votre casque fait pâle figure comparée au reste de votre armure, faites moi voir ça."


Il le récupère, emmène au passage ton armure qui sera polie, nettoyée, et probablement réexpédiée sur le front Ynorien : les forces Kendrans ont besoin de toutes les armures disponibles. Puis il revient avec un casque, identique en première apparence, mais que tes doigts et ton oeil expert jugent comme d'une meilleure qualité que celui qui ornait plutôt ta tête. L'homme te salut, puis retourne à ses soufflets : il a encore une monstrueuse quantité de travail à abattre.
Allez, viens mon copain ! Si tu as des questions n'hésite pas !



Image

Répondre

Retourner vers « Luminion »