Le Port Royal

Répondre
Avatar du membre
Yuimen
Messages : 2410
Enregistré le : mar. 26 déc. 2017 19:17

Le Port Royal

Message par Yuimen » jeu. 4 janv. 2018 14:44

Le Port royal de Lúinwë

Image


Gigantesque port de la ville, gardé par deux énormes statues de héros d'autrefois. Jamais aucun pirate n'a osé l'attaquer. L'eau est claire et limpide. De magnifiques voiliers elfiques mouillent là, tels de grands oiseaux blancs nageant paisiblement dans le cours d'eau d'une rivière tranquille. Le port est divisé en trois parties: le port de guerre, le port de commerce et le port de pêche. Le port de guerre est toujours aussi grandiose bien que sa splendeur actuelle n'ait jamais eu de pareil avant. Le port de commerce, jadis minuscule, s'est considérablement agrandi. Le port de pêche, lui, est la propriété des elfes bleus qui vivent des denrées de la mer. On y exporte toutes sortes de choses, vers Kendra Kâr voire parfois jusqu'à Tahelta. De nombreuses auberges bordent les quais et c'est le lieu de prédilection des marins désœuvrés...


Les bateaux sont rachetés à 1/4 de leur prix.


La demande doit être postée, avec le lien du post, dans le sujet d'Interventions GM.
Prix et explications des navires : Règle des voyages maritimes

Avatar du membre
Héliodrianna Mulcibur
Messages : 31
Enregistré le : sam. 21 déc. 2019 03:12
Localisation : En plein vol

Re: Le Port Royal

Message par Héliodrianna Mulcibur » mer. 30 sept. 2020 11:41

Précedemment...

Le port de pêche, situé à l'extrémité du port royal, est encombré de caisses en tout genre, de marins affairé, de filets et de tonneaux. Il y règne une odeur constante de poisson et l'activité dès le matin est très intense, de nombreux bateaux étant déjà partis ou sur le point de sortir. C'est au milieu de ce brouhaha que je peux apercevoir l'elfe bleue, nonchalamment assise sur une caisse, conversant avec un autre membre de son ethnie qui semble de mauvaise humeur. Le mâle, passablement énervé, s'en va en ronchonnant avant que l'elfe ne nous aperçoive, Malger et moi. Elle plisse les yeux à notre approche et détaille un instant le Thorkin

“'Lut l'abeille. Pas eu trop de mal à rentrer chez toi hier soir ?”

"Pourquoi j'en aurai eu? Enfin, passons. Le thorkin est avec moi, comme je te l'avais dit"

Je me tiens à la hauteur du visage de l'elfe et Malger, quant à lui, se tient derrière moi, à deux pas, les bras croisés, encore légèrement énervé de s'être fait embarquer dans cette affaire dont il ne sait pas grand chose. Et moi non plus, je n'en sais pas vraiment plus que lui, c'est justement l'objet de ce rendez vous. Les informations. Alors que je prends une inspiration pour parler, l'odeur du poisson frais vient me titiller les narines et je grimace légèrement pendant que mon compagnon de route grommelle sur l'odeur et sa condition dont il n'est guère satisfait.

"Pfoua. Je vais aller droit au but, car on sait toutes les deux pourquoi on est là. Tu veux tout me révéler ici ou aller ailleurs ? Je pense que tu sais aussi bien que moi que plus on attend, plus cette affaire sera compliquée."

L'elfe arbore un sourire moqueur à ma grimace et hausse un sourcil à ma question.

“Tut tut, je n'ai jamais dit que j'allais tout te révéler. Ou peut-être que si, mais pas sans condition, je ne suis pas stupide. J'te connais pas, donc je me méfie. Mais soit, pose donc une question et si je peux y répondre, je le ferai et je poserai une question en échange. Et pas besoin de bouger, ici, on est chez moi, personne viendra fouiner pendant notre discussion.”

Je tente de rester de marbre. Je suis trop pressée de savoir ce qu'il y a à savoir, et cette témérité risque de me jouer des tours. Il faut que je me concentre pour obtenir le plus d'information avec le moins de questions possibles. Et je peux pas faire n'importe quoi, apparemment le port est son territoire. Je souffle profondément puis inspire par la bouche pour éviter l'odeur du poisson frais et regarde l'elfe dans les yeux.

"Bien. Je sais que tu as en ta possession la liste des gens de ton peuple qui ont été enlevés. Par qui et pourquoi ?"

Elle sourit à nouveau, de façon sournoise.

“Première erreur, je n'ai plus la liste. Le qui je ne sais pas exactement et le pourquoi est assez évident. Déjà entendu parler du concept d'esclavage l'Aldryde ?”

Soit elle se l'est faites subtiliser, ce qui est probable, mais qui m'étonnerais, soit elle est en lieu sur, ce qui est beaucoup plus probable. J'imite son sourire.

"Tu ne prendrais évidemment pas le risque de perdre cette liste en la gardant sur toi. Mais passons. Oui, je suis familière avec ça. C'est plutôt récent d'ailleurs. En quelques sortes."

Malger, toujours derrière moi, réagit discrètement en levant le regard vers moi, puis, comme s'il se souvenait qu'il m'en voulait de l'avoir traîné ici, reporte son regard ailleurs.

“Et bien voilà. Des gens de mon peuple ont été enlevés. Pas qu'eux d'ailleurs, mais aussi des voyageurs, pour être envoyé loin d'ici en tant qu'esclave et travailler dans des mines. Donc cambrioler une maison à côté, c'est risible, tu en conviendras.”

"J'en conviens en effet. Je compte bien démêler cette affaire parce que..."

Je laisse la question en suspens et regard l'horizon de la mer. Pourquoi ? Parce que j'ai rien de mieux à faire ? Bonjour le ridicule. Parce que je cherche la gloire et l'argent ? Il y a plus simple, je pense. Je sais.

"J'ai mes raisons, comme tu as de toute évidence, les tiennes. Je pense ne pas me tromper en disant que tu veux libérer les elfes de ton peuple, mais moi je compte en plus libérer les autres et mettre une raclée à ceux qui ont osé asservir par la force et la contrainte d'autres personnes. C'est un comportement qui me dégoûte."

J'ai la chair de poule, les poings serrés les sourcils froncés. J'ai envie d'en découdre avec ces enfoirés. Et si ce sont des humains, eh bien... Ils subiront le même sort que ceux qui ont touché à mon mâle. La mort.
Un haussement d'épaules secoue l'elfe.


“Honnêtement, je me fous complètement des autres. J'ai juste une raison personnelle de mettre mon grain de sel là-dedans.”

"C'est ce que j'ai dit, tu as tes raisons."

Elle m’observe un instant ainsi que le thorkin avant qu'un sourire carnassier ne se dessine sur son visage.

“Dis voir, ça te tente de choper un de ces types ?”

Malger à moi, discrètement. "J'ai pas signé pour ça moi. J'aime pas non plus les esclavagistes, mais j'ai pas prévu de mourir. Et puis j'aime pas l'air qu'elle arbore là."

J'observe un instant le visage de l'elfe. Elle semble prévoir de nous laisser tout faire et éventuellement de nous laisser tomber quand elle aura eu ce qu'elle voulait. J'ai un mauvais pressentiment.

"Si j'en attrape un, enfin, façon de parler dis-je avec un léger rire, je lui fais la peau. Et je compte bien tous les éclater au final. Tu sembles avoir une piste."

Elle répond d'un bruit de langue agacé en montrant son doigt avant de le faire bouger de gauche à droite, montrant son désaccord.

“Tu n'éclates rien du tout. Il nous en faut un vivant. Et une piste, c'est vite dit. Mais disons que vous êtes tous deux des voyageurs nouvellement arrivés... Sans connaissance en ville... Et une Aldryde, c'est rare... Tu vois où je veux en venir ?”

Je réponds sans attendre, en perdant le contrôle sur mes émotions. Je hausse le ton et parle un peu plus fort. Je dois m'imposer pour ne pas me faire marcher dessus. Je tape du poing dans ma main pour ponctuer mes propos.

"C'est hors de question ! Une fois attrapée mes chances de m'en sortir seule sont beaucoup trop mince. Et puis qui me dit que tu ne vas pas nous planter un couteau dans le dos une fois qu'on sera en cage ? J'ai appris à mes dépens que je suis une proie rare, cher et donc convoitée. Je veux bien me retenir de tuer au moins un gars tant qu'on n'en sait pas plus, mais ça, hun-hun. N'y penses même pas."

Je fais non de la tête et entends Malger soupirer dans mon dos.
Elle hausse à nouveau les épaules et saute à bas de sa caisse.


“Fin des négociations alors. Des gens vont faire bon usage de cette liste et quelques têtes vont tomber dans les prochains jours. Vaut mieux pour toi que tu cesses de traîner dans les rues une fois le soleil couché.”

La suite...
Modifié en dernier par Héliodrianna Mulcibur le mer. 30 sept. 2020 11:49, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Héliodrianna Mulcibur
Messages : 31
Enregistré le : sam. 21 déc. 2019 03:12
Localisation : En plein vol

Re: Le Port Royal

Message par Héliodrianna Mulcibur » mer. 30 sept. 2020 11:48

Précédemment....

"Attends!"

Je marque une pause en attendant d'avoir son attention.
Un nouveau sourire, large et victorieux cette fois-ci, se dessine sur le visage de l'elfe.


"Donne-moi une garantie."

“Une garantie ? Très bien.”

Elle s'approche de moi avec un visage soudainement empli de colère et me murmure, d'une voix si froide que l'atmosphère même semble se rafraîchir autour moi.

“Ces enfoirés ont enlevé mon petit frère, alors j'ai toutes les raisons du monde d'agir.”

J'ai à nouveau la chair de poule, mais celle de la peur cette fois. Je déglutis avant de lui répondre avec un ton sérieux et grave.
Elle se redresse et son ton, comme son visage, redevient normal, comme si tout cela n'avait pas existé.


“Alors ? Marché conclu ?”

"Mon mâle a été capturé. Donc je sais exactement ce que tu vis. Tu as clairement dit que tu n'avais rien à faire des autres. Moi, j'ai besoin de la garantie que tu me laisseras pas tomber si je t'aide à faire revenir ton frère. Donne-moi cette garantie, et on aura une affaire conclue."

D'une voix timide, Malger prend place à côté de moi.

"Hum, je peux donner mon avis ?"

Je me tourne vers lui.

"J'ai bien peur que non. Mais je te revaudrais ça. Je te le promet".

Puis je regarde l'elfe dans les yeux, attendant sa réponse.
Elle m’observe, puis le thorkin avant de soupirer.


“La seule garantie que je peux te donner, c'est ma parole, rien de plus. Je n'ai pas de raison de te laisser volontairement te faire capturer.”

Elle se tourne vers le Thorkin.

”J'ai tout de même envie d'écouter ce que lui a à dire. Vous traitez toujours aussi mal ceux qui vous accompagnent, Aldryde ?”

Je soupire profondément et reprends un air calme et sérieux, ou du moins, ce qui s'en rapproche le plus avant de répondre.

"Premièrement, la parole d'une voleuse, honnête ou non, ça ne vaut pas grand chose. Mais quand on touche à la famille, la parole peut parfois dépasser la pensée, c'est ça qui me chiffonne. Troisièmement..."

Malger me coupe la parole pour prendre le relais.

"Troisièmement, pour de l'esclavagisme, je fais une cible de choix et je risque de prendre plus cher que toi. J'aurais des fers et je serai aux travaux à la mine pendant que tu seras littéralement dans une prison d'argent, dorloté, mais prisonnière pour le bon plaisir des esclavagistes avant d'être vendue au plus offrant pour être montrée comme un trophée. Moi, je ne vois pas ça d'un bon œil, d'où ma réticence."

"Merci de ton soutien... Ça fait plaisir. Je crois qu'on ne peut pas être plus clair, avec le plan que tu proposes, on risque beaucoup plus que toi. Dis-m'en plus. Qu'est-ce que tu prévois de faire une fois qu'on sera dans leurs griffes hein ? Nous suivre discrètement, et nous délivrer ainsi que ton frère? Ou aller chercher des renforts et y a aller en force? Et pourquoi on inversait pas les rôles? Au-delà du fait qu'on est des prises de choix, Elfe ?"

J'insiste sur le dernier mot avec une pointe de moquerie dans le ton et le regard.

La suite...
Modifié en dernier par Héliodrianna Mulcibur le sam. 17 oct. 2020 19:06, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Héliodrianna Mulcibur
Messages : 31
Enregistré le : sam. 21 déc. 2019 03:12
Localisation : En plein vol

Re: Le Port Royal

Message par Héliodrianna Mulcibur » sam. 17 oct. 2020 19:06

Précédemment...

L'elfe lève les yeux au ciel.

“Je ne vais pas attendre que vous soyez prisonniers. Le but, c'est de les attirer et les prendre au piège. Si vous êtes capturés ça ne va pas m'avancer beaucoup. Et on n'inverse pas les rôles pour une raison simple."

J'écoute parler l'elfe en regardant nonchalamment de côté afin de lui montrer que ce qu'elle me raconte ne me plaît pas beaucoup quand soudainement la pointe d'une dague sortie de nul part viens me chatouiller le cou. Surprise, je lève le menton avant de reculer d'un battement d'ailes après qu'elle ai retiré sa dague. Une expression mêlant dégoût, haine et faiblesse viennent tirer les traits de mon visage pour y dessiner des yeux froncé et une bouche d’où un grognement de mécontentement se fait entendre. Malger à quant à lui émit un léger son de surprise avant de se détendre.

“Voilà pourquoi.”

Elle rengaine sa dague qui disparaît dans sa manche, m’offrant un petit sourire narquois alors que je grimace légèrement en fermant les yeux.

"Tsss... J'ai compris. Je ne suis qu'une proie facile... Je peux me faire remarquer et passer pour faible, ce n'est pas un souci, mais ou comptes-tu les prendre en embuscade ? Pas en ville, je suppose ?"

Je serre les poings de colère et de frustration liée à ma prise de conscience quant à ma faiblesse face à cette elfe et certainement les personnes que l'on va entrainer dans l'embuscade. Mes ongles commencent à s'enfoncer dans la paume de mes mains, mais la colère surpasse la douleur et je ne sens pas mes blessures auto infligée. Je tourne mon regard vers Malger, serrant les dents, car ce que je vais lui dire ne me fait pas plaisir.

"Je comprendrais que tu ne veuilles pas te risquer plus. Je devrais être une proie suffisamment attrayante pour les faire tomber en embuscade. Si tu veux partir, je ne te retiens pas."

Avec une moue, le thorkin me regarde un instant, puis ferme les yeux, avant de soupirer en ma direction avec son haleine mélangeant la crasse et la bière. Puis il rouvre les yeux, me regarde et referme les yeux.

"Franchement petite libellule, je risque pas l'ennui avec toi. Mais le danger, si. Je vais quand même pas risquer ma peau pour des brindilles d'eau. Si?"

Sa réponse me surprend et je soulève un sourcil pour froncer l'autre.

"Attends, le problème, c'est cette elfe ? Mais elle ne t'as rien fait."

"Écoute. Un elfe, de part sa nature... Heu... Eh bien... Elfique... Enfin... Tu vois quoi..."

"Pas vraiment, mais continue."

Chochotte "Ils sont fourbes et peu fiables. On ne dirait pas comme ça, mais on ne peut pas leur faire confiance. J'ai rien dit quand on est entré dans cette ville, puis dans l'auberge, mais là, c'est trop pour moi!"

"Tu n'es qu'un dégonflé, je vais régler ca seule et tu auras une mauvaise réputation auprès des elfes. C'est ce que tu veux ?"

Je tourne le dos à Malger pour regarder l'elfe qui est bras croisé quand il me répond sans chuchoter.

"Hé, attends ! C'est pas ce que j'ai dit!" Soupire et baisse la tête "Je vais t'accompagner. Ce sera mieux que de ployer face à eux..."

"Voilà qui est mieux." Dis-je avec un sourire et un clin d’œil à l'intention de mon compagnon de route. "J'accepte ton plan, elfe, et lui aussi. Qu'as-tu en tête pour l'embuscade ?"

Elle hausse un sourcil, mais n'ajoute rien quand j'accepte son plan. À ma question, en revanche, elle fait un vague geste de la main, comme pour chasser une demande qui n'a pas d'intérêt.

"J'ai pas encore les détails. Honnêtement, j'pensais pas en arriver là aussi simplement. Dans tous les cas, je vous tiendrai au courant. J'imagine que vous créchez à l'auberge, je vous préviendrais quand j'en saurai plus... Profitez-en pour découvrir un peu la ville en attendant."

Un léger stress monte en moi, comme une mauvaise intuition, mais je reste déterminer sur la voie que j'ai choisie. Malger quant à lui soupire à nouveau.

"En effet, nous sommes à l'auberge. Nous allons patienter, vu que nous ne pouvons rien faire d'autres."

"Que mes ancêtres me pardonnent. Je fais ça pour le bien commun. Enfin, je crois. Je vais rentrer à l'auberge, j'ai besoin de digérer ce qui vient de se passer."

"Soit, quant à moi, je vais essayer de trouver un tailleur pour me faire un manteau."

Malger, déjà partis pour l'auberge, me salue d'une main et moi, je salue l’elfe avant de partir pour la rue principale à la recherche d'un tailleur.

"A plus tard alors."

Un petit sourire apparaît sur le visage de l'elfe alors qu'elle se contente de les saluer d'un petit geste de la main en les laissant s'éloigner. Puis elle part dans la direction opposée et disparaît à son, tour dans une ruelle adjacente au port.

La suite...

Répondre

Retourner vers « Lúinwë »